sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Jeudi 16 février 2012 à 15:57

Presque un mois depuis mon article sur la premier tome, j'ai du mal ! Difficile de tenir ses "résolutions", ça me prend toujours beaucoup de temps d'écrire un article. Je me demande pourquoi je suis lente comme ça... Ah et je voulais vous dire qu'il ne faut pas hésiter à me dire quand je fais des coquilles, c'est--à-dire une faute de frappe, ou d'orthographe, parce que je suis souvent trop paresseuse de me relire, et ça reste comme ça. En tout cas je vais essayer de vous faire un bon article !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/HarryPotter/HarryPotter1stgeneration2.jpg[Ma vieille édition, je suis toujours aussi nostalgique... C'est ce bouquin-là qui est tombé dans notre tambouille magique à mon frère et moi.]

Avec ce deuxième tome s'installe une routine bien établie, qui ne sera véritablement bouleversée qu'au dernier tome. Au début du tome, Harry est chez les Dursley, et le pauvre chou s'ennuie à mourir. Il essaie de faire ses devoirs d'été pour Poudlard, ce qui est difficile car son oncle a enfermé tout son matériel dans le placard où on l'a rencontré dans le premier tome. Il est maintenant installé dans la deuxième chambre de Dudley, et il y restera jusqu'à son départ définitif, un peu avant ses 17 ans. Dans le premier tome, les hiboux avaient bouleversé la calme normalité du 4, Privet Drive, mais ici c'est Dobby, un elfe de maison qui fiche le bazar. J'aime que le fantastique vienne s'immiscer dans l'histoire alors qu'on s'attendait à devoir patienter jusqu'au Poudlard Express avant de retrouver le monde de la sorcellerie, qu'on imagine nous avoir manqué autant qu'à Harry ! Et mieux, on découvre la Ford Anglia volante puis la maison des Weasley. Personnellement, je ne vivrai pas dans leur maison, mais c'est vrai qu'en comparaison avec Little Winghing, c'est nettement plus chaleureux et accueillant.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/HarryPotter/product9782070643035244x0.jpg[La nouvelle édition.]

Le monde des sorciers, qui paraît tourner tellement plus rond que celui des Moldus, commence à montrer des aspects bien plus négatifs dans ce deuxième tome (bon, Quirell dans le premier n'était pas un enfant de choeur mais ça restait encore soft). Le passage vers la voie 9 3/4 refuse de s'ouvrir, et là c'est le drame, Harry et Ron manquent (encore) de se faire expulser. Et à Poudlard, tout va de mal en pis. Un professeur incompétent, un concierge Cracmol, les attaques d'élèves, les rumeurs sur la Chambre des Secrets, le Fourchelang de Harry, Poudlard manque de fermer et Dumbledore doit partir à cause des manigances de Lucius Malefoy, nouveau personnage, encore plus maléfique que son blond rejeton ! Le monde idéalisé des jeunes lecteurs les ramène à la réalité. L'intrigue est beaucoup plus angoissante que dans le premier. Qu'est-ce que cette voix meurtrière dans les murs du château, que cachent les recoins de Poudlard, quel terrible secret est né il y a cinquante ans ? C'est déjà suffisant pour me fiche les chocottes ! Harry Potter et la Chambre des Secrets a une intrigue assez proche de celle d'un polar, le suspense nous tient en haleine jusqu'aux révélations finales pour enfin comprendre tous les terribles évènements survenus. J'aime beaucoup ce deuxième tome, où encore une fois Voldy (ouais je vais l'appeler comme ça maintenant, j'aime bien) essaie de revenir, mais là encore n'y parvient pas. La fin est très heureuse, on en oublie avoir été avertis : il recommencera certainement, jusqu'à ce qu'il réussisse. J'aime dans ce tome également l'introduction de nouveaux personnages, de nouveaux lieux de Poudlard, et le renforcement des liens entre les trois personnages principaux. Bien sûr ils deviennent amis dans le premier, mais là ça va plus loin : ils sont devenus inséparables, leur amitié monte encore d'un niveau en affrontant de nouvelles épreuves ensemble, et la pétrification d'Hermione met un coup aux personnages (et au lecteur). L'humour est toujours aussi présent, les Weasley y sont pour beaucoup (tant Ron que Ginny et surtout les jumeaux).
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/HarryPotter/affiche0jpgr640600b1D6D6D6fjpgqx20021024094212.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/HarryPotter/fgx6rzmj.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/HarryPotter/gj860yr4.jpg http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/HarryPotter/l947050295297a20a8425.jpg[On dira ce qu'on veut, je crois que c'est Hermione ma préférée.  En plus je trouve l'actrice trop belle (avec des cheveux), même si son jeu n'est pas toujours parfait.]

Quant au film, il reste une très bonne adaptation, très fidèle, mis à part quelques défauts qui me font crisser des dents tout de même. Pour n'en citer qu'un et le pire, je remarque qu'à la fin, lorsque Harry a réussi à libérer Dobby en la jouant fourbe avec sa chaussette moutarde sous le nez de Malefoy père, celui-ci tente de lui jeter un sort dans le film. Déjà, il fait ça dans Poudlard, et même, juste à côté du bureau de Dumbledore. Très improbable, surtout au vu de l'image qu'il s'est forgé depuis la chute de Voldy. Mais surtout, c'est un Avada Kedavra qu'il essaie de lui lancer, un sortilège Impardonnable ! Ben voyons... N'importe quoi. Je trouve également que les acteurs enfants grandissent déjà trop vite par rapport à leurs rôles, mais ce n'est pas encore trop marqué, on peut leur donner douze ans facilement. On voit avec le Basilic qu'il y avait encore des efforts à faire au niveau des effets spéciaux, mais ça n'a pas empêché ma mère de se cacher les yeux au ciné tout le long du passage. Elle a la phobie des serpents. (Comment ça s'appelle d'ailleurs ?) Mis à part ça, le film est très bon. Un Lockhart excellent, j'aime beaucoup Mme Chourave et encore plus Mme Pomfresh (Pom Pom !). L'humour est généralement bien retranscrit (je rigole bien avec les limaces, même si c'est dégueu) et l'atmosphère angoissante aussi (nan mais vous auriez pas la trouille vous ??). Musique toujours aussi parfaite, mais forcément avec John Williams... Tiens maintenant que j'y pense, quand je visiterai l'Ecosse cet été, on fera certainement un petit détour pour jeter un oeil au "Poudlard Express", j'ai hâte !

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51RgW%2BPqJ2L._SL500_AA300_.jpg
Sur le blu-ray, l'image est propre mais sans être extraordinaire, le film commence à dater. J'avais déjà vu les scènes inédites puisque j'avais le dvd avant. Les interviews sont très sympas, comme toujours, mais j'ai bugué quand j'ai vu le scénariste qui disait qu'il continuerait à être aussi fidèle aux livres, parce que quand on voit les autres opus dont il a écrit le scénario... Enfin bref, mon avis. J'ai bien aimé voir comment le bureau de Dumbledore avait été fait, on se rend compte à quel point c'est un boulot monstre de faire un tel film !

Bande-annonce VO :



Sur ce, je vous laisse, j'ai des pages à avaler !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/HarryPotter/HarryPottertome2imagefull.jpg[Le "fond d'écran" du deuxième tome, trouvé sur le site de Folio je crois.]

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Kyra le Samedi 18 février 2012 à 16:43
Je connaissais pas cette deuxième édition. Moi j'ai connu que la première. Et je l'ai adoré. :) Mais si j'avais connu l'autre, je l'aurais préféré forcément. =_= Esprit de contradiction !
Et puis ça fait du bien de se remémorer les souvenirs des tomes. Ca fait longtemps quand même. :)
Et Dobby.. Qu'est ce que j'ai chialé quand il est mort...
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3168576

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast