sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Lundi 12 mars 2012 à 19:09

Mais de quoi vous parler, mes amis, de quoi vous parler ! J'ai vu trop de films (sûrement l'une des raisons pour lesquelles malgré toute ma volonté je n'ai toujours pas fini La Horde...), je ne sais pas duquel vous parler. En attendant de me décider, je vais vous dire qu'une seule chose aurait pu gâcher mon week-end, et ça n'a pas suffi ! C'est la défaite du XV de France contre le XV de la Rose. Ce n'est pas cette année que nous gagnerons le Tournoi des Six Nations. Enfin, je regarderai quand même le dernier match. Mais sinon, j'ai beaucoup dormir, donc même si je suis de nouveau fatiguée rien qu'à avoir dû me lever ce matin, je suis quand même nettement plus reposée et sereine que la semaine passée. Cette semaine-ci, j'ai un exposé d'anglais à présenter, et si ça me fait chier, néanmoins ce n'est pas difficile (je vais juste me ridiculiser mais ça c'est habituel et puis je suis loin d'être la seule ou la plus mauvaise à ce jeu-là). Samedi nous sommes allés nous promener pour nous offrir quelques bons petits plats, hier après-midi j'ai fait mon gâteau chocolat-pralinoise et hier soir des amis sont venus boire un apéro qui a duré jusque 22h. Et ce temps, ce temps... J'étais tellement contente ce matin en voyant le ciel si bleu, sans une once de nuage dans tous les horizons possibles, que je n'ai pas mis de manteau aujourd'hui.

Je crois que je vais vous parler d'un film qui a fait moins de vagues que d'autres et qui pourtant aurait mérité qu'on parle bien plus de lui. Je l'avais même manqué je crois dans mes sorties de la semaine, je l'ai vu plus tard, en passant le temps sur Allociné-que-j'aime-fort. Il s'agit donc (oui parce que maintenant que je sais de quoi je vais causer, je mets un titre à l'article, et donc vous savez de quoi je vais parler dès le début, alors que moi je ne le savais pas !) de Extrêmement fort et incroyablement près (c'est bien, pour le coup la traduction est littérale !) de Stephen Daldry (le réalisateur de The Reader, et même si je viens juste de m'en apercevoir, bah c'était presque forcément parti pour un bon film). C'est un film "post-11 septembre" comme disent les médias, c'est-à-dire qu'il n'y aurait pas d'histoire si cet évènement n'avait été pris en compte. Oskar Schell a 11 ans. Très intelligent, génie même, il est un peu spécial. Cependant tout se passe bien, parce que son papa le comprend, et le canalise à travers des jeux qui attisent son intelligence et l'occupent. Mais le 11 septembre, il était dans l'une des deux tours, et il n'est pas revenu. Plus tard, Oskar trouve une clé dans ses affaires. Aussitôt il se rend compte que c'est un jeu de piste comme ils en faisaient tant, que lui a laissé son père. Il va écumer tout New-York pour résoudre le mystère de cette clé.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/ExtremelyLoudIncrediblyClose2.jpg
C'est le deuxième film "post-11 septembre" que je vois, et le premier m'avait bien plu même s'il n'avait strictement rien à voir. Ce qui m'a impressionnée le plus et que j'ai également le plus apprécié, c'est Thomas Horn, le jeune acteur qui incarne Oskar. Lui-même petit génie (je crois avoir lu quelque part qu'entre nombreux autres talents, il est polyglotte), son interprétation d'un enfant perdu qui cherche à donner un sens à ce qui n'en a pas est poignante. Je me suis sentie transpercée aux larmes, mais mes sanglots sont restés bloqués dans ma gorge, parce qu'on retient son souffle dans ce film. J'espère qu'il continuera le cinéma, je trouve qu'il a un talent proprement indéniable pour le drame. On veut savoir d'où vient cette clé, quel est ce mystère. On rit aussi, car Oskar va rencontrer toute sorte de personnages. Le film parle beaucoup des relations humaines, de leur complexité, des secrets disséminés partout, de l'histoire que chaque être humain porte. Tom Hanks était bouleversant également, en père dévoué à son fils et à sa femme. J'ai adoré le personnage du Locataire aussi, mais je ne vous dis pas pourquoi, sinon ce serait un spoil (ou une éventualité de spoil). La réalisation était très bonne, je n'ai pas de remarque particulière sur la musique (ce qui est assez souvent le cas avec Alexandre Desplat, je trouve sa musique souvent... plate. Oui c'était facile). Je ne sais pas trop comment en parler, mais ce film m'a vraiment touchée. Je crois que je n'avais jamais vu jouer Sandra Bullock. Je n'ai rien de négatif à dire sur son jeu, ni de vraiment positif d'ailleurs. Elle était bien intégrée dans le film, sans plus. Bref, un film que je vous recommande chaudement !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/120611extremelyloudtrailer.jpg
Fiche :
Extremely loud & incredibly close
de Stephen Daldry
Sorti en France le 29 février 2012
Avec notamment Thomas Horn, Tom Hanks, Sandra Bullock
Musique de Alexandre Desplat

Bande-annonce VOST :

Choses � dire

Dire quelque chose

Par PetiteFee le Lundi 12 mars 2012 à 19:34
Il me tarde de le voir! :) J'ai acheté le livre ce week-end, j'espère ne pas être déçue mais ça m'étonnerait beaucoup!
Par Demoiselle-Coquelicote le Lundi 12 mars 2012 à 20:56
Je suis bien tentée par le livre aussi... Tu me diras ?
Par Madmoizelle.Tid le Lundi 12 mars 2012 à 21:10
Ce film est juste magnifique. J'ai pas pu m'empécher de pleurer. Mais l'histoire est tellement belle. C'est vrai que on accompagne Oskar dans son jeu de piste pour trouver la serrure qu'ouvre cette clef. On est de tout coeur avec lui. La façon dont il rencontre toutes ces personnes qui ont toutes une histoire, leur propre histoire, est vraiment touchante. Et Thomas Horn, que je ne connaissais pas, est vraiment très très bon dans ce rôle. Le drame et l'aspect comique sont très bien rendu. Bref, vraiment un très beau film. Je vais me mettre en quète du livre d'ailleurs.
Par Demoiselle-Coquelicote le Lundi 12 mars 2012 à 21:16
C'est son premier rôle, il est donc logique de ne pas le connaître ;)
Par serpe-hier le Mardi 13 mars 2012 à 19:50
je vais aller le voir. Peut-être demain soir... ou d'ici dimanche :)
Par DoloresH le Mardi 13 mars 2012 à 20:09
Le livre, le livre, le livre. Ce bouquin, c'est des Coeurs. Mais géants quoi.
Par Titeuf Lefou le Mercredi 21 mars 2012 à 21:10
Un film superbe et pour cause je l'ai vu 4 fois déjà et je compte bien le revoir encore
Par Sarah* le Dimanche 8 avril 2012 à 16:58
Le livre est vraiment fantastique et l'adaptation cinématographique est un pur plaisir également, même si un peu différent!
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3173170

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast