sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Mardi 28 août 2012 à 12:28

En ce moment, je m’attache à lire tous les livres qu’on m’a prêté. J’ai donc lu Mémoires d’une geisha, et je me suis attaquée hier à Charly 9, de Jean Teulé prêté par mes parents (avec beaucoup d’appréhension vu qu’on m’a dit que c’était l’un de ses plus mauvais livres).

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/19949488.jpg
 
D’abord, rien à voir avec le film ni le livre dont il est tiré, Geisha de Arthur Golden. Ici nous ne sommes pas dans la fiction. L’auteure a rencontré Kinu, alors âgée de plus de quatre-vingt ans, qui lui a raconté ses souvenirs de la vie des geisha depuis l’ère meiji (qui a débuté en 1868, Kinu étant née elle-même en 1892). La narratrice est Yuki Inoue, mais souvent elle laisse la parole à Kinu ou indirectement aux paroles d’autres geishas, rapportées par Kinu. On ne peut pas nier que sur le plan scientifique, c’est un livre bien détaillé. Beaucoup de termes techniques (ne serait-ce que pour les noms des différentes pièces de vêtement utilisées pour habiller une geisha !) sont utilisés et expliqués. Toutes la vie d’une geisha, de sa vente à l’okiya jusqu’à la cérémonie par laquelle elle annonce qu’elle cesse d’exercer ce métier, est racontée sans fioriture et sans romance. La vie culturelle à Kanazawa, ville du Japon de l’envers située entre deux rivières et pas très éloignée de la mer, est également très développée. On apprend quelles fêtes y étaient célébrées, pourquoi, les noms des différents quartiers, les habitudes surtout dans les « quartiers réservés » (où se situent les maisons de plaisirs, les okiyas, les maisons de thé…), mais aussi à la fin du livre comment a été vécue la Guerre.
 
J’ai donc appris plein de choses (j’espère réussir à en retenir durablement quelques unes…), et j’ai pu vérifier que la version d’Arthur Golden est très light (de toute façon, je n’aime pas ce type, trop narcissique). La vie d’une petite fille destinée à devenir geisha, puis d’une apprentie, et enfin d’une geisha confirmée, est très difficile. C’est loin d’être la joie. Et justement, je regrette que Yuki Inoue conserve un ton aussi détaché. On dirait presque qu’elle se fiche de ce qu’elle écrit, et presque aucune émotion ne transparaît à travers les pages. Malgré les choses très difficiles vécues par Kinu et son entourage, je suis restée de marbre. Je pense que l’auteure n’a pas su choisi entre faire une biographie pure, la démarche d’une historienne, et faire un roman. Résultat, un livre assez bancal et très certainement ennuyeux pour quelqu’un qui n’est pas curieux sur ce sujet (des fois ça me gonflait un peu, et pourtant ça m’intéresse beaucoup et le livre est court !). Je vais donc tenter de lire d’autres ouvrages sur les geishas, plus factuels peut-être, ou bien Ma vie de geisha, de Mineko Iwasaki, qui aurait inspiré Arthur Golden pour son roman. Petite déception pour moi donc...

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Cassie le Mardi 28 août 2012 à 15:29
Mince... Je me contenterais que du film alors :P
Par mademoisellecannelle le Mardi 28 août 2012 à 16:45
Très intéressée par ce sujet, j'ai lu ce livre et également le roman d'Arthur Golden. Cela remonte un peu déjà mais je l'ai bien aimé voire même préféré à celui d'Arthur Golden parce que justement il y a ce caractère authentique.
J'ai remarqué toutefois que les auteurs asiatiques se distinguent un peu par la pudeur qui transparaît à travers leur écriture.
Il y a un autre ouvrage, Les Geishas, écrit par Robert Guillain, journaliste qui a vécu de nombreuses années en Asie qui traite du thème. J'ai bien aimé aussi mais encore une fois, c'est peut être parce que ce thème m'intéresse beaucoup et que je ne suis pas objective.
Par Raison-et-sentiments le Mardi 28 août 2012 à 20:36
Arthur Golden l'a peut-être interrogé, mais il n'a pas vraiment tiré son livre de là, non ? Ta formulation me fait bizarre. Il me semblait d'ailleurs qu'il s'était plus basé sur le bouquin de Mineko Iwasaki (que j'ai lu et qui est vraiment super franchement alors je te le conseille ! Celui-ci je l'ai dans ma PAL mais les quelques pages feuilletés ne me donnaient pas envie de lire, ton avis ne m'y encourage pas non plus).
Et pourquoi tu dis que le mec est narcissique ? J'avoue que je ne me suis jamais penché sur sa vie XD
Par Demoiselle-Coquelicote le Mardi 28 août 2012 à 20:46
D'autres personnes ont beaucoup aimé le livre d'Arthur Golden hein, et si le sujet d'intéresse les Mémoires te plairont peut-être ! Mais en tout cas le film est très beau.
Par Demoiselle-Coquelicote le Mardi 28 août 2012 à 20:47
Je regrette simplement cette absence de clarté dans le choix de l'auteure, ça m'a vraiment gênée, mais sinon les faits relatés sont très intéressants !
Par Demoiselle-Coquelicote le Mardi 28 août 2012 à 20:49
J'ai vu sur le net qu'il s'est inspiré de la vie de Mineko Isawaki pour écrire Geisha, mais c'est peut-être une bêtise. EN tout cas c'est ça que je voulais dire hein, pas sur Mémoires d'une geisha (je m'exprime mal...).

Ce type s'est auto-proclamé "l'un des meilleurs auteurs" de notre époque, ou quelque chose comme ça, ce qui m'a douchée quand même !
Par Raison-et-sentiments le Mercredi 29 août 2012 à 19:21
Je ne sais pas qu'il est inspiré de sa vie, mais en tout cas dans le bouquin de Iwasaki la fin elle parle d'un mec qui vient l'interviewer. Enfin bref c'est le type d'un roman, dont l'intérêt tient plus à son contexte et à son personnage qu'à son écriture, et en plus il n'a rien écrit depuis, non ? u_u Les mecs franchement.
Par Demoiselle-Coquelicote le Mercredi 29 août 2012 à 19:41
Comme tu dis XD
Par Emdie le Jeudi 30 août 2012 à 21:12
J'ai toujours trouvé que les auteurs asiatiques faisaient mal passer les émotions dans leurs romans. Ca ne m'étonne pas que tu aies pensé que l'auteur était trop détachée. Ce livre me tente pas mal depuis quelques temps, mais j'ai peur de m'ennuyer un peu du fait de ce côté "sans sentiments" justement :/
Par Morgana le Jeudi 30 août 2012 à 21:53
J'ai lu Geisha d'Arthur Golden, ainsi que vu le film tiré de ce livre, et je dois dire que j'ai autant aimé l'un que l'autre, bien que pour des raisons très différentes. Je dois donc avouer être étonnée en apprenant tout ça sur l'auteur, heureusement que je n'en savais pas plus avant ma lecture et mon visionnage, car c'est exactement le genre de chose qui me refroidie XD Même si ton avis est très mitigé, je dois dire que ma curiosité est piquée ! Si j'en ai l'occasion, j'en tenterai peut-être la lecture :)
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 31 août 2012 à 17:04
Le livre n'est pas très long, si tu persévères ça devrait aller =)
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 31 août 2012 à 17:05
C'est encore différent de Geisha et du film en tout cas, donc tu n'auras pas l'impression de relire la même chose =)
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3202942

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast