sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Jeudi 12 janvier 2012 à 12:35

Bon les copains, je le sentais bien le truc horrible que j'ai passé lundi, et en fait j'ai discuté avec un méga-balèze de la matière qui a fait le même sujet que moi, et en fait je me suis plantée. Dégoûtée, après tant de révisions... Et mardi, mon plan n'allait pas, je m'en suis rendue compte quand j'écrivais ma dernière sous-partie. Et aujourd'hui, en oral de droit du travail, ça a été l'horreur. Je ne sais vraiment pas comment je vais m'en sortir, je ne veux pas passer aux rattrapages. Demain droit de la propriété individuelle, c'est mal barré aussi ça... Y'a plus que contentieux administratif pour relever le niveau, et ça ne suffira pas, parce qu'en civil ça ne va pas être la joie non plus. Difficile de se motiver pour le dernier semestre dans ces conditions...

J'ai bien fait d'aller au ciné hier soir, parce que réviser jusqu'à minuit ne m'aurait pas sauvée, et en plus le film était génial.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/32/75/19846340.jpg

C'est la dernière création du studio japonais Ghibli (devenu une filiale de The Walt Disney Company par ailleurs) et c'est, comme toujours, une petite merveille. Miyazaki père au scénario, le fils à la réalisation. Je vois sur Allociné "film pour enfants à partir de 6 ans". Bien sûr que ça peut être regardé dès cet âge, mais ce n'est pas Mon Voisin Totoro ou Pompoko. Goro a repris l'esthétique de son père, les musiques envoûtantes (mais pas de Hisaishi, il a cessé sa collaboration avec le studio), mais le sujet diffère beaucoup de ceux abordés habituellement par Hayao. Celui-ci prend souvent pour personnage principal un enfant, garçon ou fille. Ici, Umi et Shun sont au lycée, et c'est bien d'une histoire d'amour dont il s'agit, emmêlée à une histoire de famille et à la lutte du jeune garçon pour sauvegarder "le Quartier latin", le vieux foyer du lycée qui doit bientôt être détruit. Umi va l'aider dans ce combat, en même temps qu'elle continue de s'occuper de la pension de sa grand-mère où elle est chargée de la cuisine en attendant le retour de sa mère. Son père, lui, était marin, il est mort pendant la guerre de Corée. Tous les jours elle hisse les pavillons de leur maison qui surplombe Yokohama, une ville portuaire pas très éloignée de Tokyo.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/lacollineauxcoquelicots10.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/lacollineauxcoquelicots09.jpg[Elle est pas magnifique leur maison en haut de la colline ? J'adore leurs uniformes, ils sont trop mignons là-dedans !]

Les dessins sont évidemment sublimes. Le film est plein de belles émotions, mais rien de triste à pleurer, chaque fois Miyazaki fils a su s'arrêter à temps. De plus, il a contrebalancé les moments trop chargés d'émotions avec beaucoup d'humour, et un humour bien différent de celui de son père. Je n'arrive pas à croire que certains osent dire qu'il est nul simplement parce qu'il n'est pas son père ! Je n'ai pas vu Les Contes de Terremer encore, mais il paraît que c'est très bien aussi. En plus des deux personnages principaux, il y a une myriade de personnages secondaires très attachants et très drôles, comme les pensionnaires, trois femmes aux caractères divers, les différents membres des clubs installés au Quartier Latin (mention spécial au gars du club de philo !)...

Le scénario est basé sur un manga du même nom de Sayama et Takahashi, récemment édité en France chez Delcourt (vous remarquerez ci-dessous que leurs dessins sont nettement moins beaux, mais remarquez aussi que ce n'est que mon avis). Bref, un film passionnant du début à la fin, très beau esthétiquement mais par son histoire également, qui se déroule en 1963, un moment où le Japon est en pleine effervescence : faut-il garder ses racines et avancer en portant son passé ou se tourner résolument vers l'avenir ? Tout le dilemme japonais, entre traditions et modernité, est ici parfaitement peint. Un film à voir à absolument tous les âges, et qu'on aime les mangas ou pas (ça n'a rien à voir, c'est un dessin animé !). Je l'ai vu en VO, je ne sais donc pas si des efforts ont été faits sur les doublages ou pas.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/51KNfVqa8LSS500.jpg
Fiche :
Kokuriko-zaka kara (La Colline aux Coquelicots), de Goro Miyazaki
Sorti en France le 11 janvier 2012
Musique de Satoshi Takebe

Bande-annonce VF :




Vale.

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Kyra le Jeudi 12 janvier 2012 à 12:51
Oh ouais je vois.. =_= Allez encore six jours !! Et oui tu as bien fait, faut se détendre pendant les examens. :)
Dis, tu fais quoi comme études ? :$
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3162241

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast