sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Jeudi 10 juillet 2014 à 20:50

Voulant découvrir de nouveaux horizons littéraires, j’ai demandé Les âmes égarées, recueil de l’auteur irlandais Joseph O’Connor, à la dernière Masse critique de Babelio, que je remercie pour cette découverte. Sur les trois fois où j’ai été sélectionnée, ça fait deux mauvaises surprises, chaque fois des auteurs que je ne connaissais pas du tout, alors je crois que je vais me montrer plus prudente désormais !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres2/LAE.jpg
Je vous mets le résumé parce que je ne sais pas trop commenter présenter ce livre. « Deuxième recueil de nouvelles de Joseph O’Connor, après Les Bons Chrétiens paru chez Libretto en 2010 et préfacé par Hugo Hamilton, Les âmes égarées se compose de sept nouvelles et d’une novella qui traduisent l’essence d’une Irlande à la fois éternelle et contemporaine. Sombres, et soudain lumineuses, elles parlent de solitude, de désespoir, mais aussi de foi en l’avenir et en l’homme, d’amitié et d’amour, sentiments que l’auteur analyse et décrit en maître.
Ralliant le Londres et le Dublin d’aujourd’hui au New York du XIXe siècle, tantôt avec ironie, tantôt avec la plus grande simplicité, les nouvelles de Joseph O’Connor incarnent les rêveurs et les âmes perdues de notre monde dans ces moments magiques de la vie où tout semble possible. »
 
Contrairement à mon habitude, je ne chroniquerai pas nouvelle par nouvelle, parce que je n’ai rien à en dire. Il y a seulement une nouvelle (Orchard Street, à l’aube) et la novella (Un garçon bien-aimé) qui sont un peu sorties du lot, tout le reste est du pâté dans mon esprit. Je n’en ai rien retenu et n’ai rien de vraiment positif à en dire, hormis que j’ai senti, ou cru sentir en tout cas, que l’auteur a bossé ces textes. Ils sont parus sur divers supports en Irlande et ailleurs et ont été réunis pour la traduction et l’édition française. Le titre original indiqué en première page est Where have you been, titre que je n’ai pas compris je dois dire. Je comprends un peu mieux le titre français, mais bon…
 
Je me suis franchement ennuyée et la quasi-totalité des propos n’avait aucun intérêt à mes yeux, toujours à l’exception des deux textes susmentionnés qui ont pu me réveiller un peu avec des sujets tels que l’immigration des Irlandais en Amérique au XIXème et leur vie là-bas, la perte d’un enfant pour la nouvelle ; la quête de soi, de son avenir, la dépression, le rôle de l’écriture pour la novella. Mais même ainsi, les textes n’ont pas su me toucher, ni par le style ni par le fond. Les personnages ne sont pas attachants  (c’est déjà difficile de s’attacher dans un format si court). J’ai eu l’impression que l’auteur faisait exprès de mettre en scène des personnages d’une fadeur extrême ou carrément stupides et/ou méchants. Je n'ai pas non plus apprécié le style, plat et ennuyeux à la lecture, sans relief, vide.
 
De plus, l’auteur a la manie de ne pas « finir » ses histoires. Je ne demande pas tous les détails et ne suit pas contre le fait de laisser en suspends quelques éléments, mais il faut un minimum qui manque ici. Si j’apprécie beaucoup la culture gaélique (que je connais encore très peu) et si visiter l’Irlande pour ses sites magnifiques fait partie de mes projets de voyage, je dois dire que son histoire récente et la facette présentée dans ce livre me sont vraiment désagréables.
 
Ce recueil n’était tout simplement pas pour moi. Je regrette de ne pas avoir pu l’apprécier mais c’est ainsi.
 

Choses � dire

Dire quelque chose

Par maud96 le Jeudi 10 juillet 2014 à 22:22
C'est, pour nous, d'autant plus gentil de nous faire comprendre que ce livre pose problème, si tu ne l'as pas aimé... Merci
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 11 juillet 2014 à 11:38
Je rappelle que mes avis sont subjectifs. D'autres aimeront sûrement. Je vais d'ailleurs donner le livre à une personne qui a davantage de chances de l'apprécier.
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3267134

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast