sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Jeudi 12 avril 2012 à 13:57

Je ne pense pas faire un article dédié uniquement aux réponses du jeu raté, alors je vais certainement rééditer l'article en y mettant les réponses, je vous préviendrai quand ce sera fait. Peut-être vous demandez-vous ce que donnent les résultats de mes DS, devoirs surveillés, milieu de semestre ? Ou peut-être pas. Moi je me le demande, parce que j'ai un chargé de TD qui est méga-motivé niveau correction et qui nous l'a rendu la semaine d'après, mais les autres ne sont pas très pressés. Le "souci", c'est que le premier m'a apporté une bonne note, j'aurai préféré qu'il soit rendu le dernier pour me remonter le moral en cas de catastrophe sur les deux autres ! Bref, j'suis quand même fière de moi, car en droit administratif, j'ai eu 14. Et c'est justement là-dedans que j'aimerais trouver du travail, donc c'est parfait. D'ailleurs j'ai jeté un œil aux plaquettes des masters de Lille 2 hier, et je crois que mon choix est tout fait finalement, car il n'y en a qu'un qui me convienne vraiment. Donc voilà, je n'ai plus qu'à m'inscrire et à obtenir ma licence et ce sera fait, je pars à Lille 2 (et surtout je quitte la Catho). Après cette introduction, passons au sujet du jour.

Je vous en ai parlé pendant un moment, parce que je stressais de ne pas pouvoir le finir et le rendre au Professeur qui me l'a emprunté. Oui, avec un P, parce que Jean-Pierre Royer est professeur émérite d'histoire du droit (ce qui veut dire tout un tas de diplôme et de recherches extraordinaires qui forcent le respect). Il a écrit de nombreux livres à ce sujet et c'est un peu the best là-dessus en France. À la fac, on nous a tanné les oreilles avec lui pendant deux ans et demi jusqu'à ce qu'enfin, le semestre 6 arrive et que je puisse prendre sa matière en option. Et c'est vrai que quand il parle, on a juste envie de se taire et de l'écouter. Comme il faut note, on peut pas, mais c'est tout de même un cours vraiment super, il est passionnant. Donc ce Professeur m'a gentiment prêté un livre à lui après que je lui ai demandé de me conseiller de bons ouvrages sur la Révolution, période que je connais mal et qui couvrait une partie de son cours.  La Chute de la monarchie 1787-1792, de Michel Vovelle.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/51SW3N45QDLSS500.jpg
Je ne m'attendais pas vraiment à ça parce que ce n'est pas le genre d'ouvrages que je lis habituellement. Il traite surtout des causes de la Révolution, des différentes tendances révolutionnaires et de leurs oppositions et opposants. Le livre est découpé par thème et non chronologiquement, ce qui m'a un peu perdue par moment et qui m'a rendu la lecture ardue dans l'ensemble. Le livre est plus pensé comme un manuel. En se rendant au sommaire à la fin, on peut facilement trouver un paragraphe intéressant sur un sujet précis, ce qui est bien pratique pour faire des recherches, mais cette construction ne permet pas de prendre plaisir à lire de façon linéaire. J'ai appris des choses bien sûr, mais j'ai aussi été noyée sous un flot d'informations dont je ne savais rien ou presque. C'est un livre pour connaisseur, qui rentre dans des détails très techniques en présupposant qu'on connait déjà très bien la période. J'aurais voulu plus de faits, plus d'explications simples avant de partir dans des débats complexes d'historiens. C'est un ouvrage d'histoire moins abordable que d'autres que j'ai pu lire, et il est plus technique et moins facile à lire que Histoire de la justice en France du Professeur Royer qui fait pourtant plus d'un millier de pages !
L'aspect très studieux m'a également décontenancée dans le sens où beaucoup de distance est prise par rapport aux évènements racontés (quand ils le sont, la plupart du temps on passe directement à leur analyse et à leurs implications). J'ai l'habitude de m'immerger dans l'Histoire comme dans un roman, or là j'avais l'impression d'être refoulée à distance ! C'est un petit livre qui traite une période intéressante de façon très pointilleuse et ennuyeuse. On ne sent pas du tout une volonté de "démocratisation" comme on dit dans la démarche de l'auteur. Il a écrit pour ses pairs, des historiens spécialistes de la Révolution en tentant une synthèse des meilleurs travaux sur la période. De ce point de vue, c'est certainement réussi, et la bibliographie donnée à la fin est impressionnante, mais là aussi très spécifique (un ouvrage ne porte par exemple que sur les cahiers de doléance de telle région française...). Je suis donc au regret de conclure que je ne vous conseille par cet ouvrage si vous vous intéressez à l'Histoire pour votre plaisir. Par contre, si vous avez un travail à fournir à la fac ou en prépa, go go go !

Fiche :
La Chute de la monarchie 1787-1792, de Michel Vovelle
Collection : Points
282 pages
Prix : 7,60€ pour la dernière édition revue et mise à jour parue en 1999 (celle que j'ai lue est la première, elle date de 1972 pour sa parution)

En bonus, la couverture de Histoire de la justice en France, sur lequel je ne ferai certainement jamais d'article puisqu'il s'agit vraiment d'un manuel à l'usage des étudiants et des professionnels de l'histoire du droit (il est édité chez PUF, 32,50€, ce qui est finalement peu cher pour 1300 pages environ) et que je ne le lirai sûrement jamais en entier.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/arton607-copie-1.jpg

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Kyra le Samedi 14 avril 2012 à 13:39
Félicitations pour ton 14 ! Et pourquoi le reste suivrait pas ? ;)
Par Demoiselle-Coquelicote le Samedi 14 avril 2012 à 13:50
Je ne suis pas aussi à l'aise dans toutes les matières, verdict définitif mercredi !
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3178961

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast