sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Mercredi 5 juin 2013 à 18:50

Voici ma dernière chronique entrant dans le Défi Vider sa PAL Imaginales. Je sais, ça fait dix jours que les Imaginales sont finies, mais comme j’ai commencé Le Déchronologue avant… Et puis je l’ai lu à cette occasion. Au final, ce sont 7 romans qui sont sortis de ma PAL grâce à ce festival, et pas une seule déception ! Même s’il y a eu peu de participant(e)s, l’idée semble avoir plu, et je pense remettre ça pour les Halliennales en octobre.
 
Le Déchronologue, roman de Stéphane Beauverger, était un cadeau de mon chéri qui savait que je le voulais depuis que j’en ai entendu parler au club de lecture L’Île aux livres. Il a été lu avant que j’arrive, et comme il a fait l’unanimité, je voulais le découvrir. Je comprends qu’il ait tant plu, car personnellement j’ai adoré !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/ledechronologue.jpg
Henri Villon, capitaine du Déchronologue, nous annonce que lui et son équipage vont mourir, et que son navire va sombrer. Il nous introduit son carnet de bord, où il a relaté les évènements survenus dans sa vie de capitaine des Caraïbes, et il nous prévient que les feuillets ne sont pas dans l’ordre. Il laisse une trace de son histoire, et demande la clémence du lecteur.
 
Après ce prologue daté de 1653, nous arrivons au premier chapitre, indiqué I, 1640 et Port-Margot. Le chapitre suivant, quant à lui, est marqué XVI, 1646. Au lecteur de suivre, de s’interroger, et peu à peu de comprendre l’histoire du capitaine et du Déchronologue. C’est une lecture active, où on navigue fréquemment dans le roman pour remettre les pièces éparses dans l’ordre, ce qui est tout simplement passionnant. Ajoutons à cela une histoire tout aussi intéressante, où les voiles du temps sont si minces que des choses passent au travers, où l’aventure se mêle parfois à l’horreur ou même à la romance et où le suspens est insoutenable. Mais qui ? Quoi ? Comment ? Qu’est-ce que ce Déchronologue, ce navire qui bombarde du temps ? Contre quels ennemis lui et son équipage luttent-ils ?
 
Au fur et à mesure que les pages se tournent, nous découvrons tout une palette de personnages hauts en couleurs : Francisco Molina, trafiquant (honnête) de son état ; le grand Fèfè de Dieppe, à demi-sauvage mais néanmoins plein de sagesse ; Arcadio, natif du Yucatan ; Simon, étrange homme dont on sait très peu ; le capitaine Brieuc, jeune ami de Villon ; Brodin de Margicoul, le gros capitaine à l’humeur emportée ; Le Vasseur, homme politique : Sévère, l’étrange aimée de Villon…
 
C’est un roman d’aventures qui nous entraîne quasiment contre notre gré dans le tourbillon du temps. Moi qui adore l’histoire, j’ai été servie ! Stéphane Beauverger, en excellent auteur qu’il est, a fait de nombreuses lectures pour rendre au plus vrai ses Caraïbes en proie au temps. La fin de l’ouvrage nous livre la bibliographie des principaux ouvrages qu’il a utilisés, dans une démarche historique que j’admire toujours autant. J’ai lu certains chapitres en écoutant la BO de Pirates of the Carribean, et je peux vous dire que ça a de la gueule !
 
Je ne veux pas en dire beaucoup plus, car je pense que c’est un roman qui se déguste au mieux quand on ignore ce qu’il faut en attendre. Ça a en tout cas été une excellente lecture, que je referai sans aucun doute un jour, et je conseille ce roman unanimement, que vous aimiez la SF ou pas, les romans d’aventures ou pas, et l’Histoire ou pas. Ce sont 550 pages d’une extrême qualité et qui méritent d’être applaudies. Pour ne rien gâcher, l'auteur est super sympa. Bref, un coup de cœur.

"Il y a, je crois, tapie au cœur de chaque homme, une connaissance innée des écueils qui le menacent, comme une prémonition qui susurre à chacun la débâcle qui l'attend s'il devait s'entêter."
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/DefiPALImaginales.jpg
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/clipboard01.jpg

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Ptyx le Mercredi 5 juin 2013 à 19:45
Je suis content que tu aies aimé.^^ Beauverger, Jaworski, Damasio, le trio infernal!
Par Demoiselle-Coquelicote le Mercredi 5 juin 2013 à 22:27
100% d'accord !
Par Pierre de jade le Dimanche 9 juin 2013 à 13:29
Je suis d'accord avec toi, je lis très peu de romans d'aventure, mais j'avais lue une chronique qui m'avais fait envie et je regrette absolument pas a ça,il faut le temps pour tous comprendre, c'est vraiment un livre de qualité :D
Par Fantastique Cerise le Lundi 17 juin 2013 à 13:23
Ce n'est pas la première fois que je croise ce livre au détour d'un blog, et il m'intrigue de plus en plus...J'ai peur d'être un peu perdu, mais au final j'ai envie de me jeter dedans pour voir si j'arriverai à sortir la tête hors de l'eau! Ton article me conforte dans ce sens.
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3241506

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast