sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Dimanche 30 juin 2013 à 19:20

Quand j’en ai la possibilité, je préfère toujours lire un roman avant d’en voir les adaptations cinématographiques et télévisuelles. J’avais déjà lu Les Hauts de Hurlevent, mais n’avais encore jamais regardé d’adaptation, car je ne sais plus qui m’avait dit que ce n’était jamais très bien fait, à cause de la construction de l’histoire et du fait qu’elle s’étende sur des dizaines d’années et deux générations. Quand j’ai voulu quand même essayer, je me souvenais très mal du roman, mais maintenant que je l’ai relu, je me suis lancée ! J’avais plusieurs films et mini-séries sous la main, et comme je ne parvenais pas à me décider, j’ai choisi la plus courte que j’avais (1h40), et il s’agit aussi de l’une des plus anciennes : Wuthering Heights, version 1939, de William Wyler avec Merle Oberon et Laurence Olivier dans les deux rôles principaux.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/WH-copie-1.jpgC’est une version en noir et blanc, bien entendu. J’ai beaucoup entendu parler de Laurence Olivier (il a joué Mr Darcy quand même !), mais je ne l’avais encore jamais vu jouer. Je ne connaissais pas du tout Merle Oberon, je ne sais même pas si elle est très connue en fait, il faudra que j’aille regarder ça. Dans un souci de simplification et de clarté, l’histoire est centrée exclusivement sur Heathcliff et Catherine. Pas de deuxième génération, nombre de personnages grandement réduit. On voit : Mr Lockwood, Nelly, Joseph, Heathcliff, Catherine, Mr Earnshaw, Hindley, Edgar et Isabella, et un certain nombre de figurants. Comme dans le roman, le film commence avec la rencontre en Mr Lockwood et Heathcliff, et pour aller plus vite, Mr Lockwood passe directement la nuit aux Hauts, car la tempête fait rage et il ne peut pas repartir pour Thrushcross Grange. Il entend Cathy appeler dans les landes, et, terrifié, en informe Heathcliff, qui le jette hors de la chambre. Mr Lockwood retourne alors au salon, où Nelly lui raconte l’histoire de Cathy. On a donc une voix-off à certains moments. On part alors dans le passé, au jour où Mr Earnshaw ramène Heathcliff de Liverpool, puis l’histoire se déroule.
 
Ce n’est pas très fidèle au roman, mais ce n’est pas trop mal pensé au niveau du scénario. Certaines répliques sont directement tirées du roman, ce qui m’a plu. On a également quelques techniques qu’on retrouve souvent au théâtre, comme le quiproquo (on entend jamais la bonne partie d’une conversation), qui font de bons ressorts dans le film. L’histoire a été modifiée de manière à ce que le récit de Nelly s’achève à la mort de Cathy. Après ça, retour au présent, et la fin du film nous laisse sur des « retrouvailles » entre elle et Heathcliff, je ne vous en dis pas plus. Les seules choses qui ont été changées par rapport au roman et qui m’ont vraiment déplu, c’est ce qui touche à la maison des Linton, Thrushcross Grange. C’est trop beau, on y est trop raffiné (on ne se voit plus du tout perdus au milieu des landes ni isolés du monde de ce fait), et de grandes fêtes avec de belles dames et de beaux messieurs y sont tenues. Il n’y a rien de tout ça dans le roman, et je pense que c’est parce que les Linton, au final, ne valent pas beaucoup mieux que les Earnshaw.
 
Par contre, j’ai trouvé que la passion entre Heathcliff et Cathy est très bien rendue. J’ai beaucoup aimé les passages où ils sont enfants ou encore jeunes. Leur affection est sincère et profonde, leurs jeux sont touchants, et ça rompt bien avec la noirceur d’Heathcliff qui promet rapidement de faire payer tout le mal qu’on lui fait. La déchéance d’Hindley est peut-être un peu trop brutale, et on a vraiment envie de le détester car dans le film il ne dispose d’aucune circonstance atténuante. Le personnage de Joseph ne revêt aucun intérêt. J’ai beaucoup aimé Mr Earnshaw par contre, dont on voit vraiment qu’il est un homme bon, et à quel point c’est dommage qu’il meure. J’ai aimé voir combien Heathcliff est affecté par son décès.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/WH4.png  
Les acteurs m’ont beaucoup plu, ils correspondent bien à l’idée que je me fais des personnages (même si je sais parfaitement que Laurence Olivier ne sera pas mon Heathcliff préféré, vu les autres acteurs qui l’ont incarné...). Nelly a été vieillie (elle n’est pas d’âge avec Hindley, au contraire elle s’occupe déjà de lui et de sa sœur avant l’arrivée d’Heathcliff) mais ses rapports avec la famille sont quasiment intacts, ainsi que son caractère. Le duo Laurence Olivier/Merle Oberon marche bien à mon avis, on comprend bien la nature de leurs rapports et de leurs caractères respectifs (que Cathy est capricieuse !). Une explication à la soudaine fortune d’Heathcliff est intégrée au film, elle n’est pas plus bête qu’une autre et colle bien avec d’autres éléments du film. J’ai beaucoup aimé également l’actrice qui incarne Isabella Linton, Geraldine Fitzgerald. Le passage de sa prise de bec avec Cathy était très bon. Je trouve que les actrices de cette époque ont un physique vraiment différent de celles d'aujourd'hui (pas toujours, bien sûr, mais c'est une impression assez tenace), et ce n'est pas désagréable de changer un peu de têtes. Peut-être est-ce le fait qu'elles sont généralement plus rondes, avec des visages "en forme de cœur"... Bref, j'ai bien aimé ça aussi.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/WH5.png

Les décors étaient pas mal, dans l’ensemble le réalisateur a bien réussi à rendre l’aspect désolé des landes et la différence entre les Hauts et Thrushcross Grange (un peu trop même). Les vêtements aussi m’ont plu, en particulier le costume d’équitation d’Isabella, que je me verrais bien porter, héhé.
 
En somme, cette version m’a bien plu, même si elle tranche vraiment dans le livre pour ne garder que l’histoire de base, en laissant de côté des personnages que j’aime beaucoup (Hareton notamment) et un énorme pan de l'intrigue et du propos d'Emily Brontë. Au moins ça donne une version courte qui se laisse regarder rapidement et qui se concentre sur la passion de ces deux héros de la littérature romantique-gothique. Les films d’avant 1960 ont vraiment un sacré charme à mes yeux, je suis bien motivée pour regarder Pride & Prejudice version 1940 maintenant !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/WH2.jpg
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/WH3.jpg

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Le Chat du Cheshire le Lundi 1er juillet 2013 à 18:50
Je ne connais pas du tout cette version des Hauts. Par contre, j'ai vu celle avec Tom Hardy, très bien, et celle avec Ralph Fiennes, très bien également, surtout pour la prestation de Fiennes ;) !
Par Demoiselle-Coquelicote le Mercredi 3 juillet 2013 à 18:42
Il est prévu que je les vois aussi ceux-là. Il y aura certainement un billet dessus =)
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3244277

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast