sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Jeudi 22 mars 2012 à 12:20

Introduction du jour, bonjour : il fait encore beau ! C'est fantastique mais je peine à y croire. Et le même temps est annoncé pour demain ! Comme nous n'avons pas cours l'après-midi, je pense que je vais réviser jusqu'à 17h puis direction le jardin Vauban, le zoo puis dîner grâce à une baraque à frites et enfin cirque ! Ce n'est pas du tout sérieux tout ça puisque nous devrions plutôt réviser les examens de la semaine prochaine mais bon, on s'en sortira, comme toujours. De toute façon il me faut même pas 8 au semestre pour valider mon année et du même coup ma licence, alors je ne vais pas me stresser pour rien hein ! Sinon je suis un peu dégoûtée de ne pas pouvoir aller voir The Woman in Black, mais vraiment je ne vais pas me faire ch*** à aller jusqu'à Villeneuve-d'Ascq pour me taper la VF en plus ! J'attendrai sa sortie en DVD aux États-Unis et puis voilà. Je ne fais pas l'article des sorties ciné cette semaine, parce que je crois qu'il n'y avait que le film dont je vais vous parler aujourd'hui que je voulais voir, donc je couplerai avec les sorties de la semaine prochaine !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/critiquefilmhungergames.jpg
À peine quelques semaines après ma lecture du roman, je suis allée voir Hunger Games hier, jour de sa sortie en plus. Je ne sais pas pourquoi, je voulais c'est tout, et c'était possible, donc ça s'est fait, voilà. Respirez, les fans : très bonne adaptation. Pour ceux qui n'ont pas lu le bouquin, j'ai envie de vous dire que ce n'est même pas la peine, tout est très bien expliqué ! Les acteurs dans l'ensemble sont très bien choisis, j'ai juste eu un pincement au coeur en constatant que c'était Donald Shutherland qui jouait "le méchant", le Président Snow, alors que pour moi c'est le plus gentil papa du monde, Mr Bennet dans Pride & Prejudice de 2005. Jennifer Lawrence me semble être un bonne actrice, j'attends de voir Winter's Bone et surtout si elle arrivera à faire autre chose que des films pour ados une fois qu'elle se sera farci la trilogie. Je ne sais pas si les acteurs qui incarnent Peeta et Gale représentent les canons de beauté mâle du moment, mais au final ils ne me plaisent pas plus que ça. Évidemment, ce n'est pas essentiel, mais ça rajoute de l'intérêt au film pour les demoiselles !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/hungergameskatnissgale.jpg[Katniss et Gale.]
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/PeetaMellar.jpg[Peeta.]

Mes critiques sont en fait les mêmes que pour le livre : des scènes de combat peu convaincantes (dire qu'ils ont mis un avertissement sur le film... la blague !), trop soft, une histoire pas assez développée même si le film montre mieux l'aspect politique que le livre (mais je suis sûre que les tomes suivants m'apporteront satisfaction sur ce point). À un moment, le film anticipe sur un évènement qui n'arrive pas dans le tome 1 mais qui vient après j'imagine. Ça permet de donner un peu plus d'intérêt au film et de se détacher de Katniss, qui finit par ennuyer en narratrice unique. Le "triangle amoureux" n'est que peu abordé, et plutôt dans l'humour, pas du tout dans la mièvrerie, donc les garçons n'ont pas à craindre cet aspect-là (chéri avait peur, et finalement, je crois qu'il a plus aimé le film que moi !). Il y a de bons contrastes, bien faits, entre la vie au Capitole et celles dans les Districts, surtout 11 et 12. Les gens du Capitole sont vraiment ridicules, à part Cinna qui est le personnage, là encore, que j'ai le plus apprécié, comme dans le roman. Rue est mignonne, mais sans plus j'ai trouvé.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/hungergamesmoviereview.jpg
Mon plus gros reproche, ce serait encore le manque d'émotions. Cette histoire est censée être affreuse, basée sur des actes inhumains et dégradants, mais me laisse très indifférente en fait. Je n'ai pas envie de me révolter en suivant cette histoire, je ne la trouve pas assez réelle. Ne croyez pas que je manque de coeur ou quoi, il y a d'autres romans imaginaires où je fonds en larmes, dégoûtée du manque d'humanité des personnages, et je suis très, très loin d'être insensible à toutes les horreurs de notre passé et de notre présent. Mais là, avec Hunger games, ça n'opère pas. En même temps, un roman, un film, restent des divertissements, le but n'est pas de nous pousser au suicide, donc ce n'est pas bien grave. Autre point positif : la bande-son, tant les musiques choisies que celles composées. Le tout porte très bien le film et y ajoute pour moi un intérêt certain. Nous y sommes allés en nous disant qu'on le prendrait pour ce qu'il est : un film destiné à un public jeune. Et de ce fait, nous n'avons pas été déçus, on a passé un bon moment. Bref, n'hésitez pas à aller le voir et dites-moi ce que vous en aurez pensé !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheHungerGamesmovieposter12162011.jpg
Fiche :
The Hunger Games, de Gary Ross
Sorti en France le 21 mars 2012
Avec notamment Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Lenny Kravitz, Donald Shutherland
Musique de James Newton Howard

Bande-annonce vost :

Dimanche 27 novembre 2011 à 20:21

Comme annoncé un peu plus tôt, je suis allée voir Time out. J'aimerais savoir pourquoi le besoin a été ressenti de changer "In time" en "Time out", mais bref. Je n'étais pas particulièrement enthousiaste, disons que j'étais partagée : je n'avais vu qu'un film d'Andrew Niccol, Lord of war, et je n'avais pas aimé du tout (maintenant je me dis que c'est certainement à cause du sujet qui ne me passionne pas et de Nicolas Cage, un acteur que je n'apprécie absolument pas pour diverses raisons), j'avais vu deux films vraiment pas terribles avec Amanda Seyfried (Mamma mia ! et Jennifer's Body) mais en même temps j'apprécie Justin Timberlake en tant qu'acteur. J'avais quand même pas mal accroché à la bande-annonce (que je connaissais par coeur à force, heureusement qu'elle ne dévoile quasiment rien du film), je trouvais le sujet intéressant, l'idée originale. Je suis ressortie contente d'avoir affronté la foule et le noir pour aller jusqu'au ciné.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/intimemovie.jpg[J'aime bien les affiches, elles sont classes.]

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/OliviaWilde.jpgIn time se déroule dans un futur assez proche (au vu des bâtiments, des transports, de la façon de vivre, etc) où le temps est tout. Les êtres humains ont été modifiés de telle façon qu'ils cessent de vieillir à 25 ans, mais lorsqu'il atteignent cet âge le compteur qu'ils portent sur l'avant-bras gauche se positionne sur 24h restent et commence à s'écouler, vers les treize zéros qui causent la mort immédiate. Will Salas (Justin Timberlake) vit dans la zone 12, où la vie est très chère (on paye en temps, année, mois, heures, minutes...) et où l'on vit parfois moins des 24h. Sa mère (Olivia Wilde <3) vient d'avoir 50 ans, ou plutôt 25 ans depuis qu'elle a 25 ans. Il ne lui reste que quelques heures à vivre. Pendant qu'elle va travailler pour gagner ces dernières heures qui lui permettront de dire adieu à son fils, celui-ci se rend dans un bar avec son ami (Johnny Galecki, Léonard dans The Big Bang Theory) où il aide un homme, Hamilton, qui a un siècle au compteur à échapper à des voleurs de temps. Mais l'homme, riche de ses années, très vieux malgré son physique de 25 ans, ne veut plus vivre, il est dégoûté qu'il faille faire mourir des milliers de personnes pour que quelques unes puissent vivre éternellement. Pendant que Will dort, il lui transfère son siècle, et va attendre la mort. Will se rend alors à Greenwich, une zone très riche, et cherche ce qu'il va faire de son siècle. Il rencontre Sylvia Weiss (Amanda Seyfried), fille d'un homme extrêmement riche en temps, mais il est rapidement pris en chasse par un time keeper et son équipe, ainsi que par le voleur qu'il a détroussé en aidant Hamilton.


 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/intimemovieposter.jpg[L'affiche française c'est celle-là, mais là c'est la version anglaise XD]

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/JohnnyGalecki.jpgOn dirait que je vous ai raconté beaucoup de choses, mais en fait pas vraiment. Le film explique de beaucoup de façon différente comment fonctionne ce monde où le temps est tout, mais aurait pu pousser le raisonnement encore plus loin. En même temps (hoho), était-ce vraiment nécessaire, puisque le temps n'est jamais ici que la métaphore de l'argent, valeur suprême dans notre monde à nous ? Bref, je ne vais pas philosopher. C'est un film d'action, avec des armes, des gens qui courent, une musique qui pète et tout. Ce n'est pas trop mon truc, mais j'ai réellement bien aimé. Certaines scènes étaient prévisibles (à cause de la bande-annonce sue sur le bout des doigts ou simplement par déduction), cependant dans l'ensemble je me demandais souvent ce qui allait se passer ensuite. Amanda Seyfried a commencé à monter dans mon estime, et Justin Timberlake continue d'y grimper. J'ai été heureuse d'apercevoir deux acteurs de série que j'apprécie, bien que je regrette qu'Olivia Wilde ne soit pas plus présente. J'ai été impressionnée par le fait qu'Amanda Seyfried ait passé un temps assez conséquent à courir avec des talons d'une hauteur vertigineuse ! Même si l'humour était peu présent, il apparaît par moments tout de même. Le fait que tout le monde soit figé à 25 ans est assez perturbant, notamment quand on te présente plusieurs personnes qui ont manifestement le même âge alors qu'en réalité des dizaines d'années les séparent. Parfois, on donnerait un peu plus de vingt-cinq ans à certains personnages, mais rien d'exagéré non plus. Je n'ai pas grand-chose à dire de plus, je fatigue déjà. Si je repense à d'autres remarques à faire, je les ajouterai. Il ne me reste qu'à voir Bienvenue à Gattaca du même réalisateur., qui est apparemment très intéressant et un peu dans le même genre.

Fiche :
In time, de Andrew Niccol
Sorti en France le 23 novembre 2011
Avec notamment Justin Timberlake, Amanda Seyfried, Olivia Wilde, Cillian Murphy, Johnny Galecki
Musique de Craig Armstrong


Vale.

Jeudi 10 novembre 2011 à 17:08


Allez, là je suis motivée pour un bon coup de gueule, qui n'aura peut-être même pas lieu d'être ça se trouve mais peu importe, je dois le dire. Donc j'ai vu The Lady en avance. J'étais certaine (mais alors vraiment certaine) que ce petit bijou aurait nécessairement le label des spectateurs UGC. Je suis allée au cinéma en début d'après-midi, la bande-annonce est passée et rien. Il n'y avait pas cette fameuse phrase "Le film dont vous allez voir la bande-annonce a reçu le label des spectateurs UGC" (ou un truc du genre). Non. Par contre, j'ai vu cette petite phrase juste avant la bande-annonce de L'ordre et la morale. Vraiment ? Vous êtes sérieux ? Je pensais que les quatre cons derrière nous à la séance de The Lady était un cas unique, ou très minoritaire, mais il semblerait que non. Alors peut-être que L'ordre et la morale mérite ce label (quoique mes premières impressions ne vont vraiment pas dans ce sens, je sais c'est pas bien d'avoir des préjugés), mais il ne le mérite certainement pas au détriment de The Lady. Je ne vais pas argumenter, je trouve ça simplement nul, alors j'espère que je me trompe, que c'est juste qu'ils n'ont pas encore mis la petite phrase et que quand il sortira, il l'aura ce label. Je sais que ça ne vaut rien ce truc, mais voilà, j'y ai participé et je me sens concernée. Fin du coup de gueule, vous êtes en droit de ne pas y prêter attention.

Parlons maintenant de ce que je suis allée voir au cinéma tout à l'heure : Contagion.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Contagion.jpg
Je pense que le titre est assez éloquent, et sans doute en avez-vous entendu parler. Un virus effroyable se propage dans le monde à une vitesse effarante, il fait plus de victimes que la grippe espagnole de 1918, qui avait quand même fait des dizaines de millions de mort (jusqu'à cent millions selon certaines estimations). Bref, le truc méga-violent. Le film commence avec Beth (Gwyneth Paltrow) qui est malade en revenant d'un voyage à Hong-Kong. A partir de là les médecins et spécialistes du monde entier s'inquiètent très vite, l'OMS est mise sur le coup.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/ContagionBeth.jpg[Il y a quelques passages pas joli-joli, vous voyez.]

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/ContagionMarionCotillard.jpgComme d'habitude je ne vais pas spoiler (sinon quel intérêt de faire un article, personne ne voudrait lire !), au moins pas sans prévenir. Sur le jeu des acteurs, connus et moins connu, il n'y a rien à dire. Pareil sur le casting, que je ne déroulerai pas parce qu'il est conséquent et que j'ai la flemme et en plus si ça vous intéresse vous trouverez tout ça sur mon site préféré : Allociné. Mais en tout cas c'est un bon gros casting. Il y avait ma chérie bien sûr, mais comme il n'y a pas de personnage principal on ne la voit pas beaucoup. Le personnage qui m'a le plus touchée est sûrement celui de Matt Damon, qui joue le mari de Beth. Il va faire ce qu'il peut, sans faire n'importe quoi. Il est le bon côté de l'être humain. Le personnage de Jude Law, par contre, je l'aurai bien remis à sa place avec une paire de claques. La musique collait bien avec l'ambiance du film, sans être assourdissante ou trop présente. Le compositeur, Cliff martinez, me plaît pas mal (il a fait Drive aussi, mention à serpe-hier !). Pas de chansons ajoutées, ce qui est un bon choix je pense, le film aurait perdu en crédibilité je pense sinon.

J'ai vu des critiques qui mettait ce film dans la lignée de Je suis une légende et Phénomènes. Pour avoir vu les deux, je ne suis pas tout à fait d'accord. Bien sûr que le principe de base est similaire, mais dans Je suis une légende le film commence après la contagion, l'humanité est déjà décimée, et en plus il ne s'agit pas d'une maladie qui tue mais d'un virus qui transforme en zombie. Pas grand chose à voir avec Contagion. Quant à Phénomènes, on suivait seulement certaines personnes, avec parfois quelques scènes "documentaires" pour montrer où en est la situation globale. Dans Contagion, la multiplicité des points de vue permet de couvrir très largement les implications du virus. Kate Winslet est un médecin mandaté par un institut américain sur le lieu de l'un des foyers du virus, Marion Cotillard travaille pour l'OMS et se rend à Hong-Kong, Matt Damon est un citoyen américain "lambda". Cependant, le film reste centré sur les Etats-Unis, peut-être pour ne pas non plus trop s'éparpiller.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/ContagionKateWinslet.jpgJ'ai apprécié le film pour son approche vraisemblable d'un tel évènement (ce n'est pas une histoire sortant du monde fantastique, une telle chose pourrait malheureusement arriver) et surtout pour l'aspect très humain qui est développé. Je pense que les choses se dérouleraient dans la réalité de façon très proche de celle montrée par le film. Certaines personnes révéleraient le meilleur aspect de l'être humain, d'autres le pire, au nom de la survie ou de n'importe quelle idéologie.

Mon regret ? Rien d'extraordinaire. Ce n'est pas mauvais, loin de là, mais ce n'est vraiment pas transcendant. Le jeu des acteurs est bon, mais ne leur permet pas d'aller loin dans la performance. Et puis, on ne voit pas beaucoup Kate Winslet (la fille pas du tout obsessionnelle hein !). Je ne le déconseille pas, mais je ne vous dis pas non plus d'aller dépenser vos sous pour ce film en ce moment.

Pour finir une petite fiche technique de récap' :

Contagion, de Steven Soderbergh
Sorti en France le 9 novembre 2011
Avec notamment Kate Winslet, Gwyneth Paltrow, Matt Damon, Laurence Fishburne, Jude Law, Marion Cotillard, Jennifer Ehle, Bryan Cranston
Musique de Cliff Martinez










<< Je l'ai dit après... | 1 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast