sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Vendredi 8 août 2014 à 17:51

Je le disais dans mon bilan du mois de juillet, Kate Quinn est extraordinaire ! Les héritières de Rome est le troisième roman que je lis d’elle et le troisième coup de cœur ! Je ne me lasse pas de ses personnages et de ses histoires, et je n’ai qu’une hâte : en lire d’autres !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres2/Lesheritieres.jpg
Dans Les héritières, nous suivons quatre jeunes patriciennes du clan Corneli. Cornelia et Marcella, qui sont sœurs, ainsi que leurs cousines, Lollia dont le grand-père est richissime et Diane, dont le père est sculpteur. Après le prologue, l’histoire commence alors que Galba vient d’être fait empereur suite au suicide de Néron. L’année 69 après J.-C. va être des plus dramatiques pour Rome et les quatre cousines.
 
Quel plaisir de découvrir une nouvelle galerie de personnages et de voir nos impressions envers eux évoluer en même temps qu’ils le font ! Au début, je n’accrochais pas du tout à Cornelia, avec ses airs de pimbêche et son plan pour devenir impératrice. Marcella au contraire me plaisait bien, avec sa manie de tout observer pour être historienne. Lollia m’exaspérait un peu avec son côté superficiel. Il n’y a que Diane qui est restée fidèle à elle-même du début à la fin et qui m’a plu tout du long. Toutes n’ont pas évolué dans le meilleur sens, mais à la fin on les comprend toutes, à défaut de pouvoir toutes les aimer (j’hésite encore à ce sujet…).
 
Dans les personnages secondaires, on en découvre et pour ceux qui ont déjà lu les deux autres romans de l’auteure traduits en français, on en retrouve aussi quelques-uns, ce qui n’est pas toujours agréable. J’ai adoré revoir Marcus Norbanus, entendre parler de Flavie et Julie, et surtout apprendre d’où vient l’impératrice Domitia… (C’est évident dès le début du roman, mais je ne voulais pas y croire ! J’espérais qu’on n’en arriverait pas là. C’est en tout cas un point qui m’a grandement bouleversée !) Concernant les nouveaux, ce sont surtout les hommes qui gravitent autour de nos quatre héroïnes ou qui sont au pouvoir à Rome. Des empereurs, patriciens, militaires, éleveurs de chevaux et autres astrologues… Même si on s’attache au prétorien et à l’esclave, on tourne plutôt notre affection vers leurs amantes.
 
Quant à l’histoire, difficile de lâcher prise une fois plongé dedans ! Ce que j’adore avec Kate Quinn, c’est qu’on apprend des choses tout en passant un excellent moment de lecture. Je connaissais l’Année des Quatre Empereurs, mais je mélangeais facilement tout. C’est à présent beaucoup plus clair. Avec le roman, les explications de l’auteure en fin de livre et son glossaire des personnages fictifs et réels, plus mes propres recherches ensuite, je pense que je vais mieux me souvenir de cette période à présent.
 
La narration est un peu différente de celle des deux autres romans de la saga de Rome, où on alternait entre des passages à la troisième personne et à la première. Dans Les héritières, tout est à la troisième personne, toujours en focalisation interne. On suit tour à tour les quatre cousines et on a ainsi une vision globale de cette année 69 où se concentre la majeure partie de l’intrigue. L’épilogue fait le lien avec La Maîtresse de Rome, qu’il précède, et je me dis que lorsque je relirai cette saga en anglais, je le ferai en suivant l’ordre chronologique. L’écriture se concentre davantage sur l’intrigue, il y a un peu moins de descriptions que dans les autres romans que j’ai lus, mais cela se justifie pleinement par le contexte. Tout est allé vite cette année-là, il y avait comme une urgence dans tout (je trouve qu’on le sent particulièrement du point de vue fictif avec les mariages de Lollia !), et ça se retrouve dans le style, plus direct.
 
Je n’ai plus qu’à prendre mon mal en patience avant la sortie de Lady of the Eternal City, la suite de L’Impératrice des sept collines
 

Choses � dire

Dire quelque chose

Par A-Little-Bit-Dramatic le Dimanche 1er mars 2015 à 19:31
J'avais bien aimé La Maîtresse de Rome malgré quelques petits points qui m'avait gênée, mais je pense que je lirai la suite...sans être une fan de l'Histoire romaine, je trouve que ça passe beaucoup mieux en roman ! ^^ Donc, pourquoi pas ? Une petite lecture pour l'été...A réfléchir... ^^ Merci pour cette chronique qui m'a permis d'en savoir un peu plus, en tous cas.
Par Demoiselle-Coquelicote le Mardi 3 mars 2015 à 18:18
Je suis curieuse de savoir ce qui t'avait gênée, car pour ma part je trouve les romans de Kate Quinn parfaits XD (ça fait un moment que je ne suis plus objectives sur ses livres ^^) J'ai toujours aimé l'histoire antique, donc ses romans m'ont très vite attirée.
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3267803

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast