sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Vendredi 14 décembre 2012 à 13:18

Je vous fais un article spécial dessins animés, avec deux pour le prix d’un : Les Cinq Légendes et Les mondes de Ralph !
 
Avec Les Cinq Légendes, nous suivons Jack Frost, qui a le pouvoir de faire tomber la neige, déchaîner des vents glaciaux, givrer le sol. Ce qu’il aime le plus, c’est s’amuser, alors quand les autres légendes, qui sont les Gardiens du bonheur et de l’innocence des enfants, lui demandent de les rejoindre, il n’est pas très motivé. Mais le retour d’une grande menace ne lui laisse guère le choix. En effet, le Croque-mitaine est bien décidé à distiller la peur dans tous les cœurs !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/riseoftheguardiansposter04.jpg

Celui-là, ça a été un gros coup de cœur, justement. Des personnages extrêmement attachants, beaucoup d’humour, de belles images, une histoire qui nous rappelle notre âme d’enfant… Pour moi, c’est du tout bon. En plus, c’est l’un de ces excellents dessins animés qui peuvent être vus à deux niveaux, enfant et adulte. Il convient à merveille pour cette période de l’année. Quelques bémols : la musique, trop banale (j’ai envie de dire : normal, c’est du Desplat) et les images, qui ne sont pas extraordinaires (par rapport à Dragons c’est du caca presque !). Par contre, la 3D était sympathique. Et quand il sortira, le visionnage se fera pour nous en VO, car les accents sont mal reproduits dans la VF et la traduction des noms n’est pas des plus agréables.
 
Disney offre avec Les Mondes de Ralph un dessin animé très moderne, complètement dans l’ère du temps. Ralph est le méchant de son jeu : il passe ses journées à casser un immeuble, que le joueur doit réparer avec Félix et son marteau magique. Y’a un moment où ça le saoule d’être catalogué méchant et exclu des fêtes des gentils, alors qu’à cela ne tienne, il va gagner une médaille comme les gentils et se faire une place au soleil ! Mais pas facile quand on a des mains énormes et que sans faire exprès, bah on casse tout…

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/WreckItRalphpost3.jpg

Beaucoup d’humour ici aussi (ah, ce Félix !) et une BO qui déchire tout. Ce sont les principaux atouts de ce film, que je ne destinerais pas aux petits, contrairement à Les Cinq Légendes qui peut être vu dès le plus jeune âge. Ici, je dirais qu’il vaut mieux attendre que les gamins aient 7 ans. Enormément de clins d’œil faits aux grands classiques des jeux vidéos, et une histoire somme toute universelle qui passe très bien dans cette ambiance toute technologique. Un bon Disney, qui ressemblerait au final plus à un Pixar à la limite (oui, dans mon esprit Disney rime avec conte de fées, et là ce n’est pas vraiment le cas). J’ai beaucoup aimé l’ambiance propre à chaque jeu vidéo, très bien rendue dans le film, notamment grâce à la BO (j’avais peur moi ans le jeu où il faut buter les monstres !)
 
En bref, deux dessins animés à ne pas rater, qu’on ait des enfants ou pas !
 

Jeudi 18 octobre 2012 à 18:54

Dernier article de la journée (enfin je pense), sur Le Magasin des Suicides, version film de Patrice Lecomte. J'avais beaucoup aimé le roman (critique ici), et la BA me tentait bien ! Dès le premier coup d'oeil, j'aimais les choix visuels, notamment la ville toute grise et sombre, et le magasin tout coloré, ainsi que le design des personnages. Je pense que ma critique va beaucoup ressembler à celle des autres. Il faut être honnête, il y avait quelques bonnes idées (le coup des PV est bien glauque, ça m'a plu), mais le parti pris d'ensemble était vraiment désastreux. Faire un film d'animation-comédie musicale, pas un bon plan. Surtout avec les voix criardes, au point que souvent on ne comprenait pas les paroles. Le réalisateur a choisi d'être résolument optimiste, et je ne peux pas lui reprocher vu que moi-même j'interprète positivement la fin du livre. Mais trop c'est trop, et on perd du sarcasme que j'ai tant aimé chez Teulé. Pour être vraiment drôle et décalé, il aurait fallu pousser le glauque jusqu'au bout, quitte à interdire le film aux moins de 12. D'ailleurs, il y avait quelques enfants dans la salle quand nous y sommes allés, et je me demande à quoi pensaient les parents... A cet âge, on ne peut pas bien comprendre le second degré. Sans compter cette scène voyeuriste à la limite de l'inceste. C'est vraiment dommage de l'avoir présentée comme ça, parce que je l'avais trouvée très bien dans le roman. Je ne comprends pas non plus le choix fait pour le physique d'Alan. Un petit angelot aurait bien mieux convenu ! Et il est où son cheveu sur la langue ? C'était trop mignon !

Bref, je suis déçue, déçue, déçue. Je relirai et conseillerai toujours le bouquin, mais le film, plus jamais.

Jeudi 18 octobre 2012 à 10:33

Nous avons pris le temps il y a déjà un moment (je ne sais plus quand) d’aller au cinéma pour voir un film d’animation japonais de Mamoru Hosoda, Les Enfants-loups : Ame et Yuki. Cette histoire raconte comment Hana (fleur), étudiante, a rencontré un jeune homme mystérieux et est tombé amoureuse. Il finit par lui révéler qu’il est à moitié loup. De leur union naissent une fille, Yuki (neige) et un garçon, Ame (pluie). Tous deux ont hérité de leur père un côté loup, qu’Hana a bien du mal à gérer quand son compagnon disparaît subitement. En grandissant, les enfants s’affirment de façon différente. Quel chemin vont-ils choisir ? Celui du loup ou de l’humain ?

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/30/39/20090421.jpg

L’histoire est belle, sans aucun doute, et la fin a su me surprendre en prenant un chemin qui n’est pas celui que je voulais. J’ai beaucoup ri devant les bêtises des enfants, et j’ai été émue plus d’une fois, mais je dois dire qu’il manque un quelque chose pour être vraiment génial et inoubliable, comme le sont la plupart des Miyazaki à mes yeux. Peut-être ce détachement japonais, cette pudeur difficile à saisir pour les européens et qui se sent moins dans les Miyazaki.
 
Les dessins, pour les paysages, étaient souvent très beaux, mais en comparaison les personnages font bâclés. Il y avait également un manque de cohérence et d’harmonie dans les graphismes, notamment à cause du mélange des techniques manuelles et informatiques, et j’ai trouvé ça très dommage. La musique était très discrète, soutenant l’histoire mais sans prendre sa place. Elle n’est pas un élément essentiel comme celle de Joe Hisaishi, qui prend tout l’espace et se fait véritable personnage.
 
J’ai passé un bon moment devant ce film, et c’est bien l’essentiel, mais il est vrai qu’il faudrait élever un peu les choses pour vraiment me marquer. Je vous le conseille quand même de bon coeur ! Et j'ai envie de voir d'autres films du réalisateur, notamment Summer Wars.

Dimanche 29 juillet 2012 à 20:05

Ah, je me suis fait plaisir, je suis allée voir Rebelle (VF 2D) en avant-première ce matin. Il le fallait. J’avais trop envie de le voir, depuis trop longtemps. Et c’était génial (mais qui en doutait ?) ! Merida se hisse facilement au rang de mes princesses préférées, et Rebelle prend la tête de mes Pixar préférés et rentre en très bonne place dans le classement Disney !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Brave1.jpg

Petit résumé : Merida est la fille du roi Fergus et de la reine Elinor. Elle adore chasser à l’arc, parcourir les bois sur son cheval Angus et escalader des falaises, ce qui ne plait guère à sa mère, qui estime que ce n’est pas là le comportement d’une princesse. Quand elle organise un tournoi pour lui trouver un futur époux, Merida dit stop. Il faut absolument que sa mère change d’avis, mais quelles seront les conséquences de ce choix ?
 
On est dans l’ambiance dès le début, immergés dans de magnifiques contrées sauvages, au cœur de la vieille Écosse. Beaucoup ont critiqué la musique du film, signée Patrick Doyle. J’admets qu’elle n’a rien d’extraordinaire, thème à la cornemuse, quelques chants légèrement « barbares », mais elle colle parfaitement avec l’histoire et les images, et puis les chansons sont très agréables, j’ai hâte d’avoir la version française de Touch the sky (je préfère chanter en anglais pour éviter de me ridiculiser !). Je n’ai rien à reprocher à la VF (elle est toujours soignée chez Disney et Pixar), si ce n’est que malheureusement, il est très difficile voire impossible de retranscrire l’accent écossais en français. La bande-annonce en VO promettait des doublages savoureux, et je souhaite vraiment entendre ça, j’espère que mercredi au moins une version originale sous-titrée passera à l’UGC, sinon j’attendrai le blu-ray pour découvrir ça. La 3D ne m’a pas fait mal aux yeux, elle est très naturelle, ce qui est agréable, mais elle rend toujours les images floues quand la caméra défile rapidement. Là encore, le blu-ray me rendra heureuse !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Brave.jpg

Pixar a extrêmement bien géré son affaire. En créant un conte de toute part, le studio nous surprend encore. J’ignorais autour de quoi aller tourner le film, quelle était l’intrigue principale, et elle m’a surprise ! Elle n’est pas sans rappeler celle d’un autre Disney dont je vous tairai le nom, mais en mille fois mieux. Comme souvent chez Pixar, pas d’histoire d’amour romantique entre prince et princesse, mais histoire d’amour tout court. Ici, on se penche sur la relation mère-fille, et je dois dire que j’ai été émue, moi qui n’ai pas une relation exceptionnelle avec la mienne… Le film nous apprend également que si l’on souhaite que notre destin change, c’est à nous de le faire, les autres ne peuvent le faire à notre place. Comme toujours, Pixar se démarque de Disney avec une histoire originale. À partir d’un certain moment, j’ai prévu la fin, mais ça n’a en rien gâché mon bonheur (j’ai même versé ma larme de joie).
 
[Touch the sky, chantée par Julie Fowlis.]

Merida m’a vraiment énormément plu. Pleine de caractère, elle ne se laisse faire par personne, et refuse qu’on lui dicte sa conduite, mais ne se rend pas compte qu’elle ne prend pas les choses en main elle-même. Elle fait des erreurs dont elle n’a aucune idée, elle est jeune et ne réalise pas qu’elle a beaucoup à apprendre, mais son évolution au cours du film révèle une jeune fille courageuse et aimante, en plus de toutes ses autres qualités. Et puis elle est tellement jolie ! Regardez-moi cette chevelure, ce visage rond, ces petites taches de rousseur toutes mignonnes ! J’aime beaucoup sa robe également, et pour une fois le fait qu’on ne la voit qu’avec deux tenues différentes est justifié, puisque l’action se déroule sur deux jours ou trois seulement. Les vêtements des personnages en général sont parfaitement adaptés au contexte. Le roi Fergus m’a beaucoup fait rire, ainsi que les petits monstres de triplés. La reine Elinor est agréable aussi, les chefs de clan sont bourrus et rigolos, leurs fils m’ont fait m’écrouler de rire, j’ai aussi aimé la sorcière et son corbeau… Bref, tous les personnages sont attachants ! Même le cheval, Angus, il est trop beau !
 
Un film sublime, rempli d’émotions, que je reverrai des dizaines de fois avec plaisir, dont j’ai déjà écouté la BO de très nombreuses fois, et qui a comme unique défaut d’être un peu court ! Ça passe trop vite, j’en aurais voulu plus. À ne rater sous aucun prétexte !
 
[Extrait officiel du film.]

Dimanche 8 juillet 2012 à 13:03

Je ne vais vous parler que brièvement de L'Âge de glace en fait. Je vous l'avais dit, hier soir c'était la Nuit des Livres à Esquelbecq. Et bah c'était super chouette. Avec ma copine Janéite, nous sommes arrivées là-bas à 18h (c'est à une petite heure de Lille), après avoir affronté une pluie démentielle. Sur place, les gens arrivaient seulement, attendant la fin de la pluie. On a vu les amis de ma copine, et l'une d'elle, organisatrice, nous a expliqué que beaucoup de bouquinistes avaient remballé, effrayés par autant d'eau. Les autres, plus courageux, avaient bâché, et ont fait de bonnes affaires puisqu'au final il y a eu pas mal d'affluence. Le livre le plus cher que j'ai payé, il était à 4€, en état quasi-neuf. Et j'en ai acheté 8, pour un peu plus de 20€, avec en plus un magnifique marque-page en cuir, que j'ai oublié de photographier donc vous le verrez une autre fois. J'adore les bouquinistes. Il y en avait un (c'est à lui que j'ai pris le plus de livres) qui connaissait par cœur tout son stock, et qui avait lu à peu près tout ce qu'il vendait ! Il y avait aussi des tentes montées sur la petite place devant l'église (je n'aime pas fort ces bâtiments, mais celle-là est jolie) où se trouvaient nombre d'auteurs, la plupart totalement inconnus pour moi. Mais il y avait notamment Franck Thilliez et il devait y avoir Anthelme Hauchecorne, mais il a dû partir. [EDIT : aiguillée par les paroles d'autrui et peut-être par une vague de mauvaise humeur, j'ai cru que l'auteur Anthelme Hauchecorne avait jugé La Nuit des Livres indigne de sa présence, d'où la phrase acerbe dans la première version de l'article, à présent supprimée, mais son gentil commentaire ci-dessous rétablit la vérité. Merci !] Les années précédentes, quand le temps était clément, ça durait de 16h à 1h environ. Nous sommes restées jusqu'à presque 22h, et nous comptons bien y retourner l'an prochain ! Place aux acquisitions...

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/DSCN3864.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/DSCN3867.jpg
Un Jean d'Aillon, le premier (ou le deuxième, dur de savoir) de la saga des Louis Fronsac. J'avais bien aimé La conjuration des Importants, donc voilà ! Un Ken Follett, parce que j'aimerais en lire un autre après Les Piliers de la terre. J'avance bien, by the way, même si j'ai encore plus de la moitié du roman à lire. Un P.D. James, un polar donc. J'en achète rarement, mais comme c'est l'auteure de La mort s'invite à Pemberley, je me suis dit que je pouvais faire un effort. Et puis chéri devrait bien aimer. Le premier tome des Chroniques de San Francisco, qui m'a tapé dans l'œil chez 10-18 il y a quelques jours. Les Chutes, de Joyce Carol Oates. Ce roman m'intrigue. J'ai enfin trouvé Entretien avec un vampire ! Pour moi ! Je l'ai ! Ce qui fait que je me trouve en possession des quatre premiers tomes des Chroniques des vampires. Faut vraiment espérer que je vais aimer ! Et un Stefan Zweig repéré chez Jamestine, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme. J'ai vu aussi Le joueur d'échecs, proposé au club de lecture et qui me tentait bien, mais il était à 2€ au lieu de 2,75€ neuf, alors bon faut pas pousser non plus. Si vous avez bien suivi, j'ai annoncé 8 livres, mais il n'y en a que 7. C'est parce que mon amie m'a immédiatement emprunté Le Mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti. Voilà !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/7750070424laffichedelagedeglace4.jpg
Quelques mots sur L'Âge de glace tout de même. J'ai vu les trois premiers. Le tout premier reste mon préféré, je le trouve parfait. Je n'ai pas du tout, du tout aimé le deuxième, par contre le trois m'avait beaucoup fait rire. Le quatre suit tout à fait le trois. Scrat, encore une fois, a fait une bêtise en poursuivant son gland : il a mis en route le dérive des continents. Manny, Diego, Sid et la mémé de celui-ci se retrouvent sur un gros morceau de glace à voguer loin de la côté, séparés d'Elie et Pêche (qui est en phase adolescente). Manny jure de tout faire pour les retrouver, mais c'est sans compter sur l'équipage de pirates qu'ils vont rencontrer sur l'océan. Je me demandais pour Dawn et Liltih parlait beaucoup de "Mémé" ces temps-ci. Maintenant je sais ! C'est elle qui porte le film, elle est absolument hilarante. Dans le trois, c'était Buck le comique, ici c'est Mémé. La recette reste efficace, les nouveaux personnages sont sympathiques quoique prévisibles (Shira notamment), l'aventure est au rendez-vous, le rire aussi, bref, c'est un bon divertissement de famille, mais je vous en prie, si vos gosses ne savent pas se tenir, ne les sortez pas ! On a dû changer de place tellement ceux qui se trouvaient autour de nous étaient insupportables  Et les parents laissent faire, ne disent rien... Normal quoi. La 3D n'était pas mauvaise du tout, on avait un bel effet de profondeur et même pendant les scènes d'action ça restait beau. Je suis contente de l'avoir vu, et si un cinquième est prévu (?), j'irai surement le voir aussi.

Jeudi 21 juin 2012 à 17:58

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/BelleetBete10.jpg
Vous le savez peut-être : j'adore Disney. Enfin les dessins animés Disney, les grands classiques, qui vont actuellement de Blanche-Neige et les sept nains à Raiponce si je ne me trompe. Je les connais tous par cœur, ou presque. Quand on est une enfant plutôt solitaire et rêveuse mais avec peu d'imagination, il n'y a rien de mieux que ces films d'animation. Et mon préféré, c'est La Belle et la Bête. En plus, il est sorti aux États-Unis l'année de ma naissance, en 1991, le 22 novembre.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Beautybeastposter.jpg
Le conte existe depuis très longtemps, c'est une histoire populaire telles que celles dont a pu s'inspirer Perrault. Mais dans le cas de celui-ci, ce sont deux femmes qui en ont fait les versions les plus connues. D'abord Madame de Villeneuve en 1740, puis Madame Leprince de Beaumont en 1757. Je n'ai lu que la version de la seconde, il y a quelques années. C'est celle sur laquelle se sont basés les studios Disney et bien entendu, ils en ont fait tout autre chose. Il faut dire que cette version est extrêmement moralisatrice, et même ennuyeuse. Je n'ai toujours pas vu le film de Jean Cccteau de 1946 avec Josette Day et Jean Marais, mais ça viendra.



Belle est jeune et évidemment très jolie. Constamment plongée dans les romans, elle se sent décalée par rapport au monde qui l'entoure, et n'a personne à qui parler. Lorsque son père est retenu prisonnier dans un mystérieux château, lugubre et où les objets sont vivants, elle vole à son secours et prend sa place, devient à son tour la prisonnière de l'effrayante Bête.

La chose que j'aime peut-être le plus dans ce film, c'est sa musique. Alan Menken, le compositeur, a d'ailleurs été récompensé de l'Oscar de la meilleure musique originale et de l'Oscar de la meilleure chanson originale. C'est lui qui fait le prologue dans la version originale du film, et sa voix rend vraiment très, très bien. En français aussi c'est classe bien sûr. "Il était une fois, dans un pays lointain..."



L'histoire est magnifique. L'héroïne n'est pas une princesse, pas au départ, elle est juste une jeune fille qui se rêve une autre vie. J'aime aussi beaucoup la Bête, rustre, grognon, mais très bon au fond. Le thème de la malédiction, avec la rose, est sublime. Tous les personnages secondaires sont sympathiques, voire très drôles ! Le méchant, Gaston, est bien barje, et le gars avec sa maison de fous est carrément flippant.
Les décors dans lesquels l'histoire se déroule sont toujours très beaux. J'ai envie de dire que c'est normal, car pour les scènes du début, autour de la maison de Belle et de son père, les dessinateurs ont pris pour modèle la Vallée de la Loire. Le château a tout du bâtiment romantique comme on les aimait au XIXème, un peu en ruines, sinistre et correspondant à l'âme torturée du maître des lieux. La remasterisation et le passage au Blu-Ray valent vraiment le coup sur ce film, je peux vous le dire je l'ai ! Le son comme les images sont magnifiques, à se pâmer.
Je pleure quasiment à chaque fois. La fin est bien trop belle pour me laisser insensible, même si je connais chaque passage dans tous ses détails.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Frise.jpg
Petite démonstration des effets de la remasterisation avec ma future bibliothèque (on peut tous rêver) :

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Bibli.jpg
Et parce que ce passage est romantique à mourir, je vous le mets en vidéo en plus.



Je rajoute des photos d'Annie Leibovitz sur le thème :

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/BeautyAnnie.jpg
Beaucoup d'images et de vidéos et peu de texte pour une fois ! C'est-à-dire qu'à mon sens, ce film parle de lui-même, inutile de le vendre ! Si vous aimez Allociné, et plus particulièrement l'émission Merci qui ?, allez voir ici ! Vous aimez ce Disney ? Est-ce aussi votre préféré ?
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/ContesLogo2.jpg

Samedi 14 avril 2012 à 17:41

Pfiou. J'ai fini le cas pratique en PEDH qui est à rendre lundi. Il reste encore quelques trucs techniques à revoir, mais dans l'ensemble c'est terminé ! De ce fait je n'ai plus rien envie de faire du tout niveau boulot... Je devrais pourtant commencer à réviser, les examens arrivent dans un petit peu plus d'un mois. 3 écrits, 4 oraux, pis voilà. Le week-end prochain je rentre chez mes parents, et je vais voter pour la première fois aux présidentielles. Je trouve ça important, mais je n'entrerai ici dans aucun débat.
J'ai commencé Côté face, et je suis déjà bien emballée ! J'ai choisi celui-là parce que Mlle.Moon souhaite le découvrir aussi, donc je lui enverrai quand j'en aurai terminé la lecture. La date de la treizième rencontre du club de lecture a été décidée, j'ai hâte ! Et j'ai réédité l'article du jeu raté, pour qu'il y ait quand même les réponses, pour ceux que ça intéresse. C'est ici. Je l'avais dit, je l'ai ait : je suis allée découvrir Le Roi Lion au cinéma et en 3D.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/141862.jpg
J'étais particulièrement curieuse de voir ce que pouvait donner la 3D sur du dessin, ce qu'on ressent à voir un tel classique sur écran géant. Bah c'est très chouette. La 3D rendait bien, les couleurs étaient sublimes, les images merveilleuses, comme sorties de rêves d'enfant. Le seul bémol persistant avec la 3D, c'est que les images sont saccadées quand ça bouge trop vite, il y a un manque de fluidité. Je crois que quelqu'un m'a expliqué que ça a un rapport avec le nombre d'image/seconde. À 24 images/seconde, ce qui est la norme, c'est insuffisant.  Mais avec les nouvelles caméras et les nouvelles techniques, il faut s'attendre à voir une nette amélioration à ce sujet, et notamment avec Bilbo, qui est tourné en 48 images/seconde. Enfin si j'ai bien tout compris.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/soleil.png http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/84109608830c11e1b3f84d7d21e91c14493x328.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/roilion.jpg
Tout le monde connaît l'histoire, je ne vais pas vous faire l'offense de vous la rappeler. C'est l'une des plus belles que Disney ait créées, et l'une des plus parfaites aussi. Il y a tout : l'amour, l'amitié, l'aventure, la mort, l'humour, tout. J'ai pleuré, et j'ai ri. Surtout ri. Je ne me rappelais pas ce passage au début, après que les hyènes ont été mises en déroute par Mufasa (Jean Reno !), elles sont dans leur repaire et y'en a une qui se donne des frissons quand l'autre dit "Mufasa !". La troisième est morte de rire. J'ai essayé de vous trouver le passage sur Youtube parce que j'explique très mal mais il n'y a pas ce que je veux. J'espère que vous voyez quand même de quoi je parle ! Bref. Le traitement des images est vraiment réussi, j'étais soufflée, encore plus au début, quand la musique commence, avec le soleil qui se lève et tout... Wahou ! L'histoire est tellement belel et complète qu'elle aurait pu donner lieu à un excellent film, mais c'est là le tour de force de Disney : toucher les adultes et les enfants, de tous âges et de tous milieux. Je ne vois même pas quoi dire de plus. C'est l'un de mes Disney préférés, et je pense que personne ne me contredira si j'affirme que c'est également l'un des meilleurs ! Allez le revoir si vous le pouvez, c'est un vrai bonheur !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/ROILION3DPHOTO3.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/SimbaNalaSnuggle.jpg
Et ce qu'il faut savoir aussi, c'est que comme les Américains qui sont retournés le voir, une surprise nous attend avant le début du film... Un court-métrage Le Mariage de Raiponce ! (Tangled Ever After en anglais) On y retrouve tous les personnages du long-métrage et encore plein de gags ! (Comment faire un article qui paraîtra long en mettant plein d'images alors qu'en fin de compte on n'a rien de précis à dire.)

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TangledEverAfter.jpg http://geektyrant.com/storage/2011-post-images/tangled%20ever%20after.png?__SQUARESPACE_CACHEVERSION=1325871922849 
Fiche :
Le Roi Lion de Roger Allers et Rob Minkoff
Sorti en France le 23 novembre 1994, ressorti le 11 avril 2012
Musique et chansons de Hans Zimmer, Tim Rice et Elton John

Bande-annonce :

Jeudi 23 février 2012 à 21:53

J'ai créé une nouvelle catégorie, "Cartoons", pour y mettre les articles sur les dessins animés et autres films d'animation. J'en profite de les avoir revu récemment pour vous faire un petit article spécial Shrek ! Mais avant je vais vous dire que depuis cet après-midi je suis très, très énervée à cause d'un évènement super désagréable qui m'est arrivé à la fac. Vivement que je quitte celle-ci, l'autre ne sera pas meilleure mais au moins il y aura un changement ! Demain je rentre chez moi, dans ma belle Picardie, dans ma demeure isarienne. J'aurai certainement le temps de faire des articles (du moins je pense), et il faudra que je m'avance dans mon travail pour la rentrée aussi, sinon je vais être débordée le reste des vacances et je n'en profiterai pas aux moments où je serai avec mon cher et tente coloc'. Après cette petite intro, c'est parti !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Shrek3-copie-1.jpg
Les dessins animés et moi, c'est une grande histoire, et Shrek ne fait pas exception. Je me rappelle que j'ai vu le premier sur Canal + à la demande l'année après sa sortie au ciné, et on s'était tellement bidonnés avec mes parents et mes frangins qu'on a vu tous les suivants au ciné. Le premier est vraiment excellent, je pense qu'il est difficile de faire mieux dans ce genre-là ! On s'attache immédiatement aux personnages, principaux et secondaires Shrek, l'Âne, Fiona, mais aussi Pinocchio, Tibiscuit et les trois petits cochons !), on déteste le méchant mais on aime les vannes qui lui sont destinées ("il aurait pas comme que'qu'chose à compenser ?"), on rit beaucoup, l'histoire est bien construite et très plaisante, remplie de clins d'oeil à des contes que nous Européens connaissont très bien puisqu'ils viennent de chez nous. La fin, même en partie prévisible, surprend agréablement je trouve. Dreamworks a prouvé direct, paf comme ça, qu'il vaut quelque chose dans le domaine du film d'animation. Le casting ne gâche rien, en VO et en VF (soulignons à ce passage la qualité des doublages et des traductions sur l'ensemble de la saga !). Ajoutons à ça une BO extrêmement sympathique que je me mets très souvent et tadaaa ! Voilà un film qui se regarde à tous les âges et qui met tout le monde d'accord.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Shrek4.jpg http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Shrek2.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Shrek5.jpg
Shrek 2 m'a beaucoup plu aussi, parce qu'on y découvre le Chat potté (je me suis fait la réflexion qu'ils ont traduit "potté" et non "botté" simplement parce qu'en anglais il s'appelle "puss in boots", et par conséquent il dessine un P avec son épée, et on aurait pas compris pourquoi en français s'il s'était appelé le chat botté. Bref), mais j'ai trouvé l'histoire moins intéressante, et je ne supporte pas Charmant, qui est dans ce volet un faux méchant. Cependant certaines situations avec les parents de Fiona sont très amusantes, et on rencontre toujours cet univers de conte de fée détourné qui a fait le succès du premier.


http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Shrek6.jpg
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Shrek7.jpgShrek 3, The Third est à mon avis plus amusant, surtout grâce à Arthy (j'ai aussi bien rigolé avec la "mort" du roi) et aux méchants des contes qui entourent Charmant, de retour et un peu plus convaincant qu'auparavant. Toute l'intrigue autour des bébés ogres est aussi très drôle. Les BO continuent d'être bonnes ais la meilleure reste la première. La fin est très marrante, en particulier la scène de rébellion des princesses (la Belle au bois dormant est trop marrante). La reine est un personnage très sympathique quoiqu'on la voit peu au final sur les quatre films. J'aime bien le sort raté de Merlin lancé sur l'Âne et Potté, ils auraient dû les laisser comme ça pour le 4 !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Shrek8.jpg
Le dernier film est moins amusant mais il raconte une belle aventure je trouve, et de réels efforts avaient été fait sur l'image, qui passait très bien même en 3D, équivalent presque Pixar. L'histoire de Shrek 4, Forever After, bien qu'un peu tirée par les cheveux à première vue, se tient au final. Redécouvrir la nature guerrière de Fiona était bien trouvé, et Potté bien sûr était hilarant en gros matou de salon. Tracassin est vraiment un sale petit gnome, mais on devrait tous avoir son nécessaire à perruque pour les moments trop sérieux. Je n'ai pas beaucoup développer parce que je n'en ai pas le temps mais j'espère que ça vous aura plu ! Portez-vous bien et à la prochaine !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Shrek9.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Shrek1-copie-1.jpg

Fiches :
Shrek, de Andrew Adamson et Vicky Jenson
Sorti en France le 4 juillet 2001
Avec notamment Mike Myers, Eddie Murphy, Cameron Diaz (pour les voix françaises Alain Chabat, Med Hondo, Barbara Tissier)

Shrek 2, de Andrew Adamson, Kelly Asbury et Conrad Vernon
Sorti en France le 23 juin 2004

Shrek the Third, de Chris Miller (II), Ramang Hui et Chris Miller
Sorti en France le 13 juin 2007


Shrek Forever After, de Mike Mitchell
Sorti en France le 30 juin 2010


Bandes-annonces (VF ou VO selon ce que j'ai pu trouver) :





http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/ContesChallenge.jpg

Lundi 16 janvier 2012 à 13:21

Je tiens à vous annoncer qu'après maints et maints ratages, plantages, et autres catastrophes en examens, j'ai finalement réussi au moins une épreuve ce matin : le contentieux administratif. Le hic, c'est que ce n'est qu'une option, donc un tout petit coefficient, mais au moins ça comment à me faire remonter la pente ! Peut-être qu'avec les compensations et tout ça j'aurais mon semestre ! Je suis même presque enthousiaste pour mercredi (y'a pas de quoi pourtant : je hais le droit civil).

Je veux aussi faire un coup de pub pour le blog de Dame-Meli, qui est un blog littéraire prénommé Bazar-de-la-Litterature, et en particulier pour le rendez-vous qu'elle a mis en place pour tous les quinze du mois. Elle a fait un travail extraordinaire pour rédiger un article magnifique, et en plus, elle fait un concours pour faire gagner des livres ! Je vous mets le lien vers son article ici. Je vais lui préciser que je lui ai fait de la pub, comme ça vous pourrez participer en disant que vous venez d'ici.

Tant que j'y suis, et pour ne pas faire de jaloux(se), je vous signale que Mlle.Moon a elle aussi organisé un concours sur son blog laviedeslivres, n'hésitez pas à participer si ça vous fait plaisir ! Article ici.

Bon, maintenant que je vous ai fait mes speechs, je ne sais plus quoi vous dire. Je n'ai pas de titre pour mon article, pas d'idée ! Bon allez, je vais vous faire un petit truc sur un film que j'ai vu mais que je n'avais pas articlé. Le Chat Potté donc (oui maintenant il y a le titre en anglais sur le haut de l'article). Je vais essayer de ne pas être trop dure, mais je sens que ça va être extrêmement difficile car j'ai été tellement déçue... Comprenez que j'adore la "saga" des Shrek, que je trouve tous bons, même si le premier reste le meilleur (comme souvent d'ailleurs), et que j'aime beaucoup le personnage du chat potté, donc j'attendais beaucoup de ce dessin animé (que je suis allée voir avec mon petit frère, mais ça ne vous intéresse pas).

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/LeChatPotte3D.jpg
La bande-annonce était amusante, certes, mais à part ça... Tous les gags s'y trouvaient, donc rien de vraiment drôle pour moi dans le film. Quant à l'intrigue, ça me fait de la peine de devoir l'aborder... Le chat potté a été élevé en frère avec Humpty, qui est un oeuf. Vous avez bien lu. Déjà, je ne peux pas m'empêcher de trouver ça ridicule. Bref, donc ils se retrouvent des années après avoir été séparés en cherchant l'oie aux oeufs d'or, dans le but de sauver le village où ils ont tous les deux grandis. dans leur quête, ils sont aidés de Kitty Pattes de Velours. Le scénario ne tenait absolument pas la route. La 3D n'était pas mauvaise, mais c'est un minimum pour un film fait en images de synthèse aujourd'hui. Contrairement aux Shrek où le mélange des contes est très judicieux, ici on croirait vraiment que les scénaristes n'avaient pas d'idée, y'en a un qu'a dit "hé si on faisait la poule aux oeufs d'or ?" et ils ont collé ça au chat potté. Je n'ai même pas le courage de développer davantage, déjà parce que je ne vais quand même pas vous faire des spoils, et ensuite parce que je n'ai rien de positif à dire, alors inutile de m'étendre pour assassiner ce film ! Je finirais quand même en disant que je vous le déconseille fortement, même pour des petits. Regardez Shrek encore et encore plutôt !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/LeChatPotte3ddownfilmsnet.jpg

Fiche :
Le Chat Potté, de Chris Miller (II)
Sorti en France le 30 novembre 2011
Avec notamment les voix d'Antonio Banderas et Salma Hayek en VO et de Boris Rehlinger et Virgine Efira en VF
Musique de Henry Jackman

Bande-annonce :



http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/ContesLogo2.jpg

Jeudi 12 janvier 2012 à 12:35

Bon les copains, je le sentais bien le truc horrible que j'ai passé lundi, et en fait j'ai discuté avec un méga-balèze de la matière qui a fait le même sujet que moi, et en fait je me suis plantée. Dégoûtée, après tant de révisions... Et mardi, mon plan n'allait pas, je m'en suis rendue compte quand j'écrivais ma dernière sous-partie. Et aujourd'hui, en oral de droit du travail, ça a été l'horreur. Je ne sais vraiment pas comment je vais m'en sortir, je ne veux pas passer aux rattrapages. Demain droit de la propriété individuelle, c'est mal barré aussi ça... Y'a plus que contentieux administratif pour relever le niveau, et ça ne suffira pas, parce qu'en civil ça ne va pas être la joie non plus. Difficile de se motiver pour le dernier semestre dans ces conditions...

J'ai bien fait d'aller au ciné hier soir, parce que réviser jusqu'à minuit ne m'aurait pas sauvée, et en plus le film était génial.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/32/75/19846340.jpg

C'est la dernière création du studio japonais Ghibli (devenu une filiale de The Walt Disney Company par ailleurs) et c'est, comme toujours, une petite merveille. Miyazaki père au scénario, le fils à la réalisation. Je vois sur Allociné "film pour enfants à partir de 6 ans". Bien sûr que ça peut être regardé dès cet âge, mais ce n'est pas Mon Voisin Totoro ou Pompoko. Goro a repris l'esthétique de son père, les musiques envoûtantes (mais pas de Hisaishi, il a cessé sa collaboration avec le studio), mais le sujet diffère beaucoup de ceux abordés habituellement par Hayao. Celui-ci prend souvent pour personnage principal un enfant, garçon ou fille. Ici, Umi et Shun sont au lycée, et c'est bien d'une histoire d'amour dont il s'agit, emmêlée à une histoire de famille et à la lutte du jeune garçon pour sauvegarder "le Quartier latin", le vieux foyer du lycée qui doit bientôt être détruit. Umi va l'aider dans ce combat, en même temps qu'elle continue de s'occuper de la pension de sa grand-mère où elle est chargée de la cuisine en attendant le retour de sa mère. Son père, lui, était marin, il est mort pendant la guerre de Corée. Tous les jours elle hisse les pavillons de leur maison qui surplombe Yokohama, une ville portuaire pas très éloignée de Tokyo.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/lacollineauxcoquelicots10.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/lacollineauxcoquelicots09.jpg[Elle est pas magnifique leur maison en haut de la colline ? J'adore leurs uniformes, ils sont trop mignons là-dedans !]

Les dessins sont évidemment sublimes. Le film est plein de belles émotions, mais rien de triste à pleurer, chaque fois Miyazaki fils a su s'arrêter à temps. De plus, il a contrebalancé les moments trop chargés d'émotions avec beaucoup d'humour, et un humour bien différent de celui de son père. Je n'arrive pas à croire que certains osent dire qu'il est nul simplement parce qu'il n'est pas son père ! Je n'ai pas vu Les Contes de Terremer encore, mais il paraît que c'est très bien aussi. En plus des deux personnages principaux, il y a une myriade de personnages secondaires très attachants et très drôles, comme les pensionnaires, trois femmes aux caractères divers, les différents membres des clubs installés au Quartier Latin (mention spécial au gars du club de philo !)...

Le scénario est basé sur un manga du même nom de Sayama et Takahashi, récemment édité en France chez Delcourt (vous remarquerez ci-dessous que leurs dessins sont nettement moins beaux, mais remarquez aussi que ce n'est que mon avis). Bref, un film passionnant du début à la fin, très beau esthétiquement mais par son histoire également, qui se déroule en 1963, un moment où le Japon est en pleine effervescence : faut-il garder ses racines et avancer en portant son passé ou se tourner résolument vers l'avenir ? Tout le dilemme japonais, entre traditions et modernité, est ici parfaitement peint. Un film à voir à absolument tous les âges, et qu'on aime les mangas ou pas (ça n'a rien à voir, c'est un dessin animé !). Je l'ai vu en VO, je ne sais donc pas si des efforts ont été faits sur les doublages ou pas.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/51KNfVqa8LSS500.jpg
Fiche :
Kokuriko-zaka kara (La Colline aux Coquelicots), de Goro Miyazaki
Sorti en France le 11 janvier 2012
Musique de Satoshi Takebe

Bande-annonce VF :




Vale.

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast