sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Vendredi 1er mars 2013 à 13:00

La première chose à dire dans cet article est : MERCI à Anthelme Hauchecorne, premier et pour l’instant seul auteur à m’avoir proposé directement ses romans. C’est à mes yeux une marque de confiance et donc ça me fait très plaisir. Cet auteur m’a donc contactée il y a quelques semaines pour savoir si j’étais intéressée par la lecture de son nouveau roman, Âmes de verre, premier tome de sa saga Sidh paru le 22 février aux éditions Midgard. J’ai dit oui bien sûr, ayant beaucoup apprécié La Tour des Illusions (cliquez pour aller voir mon billet sur ce roman).
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/AmesdeVerredeAnthelmeHauchecorne.jpg
Résumé de la quatrième de couverture : « Ce livre vous attendait. Il était écrit que vous feriez sa connaissance. Car peut-être êtes-vous, à votre insu, un(e) Éveillé(e). Auquel cas, vous êtes en grand danger. Les rues de cette ville ne sont pas sûres. Pour vous, moins que pour tout autre. Car les Streums rôdent, à l’affût d’une âme à briser. Je ne vous mentirai pas : vos options ne sont pas légion. Votre meilleure chance de survie git selon toute probabilité entre ces pages. Qui sont les Streums, demanderez-vous ? Pourquoi convoitent-ils les fragments du Requiem du Dehors ? Quel avantage espèrent-ils retirer de cette partition funeste ? Si vous ignorez les réponses à ces questions, vous vous trouvez alors face à un choix. Pour lequel il est de mon devoir de vous aiguiller. Souhaitez-vous rejoindre la Vigie, risquer votre vie et sans doute plus encore, dans une lutte désespérée pour déjouer les intrigues du Sidh ? …Ou bien demeurer parmi le troupeau des Dormeurs, à jamais ? Pareille aventure ne se présente qu’une fois. Sachez la saisir. » Enki, enquêteur et logicien de la Vigie
 
Je vous fais également un résumé perso, peut-être plus clair (personnellement je ne savais pas à quoi m’attendre en ouvrant le livre, ce qui est peut-être bien le but recherché d’ailleurs !). Le monde n’est pas celui qu’on croit. Normal, puisque nous ne sommes que des Dormeurs. L’Éveil ne nous a pas touchés, nous n’avons pas la Vue. Nous ignorons donc tous des Daedalos, ces créatures surnommées « Streums » par la Vigie, une organisation d’Éveillés divisée entre Chasseurs et Colombes. Pourtant, les Daedalos sont bien là, partout, dans les rues de Lille et ailleurs… Ils viennent de l’En-Deçà, ce lieu étrange à mi-chemin entre le monde humain et le Sidh, demeure originelle des Daedalos. Le fragile équilibre gardé à coups de bastons entre les Streums et certains Éveillés est sur le point de se rompre, car quelque part, quelqu’un essaie de rassemble les fragments du Requiem du Dehors, une terrible musique qui pourrait bien changer l’ordre des choses du tout au tout…
 
Le début de la lecture est pour le moins… déconcertant ! Je me demandais même si j’allais réussir à suivre. Tout est nouveau, inédit, jamais lu pour ma part, et il fallait que je m’adapte ! Néanmoins je n’ai eu aucun mal à m’accrocher, la curiosité triomphant de tout. Les premières pages s’adressent directement au lecteur. C’est Camille, une Recrue, qui nous parle et nous présente la Vigie et son organisation. On découvre les Piliers (ses fondateurs) et la séparation qui déjà existait entre eux. La plupart des Piliers sont morts ou disparus dans l’En-Deçà… Après une introduction du Codex Metropolis, qui contient toute les informations connues sur les Daedalos, on est catapultés auprès de Camille, Recrue de la Vigie qui souhaite devenir Chasseuse, alors en pleine mission. Et déjà, les choses tournent mal… Rapidement, nous faisons aussi la connaissance de Vincent, un enseignant au lycée. Et l’histoire embraye, l’intrigue se place, nous perd, nous malmène, comme le sont les personnages. C’est l’un des gros points forts de ce roman : une intrigue passionnante ! Les chapitres sont très bien découpés, nous laissant souvent sur notre faim, et nous poussant à lire le prochain. On alterne systématiquement entre ces deux personnages, des pages du Codex et d’autres choses encore, mais je ne vais pas vous gâcher le plaisir. Dire que la fin donne envie de connaître la suite est un joli euphémisme… Si vous vous attendez à pouvoir cesser votre lecture de la saga à la fin de ce premier tome, vous serez déçus, car l’intrigue est loin de s’achever ici, même si certains points sont (ou semblent, je sens que des retournements de situations sont encore possibles !) éclaircis.
 
Un autre gros point fort, c’est le monde créé par Anthelme Hauchecorne et la mythologie qu’il a utilisée et qui en ravira plus d’un : la mythologie celtique. Elle est très finement intégrée dans notre univers urbain, comme si elle avait toujours été là, mais qu’en pauvres Dormeurs, nous ne nous en sommes jamais aperçus. Tout est si bien agencé que c’en est carrément crédible (et donc franchement flippant). L’auteur a une imagination foisonnante qui m’a complètement happée. J’aimais beaucoup les chapitres consacrés au Codex pour cette raison. De plus, les rédacteurs de ce livre changent sans cesse, et le style avec eux. Belle prouesse littéraire ! D’ailleurs, tout le roman est bien écrit. Chaque personnage a sa façon de parler et les passages autres que les dialogues ont su par moment m’étonner par leur justesse dans les mots et dans les descriptions, qui m’ont particulièrement marquées puisque l’histoire se déroule à Lille, une ville que je connais assez bien puisque j’y vis depuis 4 ans ! J’ai beaucoup aimé retrouver l’Aéronef (j’imaginais un peu trop bien la scène de ce fait) et croiser plein d’endroits que je connais (je ne descendrai plus jamais à Porte de Douai de la même façon, or j’y vais tous les jours…).

Quelques mots sur le livre en lui-même : en le recevant, j’ai été surprise de tenir entre mes mains un tel pavé ! Je savais qu’il était gros, mais à ce point, c’était inattendu, ce qui explique ma lenteur à le lire (je n’ai pas énormément de temps en ce moment). Il m’a fallu me concentrer pour ne pas oublier des éléments importants. Je vous conseille donc de lire ce livre en le moins de « fois » possible, et de na pas étaler sur quinze jours comme j’ai dû le faire. La couverture (un peu flippante quand même) est très belle, mais je regrette qu’elle ne corresponde pas vraiment à la description d’un Daedalos. De même, il y a plusieurs illustrations en noir et blanc dans le roman, et rares sont celles qui représentent exactement ce que l’auteur décrit. Après, c’est peut-être simplement moi qui ne les imaginait pas ainsi. Les pages sont bordées de fils barbelés, stylisées quand on lit le Codex ou autre chose, et il y a des symboles celtiques retravaillés éparpillés dans le roman. Bref, tout ce qu’il faut pour s’immerger à fond !
 
Concernant les points faibles, je vois deux choses qui m’ont moins plu que le reste. D’abord, le côté social, toujours très marqué dans les écrits d’Anthelme Hauchecorne. On le sent convaincu de ce qu’il dit, passionné par les causes qu’il défend, mais parfois ça va trop loin à mon goût et ça alourdit inutilement le roman. Le deuxième point, c’est le personnage de Vincent. À aucun moment je n’ai réussi à accrocher avec lui et les passages où on le suivait m’ennuyaient parfois (beaucoup moins à la fin quand même !). Toutefois, ces deux critiques sont très subjectives, et je pense que d’autres personnes ne seront pas du tout gênées par ça ! C’est tout de même ce qui m’a retenue de faire d’Âmes de verre un coup de cœur. J’ai adoré, mais il a manqué un petit quelque chose pour que ça fasse clic pour moi.
 
Je finirai en parlant un peu des Daedalos. Je les ai trouvés absolument passionnants ! Il y a tant de choses à en dire que je crois que je ne vais rien dire (aussi dans le but d’éviter les spoils). Je pense qu’on pourrait faire toute une analyse de ce qu’ils représentent, de leurs relations avec les Éveillés, des significations de leur physique (jamais le même) et de leur odeur… Ils sont tout simplement fascinants, et je me suis faite avoir comme certains personnages du roman. Je ne veux vraiment pas spoiler alors j’arrête là, mais je pense à un personnage bien précis en disant cela, que j’ai adoré malgré moi !
 
Pour résumer, un roman absolument génial (je lui ai mis 18 sur Livraddict) que je vous conseille sans concession ! Ne vous attendez pas à de l’urban fantasy comme en fait Milady, ici vous risquez les haut-le-cœur, mais je vous assure que vous ne le regretterez pas ! J'attends désormais le tome 2, qui s'intitulera L'En-Deçà si j'ai bien compris.
 

Choses � dire

Dire quelque chose

Par _Dawn_ le Vendredi 1er mars 2013 à 13:14
Ton billet m'a donné envie de le lire !
Je pense que je me laisserai tenter au détour d'un salon où Anthelme sera présent.
Faudrait quand même que je lis la tour des illusions avant, depuis le temps !
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 1er mars 2013 à 13:19
La Tour des Illusions se lit vite en plus ^^ mais si jamais, tu sais que je peux te prêter Âmes de verre !
Par Cerise Timide le Vendredi 1er mars 2013 à 15:01
C'est une très belle chronique que tu nous offre là, suffisamment détaillée pour vraiment nous donner envie de découvrir cet ouvrage par nous même. Ca a l'air d'être un très beau livre, à la fois en tant qu'objet et par le contenu.
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 1er mars 2013 à 16:23
Je suis contente de t'avoir intéressée ! =)
Par Kyra le Vendredi 1er mars 2013 à 18:26
J'aime beaucoup ta critique.. Moi je suis complètement bloquée niveau lecture, j'en ai chialé hier soir..
Bref, j'espère que ça sera pas trop compliqué pour moi..

Et je pense à toi. Ca se voit peut être pas comme ça mais.
Par Cassie le Vendredi 1er mars 2013 à 19:36
Très belle chronique, tu donnes envie !
Ça serait plus l'épaisseur du livre qui va me retenir. Mais je finirais surement par craquer ^^
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 1er mars 2013 à 21:53
bah ce n'est pas grave, ça arrive les pannes de lecture ! Et puis je me doute bien que tu es surchargée depuis que tu as trouvé du boulot. Si vraiment tu n'accroches pas avec la lecture, explique à Anthelme, je suis sûre qu'il comprendra. Et ne t'inquiète pas, je sais que tu n'oublies personne. Des bisous ♥
Par Se1ena le Lundi 4 mars 2013 à 16:48
Mince alors! Hier j'aurais pu le mettre dans une liste pour le recevoir, mais j'ai décliné :( La couverture ne m'attirait pas trop, mais maintenant ton avis me donne envie!
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3232548

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast