sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Samedi 31 décembre 2011 à 11:47

Bon, je suis très légèrement dépitée. En fait non, je suis complètement énervée contre moi-même. Commençant à déprimer à cause des révisions qui rendent mes journées fatigantes (alors que je ne bouge pas), irritantes (toujours revoir la même chose) et monotones (bah oui mes journées se déroulent de façon identique), hier je me suis dit que j'allais faire un tour en ville, pour acheter deux-trois petits trucs. J'avais fait une longue liste, mais je me disais que je n'achèterais que quelques petites choses. Au début, tout se passait très bien : le vendeur à la fnac était super gentil, il était calé sur tout ce que je lui demandais (coffrets Harry Potter et Jane Austen) et il m'a commandé le blu-ray que je venais chercher en priorité. Je passe côté multimédia, et là paf ! Une belle petite somme s'envole entre une clé USB 16Go et un album photo. Bon, pas grave si je n'avais pas continué par Little extra (belle théière, mais je n'en avais pas besoin !), Sephora (deux vernis) et enfin le Furet, où je ne peux pas entrer sans ressortir en ayant acheté quelque chose. Bref, j'ai fait flambé le porte-monnaie et ça me dégoûte, ça ne me ressemble pas d'acheter compulsivement comme ça sans compter, surtout que j'ai bien d'autres choses plus importantes à acheter pour le nouvel appart'... Je suis donc encore plus déprimée.

De plus, entre les révisions et s'occuper de l'appartement, mes lectures n'avancent pas beaucoup, et ça me peine parce que j'ai envie de lire plein de choses en ce moment. J'ai tellement hâte que les examens soient passés, et en même temps je ne peux pas me permettre de me foirer. Vivement le 18. Heureusement que lire Harry Potter me détend, et je commence à bien apprécier Bilbo. Quant aux Piliers de la Terre, c'est vraiment chouette, mais ça me désespère un peu car j'ai l'impression de ne pas avancer. Je vous ai dit tout ça mais je n'ai même pas encore parlé du sujet de mon article, le film Un Monstre à Paris.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/UnMonstreaParis1.jpg
A Paris, en 1910, la pluie avait été telle que la Seine en était sortie de son lit, et une partie de la ville, la Tour Eiffel y compris, avait les pieds dans l'eau. Lucille est "l'ange de Montmartre", une chanteuse très talentueuse. Mais une nuit, un étrange et terrifiant monstre commence à rôder dans Paris, bientôt poursuivi avec acharnement par le préfet Maynott. Ce film m'a fait penser à un conte, dans un genre très doux (parce qu'en réalité les contes sont généralement assez violents au fond...), c'était presque féerique, mais sans les fées. Comme si regarder ce film, c'est s'enrouler dans sa couette préférée. Les images sont très jolies, avec souvent des couleurs pastels, même si leur qualité n'atteint pas celle des Pixar ou de certains Dreamworks, mais ça ne gâche en rien le film, au contraire, ça apporte une simplicité qui a du bon, une sorte d'intimité. D'ailleurs, c'était peut-être voulu, car le réalisateur a travaillé chez Dreamworks, sans doute aurait-il pu faire des images de synthèse extraordinaire, mais ça correspondrait mal avec l'esprit du film. La musique est excellente, je vous conseille la BO, et comme le film elle est agréable à tous les âges.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/UnMonstreaParis3.jpg
Les personnages (hormis le préfet bien sûr) sont tous mignons (j'aime beaucoup le petit, Emile si je me rappelle bien), mais sans être puérils. Le casting des voix est très sympathique. L'histoire est prévisible, dans son déroulement, dans sa fin, mais ça ne m'a pas du tout empêchée d'apprécier les péripéties qui y mènent. On s'attache beaucoup à Francoeur, le "monstre" de Paris, on voudrait nous aussi l'aider de notre mieux. En fait, j'avais envie d'aider tous les personnages pour les récompenser de leur gentillesse ^^ Il y a également quelques moments qui m'ont remplie d'émotion, presque aux larmes ! (notamment la chanson de Francoeur, puis quand il chante sur scène avec Lucille) Question de sensibilité personnelle j'imagine... C'est une très jolie histoire, un bon dessin animé (français en plus, comme quoi on fait de bonnes choses plus souvent qu'on ne veut bien l'admettre) que je reverrai avec grand plaisir.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/UnMonstreaParis4.jpg
Fiche :
Un Monstre à Paris, d'Eric Bergeron
Sorti en France le 12 octobre 2011
Avec notamment les voix de Mathieu Chédid, Vanessa Paradis, François Cluzet et Gad Elmaleh
Musique de Mathieu Chédid

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/UnMonstreaParis2.jpg
Bande-annonce :



"La Seine" :



Vale !

Mercredi 28 décembre 2011 à 18:42

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Tintin1.jpg
Cela faisait un moment que je ne vous avais pas bassiné avec un article sur un film ! Bon je n'avais pas trop le temps, mais heureusement que je prends des notes de temps en temps pour me rappeler mes impressions sur le film, sinon je serai chocolat. Donc Tintin, je l'ai vu en avant-première (juste la veille de sa sortie nationale française), et je l'attendais avec pas mal d'impatience, car même si je ne suis pas une fan inconditionnelle, j'ai lu toutes les BD quand j'étais petite, assise sur une moquette crasseuse, et ça marque ! Comme c'était en avant-première, pas le choix de la langue : VO. Sur le coup je me disais "c'est pas grave", mais en fait si, et j'ai hâte qu'il sorte en Bu-Ray parce que Milou, il s'appelle Milou, pas Snowy, et Tintin ça ne se dit pas "Tinetine" (ça m'a bien fait marrer en fait, mais comme Tintin c'est francophone à la base, j'ai bien le droit de dénigrer l'anglais pour une fois). Et puis les imprécations du Capitaine Haddock, je les préfère en VF aussi (mille millions de mille sabords, ça ne s'improvise pas en anglais). A voir en Blu-Ray, ou en 3D si vous le pouvez, car les images sont vraiment sublimes.

Mon plus grand regret, je crois, c'est l'absence du professeur Tournesol. J'ai lu de-ci de-là que c'était trop hollywoodien, trop pro-armes (faut pas exagérer, Tintin tient une arme une fois dans le film, afin de se défendre, et même s'il les détourne et les envoie balader chaque fois qu'il y en a une qui apparaît dans la BD, elles apparaissent quand même de temps à autres). Spielberg et Jackson sont parvenus à nous plonger dans l'univers d'Hergé tout en donnant une touche de modernité appréciable à une BD qui commence à dater. C'est tellement bien réussi, avec le recoupage de trois albums différents, que ça m'a donné envie de les relire, et en conséquence de les acheter puisque je ne les ai pas. On en prend plein les mirettes, on rigole bien, j'ai hâte que le projet d'adapter Les 7 boules de cristal et Le temple du soleil se mette en route (là on zappe pas Tournesol hein !). Non, vraiment, je suis très contente de ce film, je n'ai pas grand chose à ajouter. La 3D donne vraiment du caractère, et elle est bien faite, grâce aux réalisateurs et aux excellents acteurs (et sûrement au budget, ahem). Bref, je le conseille aux petits et grands !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Tintin4.jpg
Fiche :
The Adventures of Tintin : Secret of the Unicorn, de Steven Spielberg (et avec Peter Jackson parmi les producteurs)
Sorti en France le 26 octobre 2011
Avec notamment Jamie Bell, Andy Serkis et Daniel Craig
Musique de John Williams
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Tintin2.jpg
Tintin, 24 tomes, de Hergé
Collection : Casterman, disponibles en grand ou petit format
Prix : 9,95€ ou 6,25€



Vale.

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast