sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Vendredi 16 novembre 2012 à 11:29

Il y a plusieurs mois, j’avais lu Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas. J’avais bien aimé, mais plusieurs défauts avaient assombri un peu mon avis, et j’avais eu beaucoup de critiques négatives à faire sur le film, malgré la superbe interprétation de Diane Kruger en Marie-Antoinette. Ce mois-ci, je me suis lancée dans le deuxième roman de Chantal Thomas, qui est à la base historienne. Et Le Testament d'Olympe fut une bonne surprise ! Beaucoup des défauts des Adieux à la Reine ne se retrouvent pas dans ce deuxième roman, à mon avis. L’auteure prend le coup de main. Mais de quoi ça parle ?
 
Ursule vit à Bordeaux, au milieu du XVIIIème siècle, avec sa famille : ses parents, et ses trois sœurs. La famille est pauvre. La jeune fille ne veut pas vivre comme ça, alors elle s’enfuit, décidée à faire son propre chemin, et à monter très haut, jusqu’à Versailles, jusqu’au roi…

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/Thomas.jpg

Le livre est divisé en quatre parties. Les trois premières parties donnent la parole à Apolline, petite sœur d’Ursule. Dans la première partie, elle raconte leur vie misérable à Bordeaux, et la disparition de sa sœur. La deuxième parle de sa vie dans le couvent où son père l’a placée, et la troisième de ce qui s’est passé juste après. La dernière partie est ce « testament » d’Ursule, qui s’est donné un nouveau nom. Elle n’est plus Ursule Sandrac, elle est devenue Olympe Aubain. Il ne s’agit pas vraiment d’un testament, elle ne lègue rien à sa sœur si ce n’est son histoire, et quelle histoire… Ayant lu La reine et la favorite, de Simone Bertière, qui nous renseigne par le biais de Marie Leszczynska (l'épouse de Louis XV) et de Madame de Pompadour (sa favorite) sur le règne et les habitudes de Louis XV, je me doutais très largement de ce qu’Apolline allait découvrir dans le testament d’Olympe, mais ça n’a pas du tout réduit mon plaisir, bien au contraire.
 
Le livre nous fournit plein de détails extrêmement intéressants. Dans la première partie, les descriptions de la vie de la famille Sandrac à Bordeaux n’étaient pas des plus passionnantes, et j'avais peur de m'ennuyer tout le long du roman. Mais découvrir ce que vivaient les petites filles au couvent, ce fut une vraie claque ! La vie à Paris, dans ses alentours, est parfaitement dépeinte, et de manière très réaliste. Chantal Thomas a jeté les pincettes et dit clairement les choses, ainsi Olympe nous parle crûment quand c’est nécessaire (on va appeler un chat un chat quoi). Le bémol, c’est qu’il est difficile de vraiment s’attacher aux personnages, que ce soit à Apolline ou à Ursule. J’ai beaucoup aimé la petite Matilde, malicieuse au couvent. Par contre je suis assez dubitative sur son frère, mais je n’en dis pas plus pour ceux qui n’ont pas lu ce roman.
 
C’est dans l’ensemble un roman historique qui m’a beaucoup plu, Chantal Thomas n’imite personne, elle a sa façon de raconter une histoire qui prend place dans la grande Histoire, qu’elle connaît si bien. Si vous appréciez cette période de l'Histoire ou si les histoires de femmes vous plaisent, n’hésitez pas !

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Kyra le Lundi 19 novembre 2012 à 10:52
Allez hop, dans ma wish ! Et je viens de regarder, il est à la médiathèque ^^
Merci pour la découverte ! Je le note parce q'il a l'air original.
Par Cassie le Lundi 19 novembre 2012 à 18:00
Intéressant ! Je le note pour le lire à l'occasion !
Par _Dawn_ le Mardi 20 novembre 2012 à 18:41
Ton billet donne envie de le lire, je vais attendre avant mais je pense que je le lirais un jour ;)
Par A-Little-Bit-Dramatic le Jeudi 14 février 2013 à 11:42
Personnellement, je n'ai pas vraiment aimé ce roman. Je crois que j'ai du mal avec le style de Chantal Thomas. Je n'arrive pas à me plonger dans ses histoires, je m'ennuie...pourtant, l'idée de départ était bonne, c'est dommage. Je pensais vraiment aimer et puis, finalement, ça n'a pas pris...dommage... :)
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3216449

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast