sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Lundi 19 janvier 2015 à 19:30

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/JaneAusten/MissAusten1-copie-1.jpg
Miss Austen Regrets (intitulé Le Choix de Jane en français) est un film qui revient sur les dernières années de Jane Austen, alors qu’elle tente de véritablement vivre de ses romans et que la maladie qui la tuera commence déjà à la miner. Je voulais le voir depuis longtemps, mais je crains d’avoir été trop longue à faire ma chronique. Je vais essayer de vous donner mes impressions, mais j’aurais dû vraiment prendre des notes !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/JaneAusten/MissAusten3.jpg
Le film commence par la seule demande en mariage dont on est certains que Jane l’a reçue : celle de Harris Bigg-Wither, le frère de deux de ses amies. Puis on fait un saut dans le temps, on la retrouve à l’approche de la quarantaine, alors que sa nièce Fanny est à l’âge des fiançailles et lui demande des conseils (aux alentours de 1814 il me semble). J’ai trouvé ce film très intéressant. Rien  que son titre déjà pose des questions, fait s’interroger sur la personnalité de cette auteure qu’on admire tant. Contrairement à « l’autre » film consacré à cette femme, Becoming Jane, qui mise tout sur le romantisme et la jeunesse (en taillant dans le vif de la réalité historique), Miss Austen Regrets se penche sur Jane Austen à l’âge mûr, alors qu’elle avait suffisamment de recul pour repenser aux choix qu’elle a faits, tous tendus vers la conservation de cette possibilité d’écrire. Bien qu’elle soit restée parfois plusieurs années sans écrire de romans, elle n’a jamais accepté de prendre une décision qui risquerait de l’empêcher irrévocablement de recommencer. Et le mariage faisait certainement partie de ces décisions.
 
Il y a aussi l’affection bien sûr ; aimait-elle suffisamment Harris Bigg-Wither et les autres prétendants que le film lui prête (avec beaucoup moins de certitude) pour se lier à l’un d’eux par le mariage ? Apparemment pas. Ce qui m’a vraiment étonnée, c’est de présenter Miss Austen non seulement comme vive, intelligente, malicieuse, mais aussi un peu comme une langue de vipère, dont les traits acérés étaient craints par certaines personnes de son entourage. Et ça m’a plu. Comment ne pas imaginer qu’en vieillissant, en voyant le monde changer autour d’elle, lui échapper, avec les douleurs qu’elle ressentait certainement du fait de sa maladie, elle soit devenue un peu... irascible ? Un peu aigrie par moments, devant la jeunesse de Fanny, qui ingénument lui demande des conseils et retourne le couteau dans la plaie ? Plutôt qu’une héroïne au même titre que celles qu’elle a créées, ce film nous présente une femme en chair et en os, avec son lot de défauts et de qualités. Je l’ai trouvée touchante, cette Jane Austen affaiblie mais toujours vivace, dont l’ironie mordante va plus loin que la simple taquinerie. Son entourage n’était pas épargné par ses piques acérées, mais leurs soirées auraient été bien ennuyeuses sans Miss Austen pour les animer !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/JaneAusten/MissAusten2.jpg
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/JaneAusten/MissAusten4.jpg
De même, son comportement presque enjôleur envers certains hommes me paraît tout à fait plausible. C’était une femme, par une enveloppe de chair vide ! Sans doute avait-elle conscience qu’en préférant ses romans au mariage, elle était passée à côté d’autres bonheurs. Les biographes s’accordent à dire qu’étant jeune, elle aimait les assemblées, aller danser, et certainement flirter (gentiment cela dit, pas comme une Isabella Thorpe !). Je crois donc probable qu’elle n’ait pas renoncé à ce genre de plaisirs innocents, et cette attitude de la part d’une spinster (vieille fille) devait certainement en énerver plus d’un, tout comme cela devait en charmer d’autres.
 
Ce film met en avant des choses qu’on voit moins dans d’autres « austeneries ». Davantage de réalité, débarrassée des côtés brillants des soirées, des babillages mondains. Le début du XIXème est bien là, comme toujours grâce à une reproduction minutieuse de la BBC. J’ai trouvé les acteurs justes aussi, dans le bon ton selon qu’on est sur la scène sociale ou dans l’intimité. Olivia Williams fait une excellente Jane, physiquement (elle a presque un air de ressemblance avec le portrait qu'on a d'elle je trouve) et dans son interprétation. Il y a plusieurs beaux garçons en plus, même si le pauvre Tom Hiddleston n'a pas un rôle très reluisant je trouve ! Cependant, il manque quelque chose en tant que film. Une ligne conductrice plus affirmée peut-être, et davantage d’explications pour les non-initiés à la vie de Jane. Une musique pour soutenir les propos aussi, qui nous donnerait des indications sur l’état d’esprit du personnage. Pour ma part, je suis aussi un peu gênée par ma mauvaise mémoire (ma lecture de la biographie de Claire Tomalin remonte à plusieurs années déjà), qui m’a empêchée de faire la part entre le biographique et le cinématographique si je peux dire. Le besoin de lire une biographie d’Austen se fait de plus en plus pressant, surtout que j’en ai plusieurs qui traînent dans ma PÀL !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/JaneAusten/MissAusten1.jpg
 
C’est un film que j’ai trouvé résolument plus intéressant que Becoming Jane en ce qu’il essaie vraiment de retranscrire à l’écran une partie de la vie et la personnalité de l’une des plus grandes romancières britanniques. En tant que film en revanche, il n’est pas extraordinaire, et décevra ceux qui y cherchaient le même plaisir que dans les romans de Jane Austen. Il faudra que je le revoie après m'être replongée dans la vie de Jane, mais en tout cas c'est un film qui m'a marquée et qui m'a plu !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/ChallengeAustenien1.jpg
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/ChallengeXIXeme2.jpg

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Aunbrey le Lundi 19 janvier 2015 à 21:28
Tom Hiddleston *o*
(Comment ça, je devrais plutôt prêter attention à ton article et non à sa petite bouille toute mignonne ? ^_^')
(Mais j'ai lu l'article hein et je me dis qu'il va falloir que j'aille définitivement jeter un oeil ~)
Par Melleaurel le Mardi 20 janvier 2015 à 10:08
A l'époque, je n'avais pas beaucoup accroché avec ce film ! Mais bon, il faudrait que je le revois, peut être que je changerai d'avis ;)
Par Mlle Alice le Mardi 20 janvier 2015 à 19:30
Alors c'est marrant mais en lisant ta conclusion, je dirais que j'ai pensé le contraire de toi (alors qu'au final, on a toutes les deux aimé). Je m'explique. J'ai adoré ce film et un nombre incalculables de choses dedans mais il ne faut pas croire que parce qu'il ne cède pas aux appels du romantisme, il soit plus réaliste que "Becoming Jane", loin s'en faut. Il y a énormément d'inventions dans ce film. D'ailleurs, j'avais fait un article tout exprès pour démêler le vrai du faux et comme tu dis que tu aimerais relire une bio pour savoir, peut-être qu'il t'intéressera (je ne mets pas le lien ici pour ne pas polluer, mais si tu le veux, dis le moi). Et l'invention qui m'irrite particulièrement est justement de faire passer Jane Austen pour aigrie et comme ayant des regrets alors que ce n'est absolument pas ce qui ressors de sa correspondance (en revanche, la langue de vipère, c'est tout à fait elle!!). Donc j'ai adoré ce film pour lui-même mais pas en tant que bio de Jane en fait. (désolée j'ai fait un roman).
Par Demoiselle-Coquelicote le Mardi 20 janvier 2015 à 20:06
En regardant rapidement sur le net, j'ai vu qu'en effet il lui prêtait beaucoup plus d'admirateurs qu'en réalité. Le médecin par exemple était apparemment davantage intéressé par Fanny. Je n'ai pas lu sa correspondance, hormis les extraits dans la bio de Claire Tomalin, c'est peut-être ça qui me manque, mais je ne pense pas que sur un trait de personnalité, ou une attitude à un moment donné, on puisse parler "d'invention". Dire que parfois, elle devait en avoir sa claque d'être célibataire, c'est une interprétation. Je pense qu'à l'époque les gens réfléchissaient beaucoup plus qu'aujourd'hui à ce qui était mis sur papier, sans compter que Cassandra a détruit beaucoup de lettres... Certaines en disaient certainement beaucoup sur les véritables sentiments de Jane. Enfin bref, je préfère cette version à celle de la petite écervelée de Becoming Jane ! J'irai voir ton article =)
Par Marie et Anne le Vendredi 23 janvier 2015 à 7:28
Il est en VO je suppose :p sinon je serais curieuse de le voir.
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 23 janvier 2015 à 18:28
Il est sorti en français sous le titre Le choix de Jane (premier paragraphe de la chronique)
Par Meme les sorcières lisent le Vendredi 23 janvier 2015 à 19:18
Oups oh ben j'étais pas réveillée. J'ai zappé ce passage. Vraiment désolée...
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 23 janvier 2015 à 20:25
Pas grave ^^ Tu sais que tu peux le trouver maintenant !
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3271362

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast