sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Samedi 14 juillet 2012 à 20:39

Bon, j'entreprends la critique des Piliers de la terre, mais entre le roman et la série, j'ai du pain sur la planche, alors je vais commencer par parler d'autre chose (bah oui, on procrastine ou on ne procrastine pas, moi je procrastine). Alors, déjà j'ai terminé le tome 2 des Mystères de Harper Connelly, commencé ce matin. Il fut dire qu'après le pavé qu'est Les Piliers, j'avais bien besoin d'une lecture rapide, courte, facile ! Ça m'a défoulé, c'est bien. Et je peux rayer un autre livre de mon planning de lecture pour juillet, même si je sais que j'ai vu trop grand. Ensuite je suis contente, parce que ça fait deux fois que mon chat me gratifie de l'immense honneur de venir se reposer sur mes jambes quand je suis affalée dans le canapé. Comme il n'était pas très câlin quand on l'a eu mais plutôt du genre excité, on avait peur que ce soit dans son caractère, mais apparemment il devient davantage câlin en grandissant, je suis contente ! Par contre il a été insupportable quand des amis sont venus passer une journée et une nuit à la maison, cinq dans l'appart' c'était trop pour lui. À part ça et le fait que je suis tombée malade, ça s'est très bien passé, on a fait un petit tour dans Lille avant de rentrer précipitamment à cause de la pluie (il n'y avait pas de séance au ciné non plus à cette heure-là), on a regardé des films et on a joué à Munchkin, jeu génial dont il faudrait que je vous parle un jour. Voilà pour le blabla d'introduction.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/2401103707.jpg
Alors, Les Piliers... J'ai d'abord découvert la série, et dès le premier épisode j'avais été conquise. On s'est avalé la série en très peu de temps, il n'y a que huit épisodes. Quelques temps après, j'ai acheté le livre. Je pouvais bien dépenser 10€ pour le coup, il fait plus de 1000 pages ! Je vais essayer de vous faire mon résumé personnel. L'histoire commence en 1135, si je ne dis pas de bêtise, et se déroule dans un comté du sud de l'Angleterre, principalement pendant la guerre civile qu'on appelle parfois l'Anarchie. On va suivre tout au long de l'histoire plusieurs personnages, aucun n'est vraiment le personnage principal. Il y a Tom, qui est maçon, et qui cherche avant tout à assurer la subsistance de sa famille, mais il voudrait aussi construire une belle église, une cathédrale. Sur les routes, à la recherche de travail, il est accompagné de sa femme Agnès, de son aîné Alfred, et de sa cadette Martha (respectivement 13 et 10 ans au début de l'histoire je pense). On rencontre également très vite Ellen, qui vit cachée dans la forêt avec son fils Jack (11 ans je crois), pour une raison mystérieuse. Philip quant à lui est prieur d'un petit monastère près d'une forêt. William Hamleigh est fils d'un petit seigneur, et il souhaite épouser Aliena, fille du comte Bartholomew. Elle a également un jeune frère, Richard. Waleran Bigod est prêtre dans le comté.

L'histoire est très dense et se déroule sur des décennies, il est donc difficile de ne pas oublier certains évènements et de ne pas mélanger les faits, mais elle est très facile à suivre, et l'écriture simple de Ken Follett permet de suivre sans souci. Les rebondissements et retournements de situations sont nombreux, parfois trop. On sent le coup venir à force. Un coup les gentils ont le dessus, un coup ce sont les méchants... D'ailleurs, je regrette que les personnages soient par certains côtés très manichéens. On voit que l'auteur a tenté de les développer, de les fouiller, mais à mon avis ce n'est pas tout à fait réussi. Toutefois, certaines plongées dans l'esprit des personnages ont pu me déconcerter, me mettre mal à l'aise même, signe que c'était bien fait. Je pense notamment au personnage de William Hamleigh, qui me dérange beaucoup, mais dont j'ai suivi l'évolution mentale avec intérêt. Certaines scènes également sont dures, vraiment. L'auteur ne s'attarde pas sur les détails horribles, mais j'ai assez d'empathie pour m'imaginer les choses au point de ressortir de la lecture parfois vraiment dégoûtée de la nature humaine.

J'ai regretté que le contexte historique ne soit pas plus développé. On sent mal la culture de l'époque je trouve. C'est sûrement pour ça que ce roman a su conquérir beaucoup de gens, y compris ceux qui ne sont pas passionnés d'histoire. J'aurais aimé m'instruire en même temps que me distraire, mais non. Quant aux détails sur l'architecture, et notamment des cathédrales, j'ai trouvé cela intéressant, mais je n'ai pas été capable d'y comprendre grand-chose. Je n'y connais vraiment rien, je ne sais pas si c'est moi qui suis vraiment inculte, mais en tout cas j'aurais apprécié des notes de bas de pages m'expliquant le quoi du comment du pourquoi. Ken Follett s'est surtout concentré sur son histoire et l'intrigue, et de ce point de vue c'est réussi, on est très facilement emporté. Si je ne connaissais pas déjà l'histoire, j'aurais lu le livre bien plus rapidement. Malheureusement, c'est un peu aux dépends de l'écriture, qui reste assez superficielle, je m'attendais à mieux de ce point de vue je dois dire. La fin est celle que l'on voudrait, mais je l'ai trouvée trop abrupte, et j'aurais aimé des éclaircies sur certains éléments, sur la vie future des personnages. Je pense notamment à Elizabeth, qui aurait pu être intéressante, mais qui ne servait qu'à débloquer une situation en fin de compte, car on ignore tout de ce qui lui arrive après.

Passons à la série. Les acteurs sont merveilleusement bien choisis, c'est d'abord grâce à leur jeu que je suis tombée sous le charme. J'aime tout particulièrement ceux qui incarnent Aliena, Jack, et Richard, ils sont restés mes chouchous. Pour correspondre à l'esprit d'une série télé, des aménagements ont été faits par rapport au livre, souvent des raccourcis sans conséquence, ou des changements pour que l'âge des acteurs choque moins par rapport à celui des personnages. Par contre, maintenant que j'ai lu le livre, certains changements me rebutent un peu, même si je les comprends en partie. Attention, spoil. Dans la série, William et sa mère entretiennent une relation incestueuse, ce qui m'avait beaucoup dégoûtée et m'avait bien aidé à vouloir qu'ils finissent mal. Le père est tué par la mère, alors que dans le roman, il meurt naturellement, et la mère par son fils, au lieu là encore de mourir naturellement. Je pense que ça a été fait pour contrebalancer toutes les actions horribles faites par William dans le roman qu'il était impossible de mettre dans la série, et en effet il aurait été très choquant de voir à la télévision un bébé être jeter dans les airs, des filles violées à la pelle, et tout ça. Mais ça me gêne un peu, car si affreux que soient tous ces crimes, l'inceste était considéré comme pire encore à cette époque. J'ai également été très étonnée de voir que dans le roman, Richard est un vrai con, une petite brute qui ne vaut guère mieux qu'Alfred ! La série a accentué le côté "clan des gentils". J'avais été très étonnée dans la série d'apprendre que Remigius était "sodomite" (homosexuel, tout simplement, mais le mot n'existait pas à l'époque), et que c'était ainsi que le tenait Waleran. Pas de ça dans le livre, juste un repentir sincère quand il tombe au plus bas. Bon. La fin de Waleran est également très différente : il tombe du haut de la cathédrale, selon la prédiction d'Ellen, au lieu de finir misérable mais repenti. Fin de spoil. En dehors de ça, j'ai vraiment trouvé cette série excellente, j'ai d'ailleurs bien envie de la revoir très bientôt (même si je n'aurai jamais le temps).
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Series/AlienaJackthepillarsoftheearthtv17126540495350.jpg[Aliena et Jack.]

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Series/3774841644609588935357862088945055125995637n.jpg
[Aliena et Richard.]

Si cette histoire vous intéresse, je vous conseille d'abord le livre et ensuite la série, car les 1000 pages ont été un peu dures, vu que je n'avais pas la surprise des évènements. Si les 1000 pages vous rebutent, ou que vous n'aimez pas trop ce genre de lecture, je vous recommande quand même très chaudement la série, qui saura tout de même plaire je pense. Je le disais tout à l'heure, la "suite" des Piliers (qui se passe en fait deux cents ans plus tard aux mêmes endroits) m'intéresse, mais pas pour tout de suite, 1200 pages c'est vraiment beaucoup là tout de suite. 

Choses � dire

Dire quelque chose

Par mademoisellecannelle le Samedi 14 juillet 2012 à 23:44
Je n'ai pas vu la série mais j'ai lu le livre il y a déjà un petit moment. J'avais beaucoup aimé, moi qui suis fan de sagas historiques. Néanmoins comme toi je trouve que les personnages sont un peu manichéens. J'ai lu également Un monde sans fin, la suite des Piliers de la Terre et là je suis plutôt mitigée. Pas de variation, c'est digne des suites hollywoodiennes, on retrouve vraiment la même trame d'écriture que celle des Piliers. On change juste d'époque et de personnages. L'histoire est riche en rebondissement et on s'attache à certains des personnages mais je l'ai lu avec moins d'engouement. Il y a quelque chose en particulier que j'ai peu apprécié dans ce livre, c'est la profusion de scènes de sexe. Je sais qu'il en faut, mais à la fin c'est un peu trop, viols avec des victimes qui finissent par aimer ça, orgies, bonnes soeurs, rapports homosexuels, tout y passe et Follett s'applique à les décrire dans les détails. A ce niveau là, je me suis demandée s'il n'était pas un peu pervers sur les bords... Une peu déçue donc par cette suite du coup.

Par contre, pour en revenir à ton article, tu n'es pas la première que je croise qui a beaucoup apprécié la série. J'avoue qu'elle me tente beaucoup! Du coup, je pense que je vais sûrement me laisser tenter la prochaine fois que le coffret passera entre mes mains.
Par Demoiselle-Coquelicote le Dimanche 15 juillet 2012 à 11:18
À la base, les scènes de sexe ne me dérangent pas, même violentes, du moment qu'elles servent l'histoire, et c'était le cas dans Les Piliers, donc ça allait, même celles avec William (yeurk). Je lirai Un monde sans fin dans quelques années je pense ^^ Merci pour ton avis !
Par DoloresH le Lundi 16 juillet 2012 à 11:50
Je crois que je n'ai pas le courage pour ce livre. (Déjà que je suis partie en vacances pour 15 jours avec 16 bouquins, tu vois la grande malade =) ). Un jour peut-être, et encore, je crois qu'il ne m'attire pas plus que ça en fait. Même si c'est sûrement génial.
Par mademoisellecannelle le Lundi 16 juillet 2012 à 16:39
Ca ne me gêne pas non plus en général, mais là je sais pas, ça m'a gênée car j'ai trouvé que c'était vraiment trop ^^''' Si quand tu le liras tu tiens encore ce blog je saurai ce que tu en as pensé ^^
Par se1ena le Lundi 16 juillet 2012 à 23:39
La série est géniale! Et du coup, j'ai peur qu'elles soient fastidieuses ces 1000 pages... ;)
Par La Bavareine le Mercredi 18 juillet 2012 à 14:57
Ma soeur a lu le livre, mais pas moi. J'ai un peu du mal avec les bouquins et, ayant vu la série, ça risque d'être douloureux xD Néanmoins j'ai dévoré la série comme pas possible. J'ai cependant été déçue par les sauts dans le temps. Je ne suis pas du tout fan de ce genre de choses ... On voit les personnages mourir, et on se rappelle que personne n'est éternel. :/ Mais une série passionnante !
Par Demoiselle-Coquelicote le Mercredi 18 juillet 2012 à 15:30
J'aime bien quand il y a quelques morts moi, je trouve que ça fait plus vrai, et puis ça me tire quelques larmes ^^ En même temps une si longue fresque, il fallait bien sauter quelques années. Je pense qu'avec cette histoire, on peut se contenter de voir la série, le livre finalement n'apporte rien de plus.
Par A-Little-Bit-Dramatic le Jeudi 14 février 2013 à 11:49
Cette fresque historique est vraiment réussie. Ken Follett parvient à ne jamais nous ennuyer et pourtant, Les Piliers de la Terre est vraiment un bon gros pavé. J'ai mis un moment pour le lire mais j'ai été fascinée par cette histoire qui coule presque de source, on tourne les pages sans même s'en rendre compte, tellement c'est fluide.
J'ai bien aimé la série, qui colle quand même vraiment à l'histoire, qui la dénature pas du tout malgré quelques petites libertés prises avec le livre...mais bon, ce doit être très difficile de condenser un aussi gros pavé en...huit épisodes, je crois...
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3195922

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast