sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Mercredi 14 août 2013 à 11:58

Maintenant que je connais un peu mieux le monde holmésien grâce à ma lecture de A Study In Scarlet et au visionnage de la série Sherlock qui respecte complètement le ton, l’ambiance, les personnages (si si, je suis objective là !), j’ai voulu regarder les derniers films avec Robert Downey Jr. et Jude Law. Je n’ai vu que le premier pour l’instant.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/SH.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/SH2.jpg

Dans ce film, l’histoire commence lorsque Holmes et Watson arrêtent Lord Blackwood en plein rituel de magie noire. Holmes est un peu dans une mauvaise passe après ça, car Watson va se marier et il ne trouve plus de cas intéressant. Jusqu’à ce que Blackwood fasse de nouveau parler de lui alors qu’il est censé avoir été pendu…
 
Je vais être honnête tout de suite : je n’ai pas aimé. Mais je ne vais pas faire ma chieuse complètement, car il faut admettre qu’il y a quelques bonnes choses. Déjà, il faut savoir que c’était forcément mal parti car contrairement à beaucoup, je n’aime pas R. Downey Jr. Je le trouve lourd et pas particulièrement séduisant. Il ne m’a pas plu dans Iron Man (j’ai vu les deux premiers il y a deux mois mais n’ai pas eu le courage de les chroniquer), et là il ne m’a pas plus du tout non plus. Son humour ne me fait pas rire. Il campe un Sherlock crado et pédant, et son affection pour Watson fait fausse. C’est d’ailleurs une chose qui m’a énervée : le film nous dicte ce qu’on est censés éprouver, les émotions sont factices. Je n’ai pas non plus aimé son côté très brutal. Certes, Sherlock Holmes sait se défendre, mais il n’utilise la violence que si c’est nécessaire ! Là, il aime se battre. Par contre, la façon dont les combats sont tournés est intéressante, et son analyse des coups qu’il va porter est assez sympa aussi.
 
Jude Law n’est pas mauvais dans ce rôle, mais je déplore le manque de profondeur de son personnage. Quand à Rachel McAdams, comment dire… Elle fait une Irene Adler pathétique. Il est dit plusieurs fois dans le film comment elle est trop forte, mais on n’a pas une seule démonstration de son intelligence ou de sa finesse. Bref, il fallait mettre un élément féminin en plus dans le film, et on l’a casée là, en belle potiche. Quand à Mark Strong en méchant Lord Blackwood, c’est d’un classique… Oui, je commence à en avoir marre de le voir toujours dans les mêmes rôles. Et pis son personnage est d’un ridicule consommé. C’est tout juste s’il ne crie pas « je veux conquérir le monde ! »
 
Un truc qu’il était pas mal, c’est la musique, qui aide beaucoup à rendre le film supportable. Parce qu’il ne faut pas compter sur les costumes (de très mauvaise facture), les accessoires (limite steampunk, avec des armes de fou), les effets visuels (Dieu que c’est moche et tellement évidemment faux !) ou le respect de l’époque. Je vois bien que le but était de faire une adaptation différente, plus moderne, avec un brin de fantaisie, mais voilà, on ne reconnaît pas Londres fin XIXème. Je pense qu’il aurait été mieux de pousser jusqu’au bout l’idée et de carrément transposer les personnages et les intrigues dans un New-York un peu imaginaire, par exemple. Mais essayer de nous faire croire qu’on respecte l’ambiance de Conan Doyle, non mais non quoi. Enfin, tout cela n’est que on avis de quasi-néophyte. Bref, je n’ai pas vraiment aimé. Je pense tout de même regarder le second film, y’en a qui disent qu’il est meilleur.
 

Lundi 16 juillet 2012 à 12:09

Bon, hier ciné. On s'est décidés à aller voir le nouveau Spider-man, pour voir les effets spéciaux et la 3D, et soi-disant parce que celui-ci collait davantage au comic original. Je veux bien le croire, je n'en sais rien, je ne suis pas très comic moi. J'aime bien les X-man, et Batman a donné quelques bons films (et je le trouve moins stupide que les autres). Je ne vous raconte pas l'histoire, vous connaissez le topo : Peter Parker est mordu par une araignée pas très nette, il devient plus fort et colle au mur, et le grand méchant survient, faut lui péter la gueule, et y'a la petite copine.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheAmazingSpiderManWallapers01.jpg
Niveau scénario, ça vole bas. J'ai passé le film à deviner la scène suivante, et j'avais bon très souvent, y compris pour la toute fin (alors que, je vous le rappelle, normalement je suis nulle à ce genre de trucs, je me fais toujours avoir avec un policier ou un thriller sur l'identité du tueur). Prévisible, et très long. Le début durait, l'action est lente à se mettre en place. Le film est censé faire passer la pilule avec quelques touches d'humour (on n'a pas vraiment le même) et des conseils moralistes à deux balles, bien américains (je suis particulièrement dure aujourd'hui, la faute au temps qui commence sérieusement à me déprimer). J'ai trouvé l'acteur principal absolument insupportable, et le pire c'est que le film marche, donc un 2 est prévu, et il va peut-être continuer une carrière après ça (quoique pour le précédent, Toby McGuire je crois, ça n'a pas marché fort après). Ses mimiques avec sa bouche sont vraiment ridicule, c'est un chouineur de première, il joue comme un pied, et en plus physiquement il ressemble énormément à quelqu'un que je déteste, bref il a tout pour me plaire cet Andrew Garfield. Emma Stone je ne la trouve pas extraordinaire. Elle n'est pas jolie, et sa VF est vraiment pourrie (la séance VO était trop tard). Son jeu n'est pas excellent, mais je l'avais bien aimée dans Crazy Stupid Love, j'attends donc de voir son jeu dans La Couleur des sentiments. Le personnage du père de la girlfriend, c'est le prototype de base du flic américain, adoré de tous les citoyens de cette grande nation (sentez l'ironie). Spoil. Sa mort est donc censée nous émouvoir aux larmes, n'est-il pas ? Sauf que comme on la voit arriver un bon quart d'heure avant qu'elle ne survienne, c'est moyen. Et comme c'est un gros c**, difficile d'être ému(e). Avis personnel. Fin de spoil. Le seul point positif à soulever, ce sont bien les effets spéciaux, soignés mais pas exagérés (ça ne pète pas de partout). Le film réserve les plus impressionnants pour la fin, et ça donne un truc pas mal du tout. La 3D suit bien, c'était fluide et les couleurs n'étaient pas fanées. Là-dessus, rien à redire. Mais c'est un film qu'on ne me fera jamais revoir, et je ne vois vraiment pas comment on pourrait m'amener à voir le 2 prévu pour 2014.

Il me semble que le film fait un carton aux États-Unis : ça ne m'étonne pas, c'est tout à fait à leur niveau. Attendez, je vais rechercher un truc que j'ai lu sur la population américaine il y a peu, je reviens. Ah, voilà. C'est dans le Ça m'intéresse n°377, juillet 2012, page 29, dans un article intitulé "Les Américains en 10 idées reçues". Le point 7 s'appelle "Les Américains sont des incultes", en dessous il est écrit "vrai et faux". Plus d'un Américain sur trois ne sait pas situer son pays sur un globe.  Huit sur dix ignorent où se trouve l'Irak, un sur cinq pense que le Soleil tourne autour de la Terre (pauvre Copernic, il dit se retourner dans sa tombe). Mais attention, le paragraphe justifie ensuite son "faux", ils ne sont pas incultes, parce jazz, rock'n'roll, soul et rap sont nés là-bas, et que leurs musées d'art contemporain sont les plus riches au monde. Je ne dis pas que tout est à jeter dans le modèle américain, mais je préfère de loin être française et ne pas aimer The Amazing Spider-man.

À part ça, j'aimerais aller voir The Deep Blue Sea cet après-m', mais apparemment personne d'autre n'est motivé ! J'espère que j'aurai le courage d'y aller seule, j'aimerais vraiment le voir. Et article sur le tome 2 des Mystères de Harper Connelly bientôt, si j'ai le courage. Bonne semaine !

Vendredi 15 juin 2012 à 11:46

Avant de vous parler de a séance ciné d'hier après-midi, je vous montre ce que j'ai trouvé dans ma boîte aux lettres en revenant :

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/DSCN3773.jpg
Mlle.Moon m'a renvoyé Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, et je suis ravie qu'il lui ait plu, car je l'avais beaucoup aimé aussi ! Elle m'a également prêté le T2 des Mystères de Harper Connelly, merci merci merci !! Je le lirai en juillet sûr. Elle m'offre en plus La ligne verte en 6 feuilletons. J'ai beaucoup aimé le film, et j'ai hâte de lire ça, mais honnêtement je pense que ce ne sera pas pour tout de suite ! Merci encore ! Et le merci final va aux deux-marques pages fait de ses mains qui me font extrêmement plaisir ! Vous avez vu comme ils sont jolies ?? Ce que je suis gâtée moi alors ! Et en plus j'ai appris juste après avoir déballé tout ça que j'avais eu mon semestre, et donc mon année, et donc ma licence de droit... Youpi !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/19847379jpgr640600b1D6D6D6fjpgqx20111114103528.jpg
C'était vraiment un excellente journée hier, car en plus de ça, j'avais passé un très bon moment au ciné juste avant. Et oui, Blanche-Neige et le chasseur, j'ai trouvé ça vraiment super, je le mets même en coup de cœur tiens. Je vais commencer par m'énerver contre les deux couillons qui se trouvaient à notre gauche devant et qui ont trouvé utile de ricaner bêtement à plusieurs moments. Vous êtes venus pour quoi ? Critiquer automatiquement parce que le rôle principal est tenu par l'actrice qui a joué dans Twilight ? Et alors, ça veut dire qu'elle ne fera forcément que de la merde jusqu'à la fin de ses jours ? C'est n'importe quoi ! Ce n'est pas une grande actrice, mais elle pourrait le devenir, pour ma part je la trouve très prometteuse ! Et sachez bien que Kristen Stewart et Robert Pattinson en ont marre qu'on leur cause de Twilight. Ils ont accepté le projet, se sont trouvés embarqués pour cinq films, ont accédé à la célébrité, sauf qu'ils le regrettent pas mal car ce n'est pas ce genre de public qu'ils souhaitaient toucher. Il faudrait que les interviewers cessent de leur parler de ces films à tout bout de champ et qu'ils les laissent avancer. C'est le même topo qu'avec les acteurs de Harry Potter. Bon, revenons au film.

La mère de Blanche-Neige, la reine, est décédée d'une maladie. Le roi, fou de chagrin, pense ne jamais s'en remettre. Un jour qu'il est parti combattre une étrange armée noire, il trouve une jeune femme prisonnière, Ravenna. Aussitôt il reprend goût à la vie et l'épouse. Mais celle-ci est en fait maléfique, elle tue le roi le soir même et enferme Blanche-Neige dans un cachot. Des années plus tard, Blanche-Neige est devenue une jeune femme et parvient à s'échapper. Ravenna lance alors un chasseur à ses trousses dans la forêt obscure.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/20089530jpgr640600b1D6D6D6fjpgqx20120424021118.jpg
J'adore la façon dont le film a été commencé. De belles images sous la neige, et une voix d'homme, profonde, qui dit "Once upon a time...". Cette phrase a un effet magique sur moi. Aussitôt je lève toutes mes barrières, et je m'apprête à rentrer dans un monde merveilleux (définition wiki du merveilleux : "Le merveilleux (du latin mirabilia : « choses étonnantes, admirables ») se définit par le caractère de ce qui appartient au surnaturel, au monde de la magie, de la féerie." Ce n'est donc pas du tout rose, au contraire ! Lisez Perrault, tiens). J'ai été immédiatement frappée par l'esthétisme du film, et à peu près toutes les cinq minutes, je me disais "qu'est-ce que c'est beau !". Rien à voir avec Alice au pays des merveilles de Burton, où tout était si faux, si mièvre ! D'ailleurs la BA et l'affiche annonçait "par les producteurs de Alice au pays des merveilles", et ça ne me rassurait pas. Alors si comme moi vous n'avez pas aimé ce film, rassurez-vous, rien à voir ! J'ai adoré le savant mélange, juste bien dosé, entre le conte (éléments du merveilleux qui surviennent fréquemment et de l'histoire des frères Grimm), l'aventure (scènes d'actions, course-poursuites pour échapper aux hommes de la reine...) et l'horreur (nan mais sérieux elle fait des trucs flippants Ravenna, et la forêt noire n'est pas du tout rassurante !), et puis bien sûr tous les éléments fantastiques, mais l'horreur et le fantastique rejoignent en fait le merveilleux.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/297977045.jpg[Rien que ça, je trouve ça effrayant. C'est quoi d'abord ? On dirait du lait, mais c'est trop épais pour en être...]

Un petit mot sur la musique avant de parler des acteurs. J'ai trouvé qu'elle allait très bien avec le ton du film. J'ai particulièrement apprécié le moment où une femme chante (je n'ai pas trouvé qui était la chanteuse) et le générique, chanté par la même personne sans doute. [EDIT : j'étais trop paresseuse sur le moment, mais j'ai bien sûr trouvé ensuite les interprètes de ces chansons, il suffisait d'aller voir la BO...] Comme l'a dit chéri, il est dommage de ne pas avoir donné plus d'importance au chant des nains, pas assez musical. Sur les acteurs. Alors. C'est une idée classique, mais opposer une blonde et une brune, c'est quand même très efficace. Charlize Theron est juste amazing. Je n'aime pas du tout cette actrice en temps ordinaire, mais là elle m'a laissée sur le cul ! Son jeu était parfait, rien à dire. Une super méchante. Ses costumes étaient aussi extraordinaires. Je l'ai pour la première fois trouvée belle, maléfiquement belle, mais d'une beauté toujours très conventionnelle je trouve, celle qu'on est tous censés trouver belle quoi. Ses transformations (en truc noir dégueu-corbeau ou quand elle vieillit ou rajeunit) sont très, très bien faites. Effets spéciaux, chapeau, vraiment, et pas que là-dessus ! (Là encore, contrairement à Alice, qui en plus m'avait bousillé les yeux en 3D.) Et elle a une voix parfaite pour dire ça :
 
Mirror, mirror, on the wall
Who's the fairest of them all ?
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Snowwhitemirror.jpg[Le Miroir aussi fiche la trouille. J'ai vu quelque part où le réalisateur avait pris son inspiration, mais j'ai oublié.]

Elle me collait des frissons à chaque fois. Quelle classe. Kristen Stewart était très convaincante également, en Blanche-Neige réservée mais néanmoins déterminée à exploser sa belle-mère. Sa beauté contrastait très bien avec celle de Ravenna, et c'est une beauté moins conventionnelle justement. Tout le monde ne la trouve pas jolie, et ça peut peut-être porter un peu préjudice au film. Pour ma part je la trouve très belle ! Ce noir naturel (et pas noir gothique comme l'actrice a pu faire, qui était immonde) lui allait très bien. Elle a une peau parfaite pour ce rôle, un teint vraiment très beau. Par contre, l'actrice devrait songer à changer certaines de ses mimiques faciales. Elle a tendance à ouvrir la bouche légèrement quand elle ne parle pas, laissant ainsi découvrir ses incisives, et je trouve que ça lui donne un air un peu bête. Ce qui est bien dommage, car la bouche fermée elle es ravissante, ses dents ne choquent pas du tout quand elle parle, et elle a un magnifique sourire. Bon, c'est du détail. Comme je le disais plus haut, je pense qu'elle est très prometteuse, j'attends la suite (voir aussi Welcome to the Rileys avec elle). La petite actrice qui jouait Blanche-Neige enfant était très choupi. Je n'ai pas grand-chose à dire sur les autres acteurs. Le chasseur est un grand costaud, qui a joué Thor, et qui n'est pas transcendant, mais il allait bien dans son rôle d'homme bourru. J'ai été ravie de retrouver encore une fois un couple des Piliers de la terre avec Sam Claflin (qui joue William, fils d'un duc dans le film, et qui joue Richard dans les Piliers) et Ian McShane (Waleran dans la série, le nain Beith dans le film). J'ai aussi croisé Toby Jones en nain, vu récemment dans Titanic la série, et qui tenait l'un des seuls rôles intéressants. J'ai bien détesté Finn, le frère de Ravenna. Il a une tête affreuse. Le nain Guir m'a plu aussi, petit vieux détenteur de sagesse.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/snowwhitesong.jpg [Ça, c'est de l'esthétisme par exemple. Avis purement subjectif.]

J'ai vu sur Allociné (mon amour) que c'est le premier film de Rupert Sanders. Bravo ! On sent bien où il a été pioché certaines de ses idées. D'abord, la forêt noire "agit" comme Blanche-Neige le croit dans le Disney, vous vous souvenez ? Elle a tellement peur qu'elle voit des monstres partout. Là, c'est pour de vrai, mais on voit bien les branches qui essaient d'agripper Blanche-Neige et tout ça. Très bien fait ! Je pense aussi que le réa a dû bien regarder le SDA, en se disant que les magnifiques décors réels (n'est-ce pas Alice), donc scènes tournées en extérieur, avaient bien plus d'impact que de tourner en studio. Et pour ce qui a été fait pas images de synthèse, on croirait du vrai. Il y a une scène sublime où le groupe arrive dans un endroit enchanté, loin de l'influence maléfique de Ravenna. C'était... plus que magnifique. Et là, j'ai vu que le réa appréciait Miyazaki, et tout particulièrement son Princesse Mononoké... Vous verrez pourquoi ! Autre très bon choix : l'absence d'histoire d'amour à proprement parler. J'ai cru un moment qu'on s'engageait dans un triangle amoureux, mais non. Dans la suite peut-être, d'ors et déjà en cours de route. Je dis pourquoi pas, même si je la présage moins bonne. Les quelques petits défauts tiennent au scénario je dirais, un peu faible par moment, mais rien qui gâche la qualité de l'ensemble du film ! Deux heures que je n'ai pas vu passer !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/samclaflinsnowwhiteandthehuntsman.jpg [Suis-je la seule à trouver Sam Claflin très séduisant ? J'avais supporté Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence seulement grâce à sa présence et celle de Ian McShane. Ils aiment mettre ces deux acteurs ensemble ! Mon plus grand regret dans Snow White est de ne pas avoir vu davantage Sam Claflin. il est censé jouer le Prince, mais en fait ce n'est jamais dit dans le film. Il est le fils d'un duc rebelle, et il est amoureux de Blanche-Neige depuis leur enfance.] 

Je crois que j'ai fait le tour de ce que j'avais à dire. Mon mot final : allez le voir ! Ou attendez sa sortie DVD parce que le ciné coûte cher, mais voyez-le, vraiment. J'espère que l'article vous a plu, parce qu'il m'a pris tellement longtemps que je suis en retard.

BA en VOST :

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/ContesLogo1.jpg

Jeudi 22 mars 2012 à 12:20

Introduction du jour, bonjour : il fait encore beau ! C'est fantastique mais je peine à y croire. Et le même temps est annoncé pour demain ! Comme nous n'avons pas cours l'après-midi, je pense que je vais réviser jusqu'à 17h puis direction le jardin Vauban, le zoo puis dîner grâce à une baraque à frites et enfin cirque ! Ce n'est pas du tout sérieux tout ça puisque nous devrions plutôt réviser les examens de la semaine prochaine mais bon, on s'en sortira, comme toujours. De toute façon il me faut même pas 8 au semestre pour valider mon année et du même coup ma licence, alors je ne vais pas me stresser pour rien hein ! Sinon je suis un peu dégoûtée de ne pas pouvoir aller voir The Woman in Black, mais vraiment je ne vais pas me faire ch*** à aller jusqu'à Villeneuve-d'Ascq pour me taper la VF en plus ! J'attendrai sa sortie en DVD aux États-Unis et puis voilà. Je ne fais pas l'article des sorties ciné cette semaine, parce que je crois qu'il n'y avait que le film dont je vais vous parler aujourd'hui que je voulais voir, donc je couplerai avec les sorties de la semaine prochaine !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/critiquefilmhungergames.jpg
À peine quelques semaines après ma lecture du roman, je suis allée voir Hunger Games hier, jour de sa sortie en plus. Je ne sais pas pourquoi, je voulais c'est tout, et c'était possible, donc ça s'est fait, voilà. Respirez, les fans : très bonne adaptation. Pour ceux qui n'ont pas lu le bouquin, j'ai envie de vous dire que ce n'est même pas la peine, tout est très bien expliqué ! Les acteurs dans l'ensemble sont très bien choisis, j'ai juste eu un pincement au coeur en constatant que c'était Donald Shutherland qui jouait "le méchant", le Président Snow, alors que pour moi c'est le plus gentil papa du monde, Mr Bennet dans Pride & Prejudice de 2005. Jennifer Lawrence me semble être un bonne actrice, j'attends de voir Winter's Bone et surtout si elle arrivera à faire autre chose que des films pour ados une fois qu'elle se sera farci la trilogie. Je ne sais pas si les acteurs qui incarnent Peeta et Gale représentent les canons de beauté mâle du moment, mais au final ils ne me plaisent pas plus que ça. Évidemment, ce n'est pas essentiel, mais ça rajoute de l'intérêt au film pour les demoiselles !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/hungergameskatnissgale.jpg[Katniss et Gale.]
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/PeetaMellar.jpg[Peeta.]

Mes critiques sont en fait les mêmes que pour le livre : des scènes de combat peu convaincantes (dire qu'ils ont mis un avertissement sur le film... la blague !), trop soft, une histoire pas assez développée même si le film montre mieux l'aspect politique que le livre (mais je suis sûre que les tomes suivants m'apporteront satisfaction sur ce point). À un moment, le film anticipe sur un évènement qui n'arrive pas dans le tome 1 mais qui vient après j'imagine. Ça permet de donner un peu plus d'intérêt au film et de se détacher de Katniss, qui finit par ennuyer en narratrice unique. Le "triangle amoureux" n'est que peu abordé, et plutôt dans l'humour, pas du tout dans la mièvrerie, donc les garçons n'ont pas à craindre cet aspect-là (chéri avait peur, et finalement, je crois qu'il a plus aimé le film que moi !). Il y a de bons contrastes, bien faits, entre la vie au Capitole et celles dans les Districts, surtout 11 et 12. Les gens du Capitole sont vraiment ridicules, à part Cinna qui est le personnage, là encore, que j'ai le plus apprécié, comme dans le roman. Rue est mignonne, mais sans plus j'ai trouvé.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/hungergamesmoviereview.jpg
Mon plus gros reproche, ce serait encore le manque d'émotions. Cette histoire est censée être affreuse, basée sur des actes inhumains et dégradants, mais me laisse très indifférente en fait. Je n'ai pas envie de me révolter en suivant cette histoire, je ne la trouve pas assez réelle. Ne croyez pas que je manque de coeur ou quoi, il y a d'autres romans imaginaires où je fonds en larmes, dégoûtée du manque d'humanité des personnages, et je suis très, très loin d'être insensible à toutes les horreurs de notre passé et de notre présent. Mais là, avec Hunger games, ça n'opère pas. En même temps, un roman, un film, restent des divertissements, le but n'est pas de nous pousser au suicide, donc ce n'est pas bien grave. Autre point positif : la bande-son, tant les musiques choisies que celles composées. Le tout porte très bien le film et y ajoute pour moi un intérêt certain. Nous y sommes allés en nous disant qu'on le prendrait pour ce qu'il est : un film destiné à un public jeune. Et de ce fait, nous n'avons pas été déçus, on a passé un bon moment. Bref, n'hésitez pas à aller le voir et dites-moi ce que vous en aurez pensé !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheHungerGamesmovieposter12162011.jpg
Fiche :
The Hunger Games, de Gary Ross
Sorti en France le 21 mars 2012
Avec notamment Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Lenny Kravitz, Donald Shutherland
Musique de James Newton Howard

Bande-annonce vost :

Mercredi 28 décembre 2011 à 18:42

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Tintin1.jpg
Cela faisait un moment que je ne vous avais pas bassiné avec un article sur un film ! Bon je n'avais pas trop le temps, mais heureusement que je prends des notes de temps en temps pour me rappeler mes impressions sur le film, sinon je serai chocolat. Donc Tintin, je l'ai vu en avant-première (juste la veille de sa sortie nationale française), et je l'attendais avec pas mal d'impatience, car même si je ne suis pas une fan inconditionnelle, j'ai lu toutes les BD quand j'étais petite, assise sur une moquette crasseuse, et ça marque ! Comme c'était en avant-première, pas le choix de la langue : VO. Sur le coup je me disais "c'est pas grave", mais en fait si, et j'ai hâte qu'il sorte en Bu-Ray parce que Milou, il s'appelle Milou, pas Snowy, et Tintin ça ne se dit pas "Tinetine" (ça m'a bien fait marrer en fait, mais comme Tintin c'est francophone à la base, j'ai bien le droit de dénigrer l'anglais pour une fois). Et puis les imprécations du Capitaine Haddock, je les préfère en VF aussi (mille millions de mille sabords, ça ne s'improvise pas en anglais). A voir en Blu-Ray, ou en 3D si vous le pouvez, car les images sont vraiment sublimes.

Mon plus grand regret, je crois, c'est l'absence du professeur Tournesol. J'ai lu de-ci de-là que c'était trop hollywoodien, trop pro-armes (faut pas exagérer, Tintin tient une arme une fois dans le film, afin de se défendre, et même s'il les détourne et les envoie balader chaque fois qu'il y en a une qui apparaît dans la BD, elles apparaissent quand même de temps à autres). Spielberg et Jackson sont parvenus à nous plonger dans l'univers d'Hergé tout en donnant une touche de modernité appréciable à une BD qui commence à dater. C'est tellement bien réussi, avec le recoupage de trois albums différents, que ça m'a donné envie de les relire, et en conséquence de les acheter puisque je ne les ai pas. On en prend plein les mirettes, on rigole bien, j'ai hâte que le projet d'adapter Les 7 boules de cristal et Le temple du soleil se mette en route (là on zappe pas Tournesol hein !). Non, vraiment, je suis très contente de ce film, je n'ai pas grand chose à ajouter. La 3D donne vraiment du caractère, et elle est bien faite, grâce aux réalisateurs et aux excellents acteurs (et sûrement au budget, ahem). Bref, je le conseille aux petits et grands !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Tintin4.jpg
Fiche :
The Adventures of Tintin : Secret of the Unicorn, de Steven Spielberg (et avec Peter Jackson parmi les producteurs)
Sorti en France le 26 octobre 2011
Avec notamment Jamie Bell, Andy Serkis et Daniel Craig
Musique de John Williams
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Tintin2.jpg
Tintin, 24 tomes, de Hergé
Collection : Casterman, disponibles en grand ou petit format
Prix : 9,95€ ou 6,25€



Vale.

Jeudi 1er décembre 2011 à 9:00

Au début je ne voulais pas le voir parce que la bande-annonce laissait penser que c'était un film du genre de Fast & Furious, ce qui n'est pas du tout mon genre de film. Mais Serpe-hier avait dit qu'il était génial. Comme elle complimentait la bande-son, je suis allée l'écouter et elle m'a fait un petit quelque chose, alors je me suis demandé ce que pouvait bien donner le film, qui avait l'air d'être très particulier. C'est comme ça qu'un soir, je me suis lancée et je suis allée voir Drive (on dirait que je raconte un épisode tragique de ma vie, mais non).

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Drive.jpg
Je n'avais jamais vu jouer Ryan Gosling, je ne connaissais pas non plus le réalisateur, j'y allai donc les mains dans les poches, avec tout de même un léger a priori négatif. Je ne dirais pas que j'ai adoré parce que c'est faux, mais j'ai trouvé que c'était un très bon film. Le "driver", on ignore son nom. Il roule, parce qu'il aime ça. Il parle très peu, on ne sait pas ce qu'il pense, ce qu'il veut. Il aide des malfrats à s'enfuir, il est payé pour ça, mais l'argent ne le motive pas. C'est juste l'adrénaline de rouler. Pareil le jour, quand il est cascadeur automobile. Il accepte de tenter de faire son entrée sur les circuits pro, mais là encore pour le plaisir, sauf que deux types de la mafia ont misé sur lui, sur les conseils de son mentor. En même temps, il se lie avec ses voisins, Irene et son fils, qui attendent le retour de leur père et mari, qui est en prison.

Le film est très intense, avec des gros plans, des passages qui semblent s'éterniser mais qui font toute la force de Drive, car on a tout le loisir d'examiner les traits des personnages (et de remarquer leur jeu impeccable), de se demander ce à quoi ils songent, pourquoi, ce qu'il va en découler. Impossible à mon sens de prévoir ce qui va arriver car le film ne suit aucun des schémas classiques auxquels nous sommes habitués. C'est violent, mais pas à l'excès (avertissement, interdit aux moins de de 12 ans). La violence sert le fond de l'histoire, elle a un but. J'ai bien quelques critiques négatives à formuler tout de même : certaines incohérences. Je pense qu'à force de se balader avec une veste pleine de sang, même séché, ça se remarque, or notre driver se balade comme si de rien n'était, sans se faire repérer. Bon. On oublie ce genre de petits détails quand la musique se met en route et vous transporte, quand la fin vous laisse pantois (pour ma part en tout cas !). Je ne sais pas si c'est un film que j'aurai envie de revoir, mais je ne suis pas déçue de m'être déplacée pour le découvrir. Je pense qu'il mérite ses bonnes critiques. Et je dis tout ça alors que je ne regarde quasiment pas de films d'action, et que j'ai les bagnoles plus ou moins en horreur. J'ai hâte de voir d'autres films avec cet acteur, je suis vraiment très déçue d'avoir raté Les Marches du pouvoir. Faudrait que je vois Crazy Stupid Love aussi, même si je ne suis pas très emballée. Qu'en avez-vous pensé si vous l'avez vu ? Ou si non, avez-vous envie de le voir ?

Fiche :
Drive, de Nicolas Winding Refn
Sorti en France le 5 octobre 2011
Avec notamment Ryan Gosling, Carey Mulligan
Musique de Cliff Martinez



Vale.

<< Je l'ai dit après... | 1 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast