sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Samedi 8 décembre 2012 à 18:08

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/AnnaKarenina1a.jpg
C’était obligé, je suis allée voir Anna Karénine dès sa sortie, donc mercredi. J’adore ce que fait Joe Wright (il n’y a que The Soloist qui n’a pas su du tout me convaincre) et je suis toujours en admiration devant Keira Knightley (d’ailleurs parfois j’ai l’impression d’être la seule vu le nombre de personnes qui ne l’aiment pas !). En plus, il y avait au casting Michelle Dockery (Mary dans Downton Abbey) et Holliday Grainger (Lucrèce dans la série The Borgias, pas celle de Canal +, l’autre), deux actrices que j’aime beaucoup, et que j’étais contente de voir même si elles tenaient des rôles minimes. Je reprécise que je n’ai pas lu le roman de Léon Tolstoi, que j’en ai l’intention, surtout si je reçois effectivement celui que j’ai commandé avec mes points de fidélité UGC (c’était assez mal expliqué sur le site, donc je ne sais pas si c’est vraiment le roman ou si c’est le livre du film !). Sinon, j’achèterai bientôt la version chez Pocket à 4,90€. Je suis donc partie voir le film sans connaître l’histoire, ni les personnages, ni rien, et par conséquent je ne peux rien dire sur la fidélité au roman (qui ne peut de toute manière se porter que sur les grandes lignes du roman, ses personnages et son ambiance puisque on ne peut pas adapter page pour page un roman qui en compte presque mille en un film de deux heures). A ce sujet, voyez en bas de l'article !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/AnnaKarenina6.jpg  
Dès le début, wahou quoi ! Joe Wright a fait de cette histoire une Représentation, oui, avec un R majuscule. Les scènes passent des unes aux autres comme se succèdent les décors au théâtre ou à l’opéra, les images et les sons s’entremêlent et montrent au spectateur que dans ce monde de l’aristocratie russe de la fin du XIXème siècle, tout est lié. Quand vous faites partie de ce monde, vous êtes toujours en représentation. Tout ce que vous faites sera vu et su par quelqu’un, même dans votre propre maison. Le monde, donc, n’est jamais qu’une scène de théâtre qui rejoue perpétuellement les mêmes actes, dramatiques ou carrément tragiques. Il y a également, aux moments critiques du film, des « tableaux », tout se fige hormis le ou les personnages centraux, qui évoluent au-delà du lieu où ils se trouvent. Gros gros bonus pour les costumes, coiffures et maquillage, qui sont sublimes. Certains détonnent un peu avec le style de l’époque, mais vu les personnages concernés, je suis certaine que c’était parfaitement voulu. La musique n’est pas aussi belle que dans Orgueil et préjugés, ni aussi originale et bien faite que dans Reviens-moi, et sur ce point Dario Marianelli m’a un peu déçue, j’espérais beaucoup plus de la BO. Néanmoins sa musique ne détonne pas, loin de là, elle colle parfaitement à l’ambiance, elle est très belle et augmente l’impression de drame là où il faut, cependant il lui manque vraiment quelque chose pour nous bluffer. Ça ne m'empêche pas de l'écouter déjà très souvent.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/AnnaKarenina2.jpg  
Le jeu des acteurs est à mon avis juste parfait. Pour avoir vu la plupart des acteurs interpréter d’autres rôles, encore une fois ils avaient complètement investi leur personnage. Je pense à Keira Knightley et à Matthew MacFadyen surtout, et à Jude Law, que je n’arrive décidément pas à reconnaître avec la barbe !!  Je suis pressée de découvrir le roman pour voir si les personnages sont les mêmes. Par exemple, j’ai trouvé le Comte Vronski assez horripilant. Il fait vraiment petit péteux, j’avais envie de lui dire « mais tout est de ta faute, crétin ! » (ou presque tout). Anna, on la condamne mais on la comprend et la pardonne à la fois. La première partie du film est intense, vraiment, pas un temps mort. La seconde moitié ralentit, Anna s’enlise, jusqu’au final, que je voyais venir gros comme une maison (ce type d’histoire finit toujours de la même manière, mais j’adore !).

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/AnnaKarenina5.jpg
En bref, ce film fait partie de ceux que je souhaite avoir en blu-ray à la maison (même pas en DVD, direct en blu-ray !) car je sais que je le reverrai de nombreuses fois et que les images ne méritent rien moins que la HD ! En plus chéri a aimé lui aussi, ce qui n'était pas gagné, il faut le dire. Encore une fois Joe Wright m'a conquise... J'espère que son projet de réadapter La Petite Sirène se fera !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/AnnaKarenina4.jpg[Le mari d'Anna.]
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/AnnaKarenina3.jpg[Le comte Vronski, l'amant...]
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/AnnaKarenina7.jpg[Le frère d'Anna, qui m'a bien fait rire ! De toute façon, Matthew Macfadyen avec la moustache, ça vaut le détour.]
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/AnnaKarenina8.jpg[Mary, mais qu'est-ce que tu fais là ! Retourne à Downton tout de suite !]

EDIT du 23/10/2013, après lecture du roman et revisionnage du film :
Maintenant que j’ai lu le roman et revu le film, je peux parler de l’aspect adaptation et fidélité à l’œuvre originale. Attention si vous ne connaissez pas l’histoire, je vais faire des spoils.
Il aurait fallu y aller très fort pour me faire cracher sur le travail de Joe Wright, et vraiment je ne suis pas du tout déçue. Certes, le film se concentre beaucoup sur le couple Vronskï/Anna et en comparaison laisse de côté Lévine et Kitty, mais après tout, le roman s’appelle Anna Karénine, pas Constantin Lévine, et personnellement j’ai préféré dans le livre les passages avec Anna à ceux avec Lévine, qui avait fini par me lasser avec son côté mou. Néanmoins, les passages du film consacrés à Kitty et lui sont beaux, notamment celui de la seconde demande, que je trouve super. Dans le livre, ils se parlent en écrivant à la craie sur un tableau, et dans le film, c’est avec des cubes de jeu. La scène est vraiment très belle, et ces deux acteurs sont parfaitement justes dans leur interprétation, le choix du casting est excellent pour eux. J’aurais aimé par contre voir Lévine désemparé lors de l’accouchement de Kitty, c’est dommage que cette scène n’ait pas été gardée. Avoir omis le mariage était une bonne idée par contre, ce passage n'apportant vraiment pas grand-chose d'intéressant même dans le livre.
J’approuve mille fois Keira Knightley en Anna, je retrouve bien l’actrice dans les descriptions du roman. Alexis Karénine est parfaitement joué par Jude Law, même physiquement la ressemblance est frappante ! En revanche, je ne suis pas convaincue par Aaron Taylor-Johnson en Vronskï. Il a provoqué en moi le même type d’aversion que dans le roman, mais quelque chose cloche avec lui. Je ne lui voyais pas du tout cet air-là en fait, si jeune et méprisant. Il peut se comporter gentiment dans le livre, et je n’ai pas cette impression dans le film. C’est vraiment le seul bémol, avec peut-être l’actrice qui incarne Dolly. Elle est décrite comme très abîmée physiquement par ses grossesses successives dans le roman, mais dans le film elle est plutôt belle. Néanmoins, l’actrice l’incarne très bien. Matthew Macfadyen en Stiva est par-fait. Il retranscrit sa bonhommie, son humour, j’adore !
Concernant les coupures opérées, il y en a finalement peu par rapport à la densité du livre. Les scènes écartées sont principalement celles où les personnages principaux tiennent un rôle mineur. Des personnages secondaires, comme le frère aîné de Lévine ou l’amie de Kitty, Varenka, ont été occultés, et vraiment ce n’est pas plus mal. Il y a déjà beaucoup de personnages à assimiler dans le film. On zappe aussi les élections, les discours scientifiques et philosophiques, qui à mon avis ne peuvent pas être repris correctement sans endormir le spectateur. Je verrai comment cet aspect est traité dans les autres adaptations. J’ai vraiment retrouvé l’ambiance du roman, les caractères des personnages et la trame principale. Enfin, l’idée de tourner quasi-intégralement dans un décor de théâtre est absolument excellente et donne de l’ampleur à tout un tas de scènes. Ce film est une réussite.

Vendredi 27 avril 2012 à 14:56

Avant d'entrer dans le vif du sujet du jour, je voudrais vous remercier de me suivre, tous les jours, même quand je ne fais pas d'article ou que l'article n'est pas très pas passionnant. Merci aussi à ceux qui ont bien voulu cliquer sur "j'aime", ça me fait des petits guilis au ventre chaque fois que je vois un "j'aime" de plus. Ce n'est pas grand-chose, ce n'est même pas nécessaire pour faire tourner le blog, mais j'apprécie votre intérêt (mot que j'utilise énormément en ce moment !) et c'est bien pratique pour moi d'avoir un endroit où je peux mettre vite fait une petite information sur le blog ou poser une question. J'espère que ce fonctionnement va se pérenniser ! À part ça, mes lectures avancent doucement et sûrement, et j'en suis ravie. Je retrouve avec plaisir Charlaine Harris pour une autre de ses sagas (que je vais devoir m'acheter je le sens) qui me détend bien entre deux révisions et j'en apprends chaque jour plus sur l'une de mes auteures préférées avec la biographie de Jane Austen ! Que demander de plus si ce n'est de vraies vacances pour lire encore plus ?

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/atonement.jpg
Mais je n'ai pas fait que lire hier soir. J'ai également regardé un film magnifique dont je ne me lasse pas. En France, il est intitulé Reviens-moi, alors que son titre original est Atonement, ce qui signifie expiation. La traduction française du roman dont il est tiré a gardé Expiation, mais c'est vrai que ça ne faisait pas très accrocheur pour un film. L'histoire commence à l'été 1935, il fait une chaleur étouffante. Cecilia, Cee pour les intimes, et sa petite sœur Briony attendent l'arrivée de leur frère Leon et de son ami Marshall. Briony a treize ans, c'est une enfant pleine d'imagination, vive et intelligente, mais qui va commettre une terrible erreur. Elle va assister de la fenêtre de sa chambre à une scène qu'elle ne va pas comprendre, entre Cee et Robbie, le fils d'une domestique de la maison. Le soir même, une chose terrible se produit, et Briony va accuser Robbie d'en être l'auteur. Il va être envoyé en prison, et avec l'arrivée de la guerre, sur le front en France. Pour tenir, il ne va penser qu'une chose : Cecilia...

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Atonement1.jpg
Je me souviens très bien de la première fois où j'ai vu ce film. J'étais encore au lycée, et je n'avais pas pu aller le voir au cinéma, mais je désirais absolument le regarder, car j'avais vu peu de temps avant un autre film de Joe Wright que j'avais adoré (dont je vous parlerai bientôt j'espère). Je réussis à le télécharger (pas bien, mais j'étais vraiment fière de moi, parce que je ne suis pas douée avec l'informatique et tout ça), mais catastrophe, seulement en VO. Même si j'avais des bonnes notes en anglais, je le comprenais encore très mal. Vaille que vaille, j'ai mis mes écouteurs sur le pc et j'ai écouté attentivement, essayant de suivre le film. Et j'avais tout compris, enfin l'essentiel du moins. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps à la fin. Vous l'aurez peut-être compris, mes films préférés sont souvent ceux qui me font le plus pleurer.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/atonement460.jpg
Pourquoi j'adore ? Pour les acteurs tout d'abord. Keira Kngithley, belle comme le jour, livre encore une fois une magnifique performance. James McAvoy est très touchant, et très mignon aussi... Les trois actrices qui incarnent Briony (à 13 ans, à 18 ans, et devenue une femme âgée) sont toutes les trois époustouflantes, en particulier la plus petite, Saoirse Ronan. C'est dans ce film que je l'ai découverte, et depuis je suis sa carrière de près, je a trouve fantastique, et elle a de ces yeux... Romola Garai, je la connais aussi pour avoir joué Emma dans une adaptation du roman éponyme de Jane Austen récente de la BBC. J'aime aussi pouvoir détester deux personnages dans le film, dont je ne parle pas pour ne pas vous spoiler. Mais vraiment, j'adore les haïr et les traiter de tous les noms en mon for intérieur ! Ensuite j'adore la musique. Dario Marianelli est un fantastique compositeur, j'adore ce qu'il fait. La musique est vraiment un personnage du film, elle accompagne les autres personnages et les moments-clé. Il n'y a qu'à voir le début, avec la machine à écrire qui devient un instrument... Joe Wright a également fait un travail extraordinaire au tournage et au montage. Les retours en arrière, les flash-back, les plans sont extrêmement bien choisis. Certaines scènes sont comme saccadées, et je trouve que ça donne au film une grande force. Mon frère m'a offert le DVD à Noël il y a deux ans (ou plus même, je ne sais plus...) et j'ai visionné récemment les quelques bonus qu'il contenait. Il y avait des scènes coupées, avec les explications du réalisateur sur la raison de ces abandons. J'ai été impressionnée par ce jeune réalisateur (ce n'était que son deuxième film !) qui travaille avec tant de précision et fait des choix aussi parfaits (hum, mon avis n'est plus très objectif). Son prochain film, Anna Karenina, est une adaptation de Tolstoï qui réunira Keira Knightley et Jude Law. Il a aussi en projet une nouvelle adaptation du conte d'Andersen La Petite Sirène, j'ai vraiment hâte de voir ça !
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/14.jpg[L'évolution du personnage de Briony est très intéressante, le passage quand elle est âgée me fend le cœur...]

Quelques mots sur le livre pour finir. Je l'ai lu aussi, je l'avais acheté peu après avoir vu le film. Je l'avais bien aimé, mais j'y avais trouvé quelques longueurs qui ne sont pas dans le film. Je le relirai avec plaisir dans quelques temps ! Connaissez-vous d'autres bons bouquins de cet auteur, Ian McEwan ? J'aimerais lire autre chose de lui mais je ne sais pas quoi choisir.
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/200801111520011.jpg[Oh, cette robe... Et le passage dans la bibliothèque...]

Fiche :
Atonement de Joe Wright
Sorti en France le 9 janvier 2008
Avec notamment Keira Knightley, James McAvoy, Saorise Ronan, Romola Garai
Musique de Dario Marianelli

Bande-annonce VO :

Mercredi 11 avril 2012 à 21:03

Bon, les p'tits gars, voilà le topo : vous n'avez pas été très nombreux à répondre aux sondages, mais suffisamment j'espère pour que je me fasse une idée. Je garde les habillages actuels, en laissant le vainqueur "Brave" en premier. La page Facebook, y'a une toute petite majorité contre. Pour l'instant je ne vais pas le faire pour la principale raison que je ne pense pas prendre le temps de la tenir à jour, et dans ce cas, quelle utilité ? La page de présentation vous êtes majoritairement pour, alors je vais y réfléchir un peu plus. Ça me permettra de supprimer le module "Dernières nouvelles" et de mettre un peu d'ordre dans mon fouilli. En même temps, j'ai un peu peur que ça enlève son côté personnel au blog, qu'en pensez-vous ? La musique je la laisse, elle n'est plus en autoplay de toute façon et puis si vous n'aimez pas trop, il suffit de ne pas appuyer sur play.
J'ai laissé le jeu un moment, mais toujours pas de volontaires ! Je fais quoi ? J'abandonne le concept, je fais des jeux plus faciles, je donne les solutions ou je mets ce raté aux oubliettes ? Et j'ai encore besoin de votre aide, pour ma prochaine lecture. J'hésite entre plusieurs bouquins.
 
- Le tome 3 de L'Héritage de Christopher Paolini puisque j'ai le 2 en cours et que ça ne se passe pas trop mal et qu'il faut toujours que je le rende à qui me l'a prêté.
- Côté face de Anne Denier que j'ai reçu il y a deux semaines et que je suis très curieuse de découvrir.
- Northanger Abbey de Jane Austen parce que ses romans me manquent.
- La catin de Iny Lorentz qui serait une relecture, parce que je projette de bientôt lire la suite que j'ai acheté il y a au moins 6 mois déjà.
- Les Piliers de la Terre, de Ken Follett, que j'ai commencé il y a trois mois au moins et que j'ai dû abandonner contre mon gré.
 
Sauvez-moi de tous ces livres, comment vais-je m'en sortir ??? Dis-je alors que c'est quand même un vrai bonheur. Vous avez vu ? Ma PAL... Elle est pleine de 156 ouvrages. Ahem. Sans compter la wishlist (enfin les) et les bouquins de chéri qui côtoient les miens et qui m'intéressent aussi.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheDuchess1-copie-1.jpg
 http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheDuchess3-copie-1.jpg  
Trêve de bavasseries, j'ai décidé, comme ça, de vous parler d'un film que j'aime beaucoup et que j'ai revu récemment puisque je me suis offert le DVD : The Duchess. Au début du film, Georgiana Spencer épouse William Cavendish, duc de Devonshire. Nous sommes en 1774. Le Parti Whig (les Libéraux), dans l'opposition (si je ne dis pas de bêtises), est soutenue par le duc. En même temps qu'elle fait ses premiers grands pas - remarqués - dans le monde, elle est confrontée à la réalité de son mariage : il faut qu'elle donne un héritier au duc. Ce film retrace la vie de Georgiana (lointaine ancêtre de Diana mais je ne trouve pas ça très intéressant) depuis son mariage jusqu'en 1792.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheDuchess6.jpg
 
Sa vie fut passionnante car elle était une femme au XVIIIème siècle, une femme qui usait de sa beauté et de ses charmes pour influer sur la politique. Elle fascina des foules et fut une figure de la mode. Sa vie privée était tout aussi compliquée. Et ce film retrace très bien tout ça, souvent avec des images et des musiques sublimes, et quelques grands moments d'émotion (pour moi tout du moins, j'avais beaucoup pleuré au cinéma). Le mieux, c'est qu'on y retrouve trois acteurs que j'adore, plus un que je commence à voir assez fréquemment et qui n'est pas déplaisant dans son jeu. Keira Knightley incarne la duchesse, et je la trouve parfaite. Jeune, belle, avec une vraie présence. Je sais que beaucoup ne l'apprécient pas, moi j'adore ! Le duc est joué par Ralph Fiennes, acteur absolument incroyable, là encore il prouve sa capacité à se fondre dans tous les rôles. Ensuite, il y a Bess, Lady Elizabeth Foster, incarnée par Hayley Atwell que j'ai par la suite vue dans Les Piliers de la Terre. J'aime beaucoup son jeu et généralement les personnages qu'elle interprète. Et pis elle est choupi ! Enfin il y a Dominic Cooper, vu récemment dans My Week with Marilyn et dans Sense and sensibility de la BBC en Willoughby. Et j'allais oublier Charlotte Rampling, qui joue la mère de Georgiana. J'aime beaucoup la musique qui est de Rachel Portman, que je ne connais pas du tout en dehors de ce film. Je devrais bientôt découvrir d'autres de ses compositions dans Bel-Ami et dans Un jour que je dois regarder bientôt. C'est un film historique et dramatique, tout ce qu'il me faut. Si vous aimez ce genre, n'hésitez pas ! Je précise enfin qu'il est adapté d'une biographie de Georgiana par Amanda Foreman qui a été traduit en France. Je vous mets d'autres photos ainsi que des tableaux de la duchesse après la fiche et la BA.
 
Fiche :
The Duchess de Saul Dibb
Sorti en France le 12 novembre 2008
Avec notamment Keira Knightley, Ralph Fiennes, Hayley Atwell, Charlotte Rampling, Dominic Cooper
Musique de Rachel Portman
 
Bande-annonce :
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheDuchess4.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheDuchess8.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheDuchess2.jpg

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Personnages/DuchessofDevonshirebyJoshuaReynolds.jpg http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Personnages/DuchessofDevonshirebyThomasGainsborough-copie-1.jpg

Jeudi 29 décembre 2011 à 23:04

Je l'attendais impatiemment celui-là, pour plusieurs raisons. D'abord parce que j'aime beaucoup Viggo Mortensen (surtout en Aragorn, ahem) et Keira Knightley (je sais que beaucoup de gens ne l'aiment pas, n'apprécient pas son jeu d'actrice mais moi j'aime beaucoup, et je la défends de plus en plus), mais aussi parce que je suis curieuse de voir Michael Fassbender ailleurs que dans Shame (sur lequel je n'ai pas encore fait d'article, mais ça viendra, du moins je l'espère). Et aussi parce que je me rappelle vaguement de mes cours de philo sur le conscient et l'inconscient, et que la bande-annonce me plaisait bien et que la musique est de Howard Shore (compositeur du Seigneur des Anneaux, mais je compte vous faire, un jour, peut-être, un article sur ces "inconnus" à qui l'on doit des films de grande qualité, parce qu'un film sans une bonne BO ne peut pas être un bon film), bref je le sentais bien ce petit film de Cronenberg (réalisateur dont je viens de voir le premier film, même si ça fait un moment que je dis que je vais regarder Eastern Promises).

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Adangerousmethod3.jpg
Je n'ai pas été déçue du tout. Le début nous met directement dans l'ambiance à la limite du malsain, avec des questions, des interrogations qui pèsent et qui mènent les trois personnages principaux. Le film commence en 1902 si je me rappelle bien, lorsque Sabina Spielrein, russe et juive, est interné dans l'hôpital où travaille le jeune Dr Jung, qui souhaitait justement expérimenter "the talking cure" de Sigmund Freud. Il va réussir à la soigner grâce à cette méthode, mais les choses se compliquent lorsqu'il parvient à la soigner et qu'ils deviennent plus intimes, et qu'il rencontre Sigmund Freud mais en revient plutôt déçu.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Adangerousmethod2.jpg
Il est certain que ce n'est pas un film de détente, il faut bien écouter, réfléchir, et tout... psychanalyser. Tout le film fait des références, renvoie à des idées de la psychanalyse, aux rêves et à leurs interprétations, au moi, aux névroses, et tout donne à réfléchir. En cela le jeu des acteurs est excellents, et en particulier celui de Keira Kngithley, car ses gestes nous guident vers la compréhension de ce qui n'est que suggéré. Michael Fassbender est très convaincant également, même si son rôle appelle à une performance moindre que celle de Keira Kngithley. Je lui reprocherais tout de même un petit quelque chose qui me dérange dans son expression, qui reste trop figée. Ses yeux surtout ne sont pas vivants je trouve. Quant à Viggo Mortensen, il joue un Freud assez désagréable qui colle bien je pense avec la personnalité de cet homme si controversé. Son jeu est bon, là aussi plein de sous-entendus que nous nous sommes essayés à décrypter en sortant du film. Il nous faudra encore de nombreux visionnages pour prétendre y parvenir, mais qu'importe, j'ai très envie de le revoir lorsqu'il sortira en DVD/Blu-ray. C'est réellement un film très intéressant, j'ai beaucoup apprécié, et si ce genre de sujet vous botte un peu, n'hésitez pas. Certes on retrouve les idées très "sexualistes" (je viens d'inventer le mot, mais peut-être que ça existe, je veux dire "axé sur la sexualité"), ai-je envie de dire, de Freud, et les cas qui sont présentés sont à la limite par moment du malsain comme je le disais plus haut, mais c'est très bien présenté et David Cronenberg a su chaque fois s'arrêter au bon moment, ne pas dépasser justement cette limite qui gênerait vraiment. Vincent Cassel, en Otto Gross, personnage que je ne connaissais pas du tout, m'a bien fait rire (le terme n'est pas tout à fait exact, mais qu'importe), et achève de me réconcilier avec cet acteur que je n'aimais pas beaucoup il y a quelques années. Les choix de plan, de mise en scène sont très fins et portent très bien le film et son ambiance. Certains plans sont véritablement très soignés, très esthétiques et contrebalancent bien des éléments du film un peu lugubres.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Adangerousmethod1.jpg http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Adangerousmethod4.jpg
Fiche :
A Dangerous Method, de David Cronenberg
Sorti en France le 21 décembre 2011
Avec notamment Michael Fassbender, Viggo Mortensen, Keira Knightley et Vincent Cassel
Musique de Howard Shore



Comme toujours, mon propos est un peu en bazar, excusez-moi ! Je n'ai pas fait d'article sur les sorties ciné de la semaine, j'en suis désolée (mais sûrement que vous vous en fichez ^^), en même temps avec le déménagement et les révisions (qui commencent enfin à avancer un peu) je n'avais pas trop le temps, sans compter que je n'avais pas internet mais maintenant c'est fait, bref, je vous ai programmé un article récap' pour les deux semaines. En tout cas, profitez du mauvais temps pour bouquiner, regarder de bons films et/ou séries, passer du temps avec vos proches et tout ça bien au chaud !

Vale.

<< Je l'ai dit après... | 1 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast