sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Lundi 22 octobre 2012 à 15:34

Hop, je fais d'une pierre deux coups avec cet article qui vous donne mes impressions sur les deux films que j'ai vus samedi (finalement nous ne sommes pas retournés au cinéma dimanche).

Dans la maison :

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Danslamaison1.jpg

Dans la maison
, de François Ozon, est un film particulier. Je crois que c’est le premier film de ce style (que je qui incapable de définir ou d’expliquer) que je vois, et ça m’a plu, même si je sens que ça risque d’être difficile de dire pourquoi !
 
Germain (Fabrice Luchini) est professeur de français dans un lycée qui expérimente le retour du port de l’uniforme chez les élèves. Dans la classe de seconde où il enseigne, il y a Claude (Ernst Umhauer). La première rédaction de Claude retient l’attention de Germain. Ce gamin a un don pour raconter. Mais les rédactions, qui se multiplient, parlent de la famille d’un autre gamin de la classe, Rapha, de ce qui se passe « Dans la maison » où Claude réussit à entrer de plus en plus souvent par l’intermédiaire du fils.
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Danslamaison2.jpg  [ Yummy !]
 
Ce film aborde entre autres thèmes la façon d’écrire les histoires, d’être auteur en somme, vous comprenez pourquoi ça m’a intriguée ! Mais c’est aussi le côté un peu glauque qui m’a attirée. Le gamin (hum, l’acteur est plus âgé que moi) s’immisce dans la famille, les observe longuement à leur insu, les manipule… Seulement eux ? Où est la vérité, où commence l’imagination ? Germain se laisse fasciner, le spectateur aussi. Impossible de détacher les yeux et les oreilles, il faut savoir, il faut être voyeur aussi. J’ai beau réfléchir au film, à sa fin surtout, je crois que je n’ai pas tout compris, il faudra que je revoie le film. Ernst Umhauer, que je ne connaissais pas, m’a proprement bluffée. J’étais scotchée par son regard. Il a un tel aplomb ! Ma critique n’est pas très claire, mais ce qu’il faut en retenir c’est que j’ai vraiment trouvé ça bien, je le conseille !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/Danslamaison4.jpg
[Cette scène était... Pertroublante, pour reprendre l'expression d'une amie !]

 
Ted :

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TEDfilmcinemaavispreview.jpg
Cette critique sera rapide, je trouve qu’il n’y a jamais grand-chose à dire sur les comédies, en particulier américaines. Ted, c’est l’histoire de John Bennett (Mark Wahlberg) et de son ours en peluche, Ted, rejoints ensuite par Lori (Mila Kunis), la copine de John. Il se trouve que John a fait un vœu à Noël, quand il avait huit ans. Se sentant très seul, il a souhaité que l’ours qu’il venait de recevoir parle vraiment, et reste son ami à jamais. Et c’est ce qui se passa. A 35 ans, John vit toujours avec Ted, bien qu’il ait emménagé avec Lori. Les deux potes passent l’essentiel de leur temps libre ensemble, à regarder Flash Gordon et à fumer des bangs, ce qui va finir par exaspérer Lori.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/MarkWalhbergMilaKunisTed.jpg  
Ce film est à mon avis à la fois une comédie et une comédie romantique. Par conséquent, tout se déroule et se termine exactement comme on l’imagine, et j’avoue que ça m’a un peu lassée, malgré quelques bonnes blagues (notamment la toute dernière !) qui m’ont vraiment fait rire. Même Mila Kunis m’a paru moins belle et moins drôle que d’habitude. Pour une bonne comédie romantique avec elle, je vous conseille très fortement Friends with benefits (le titre français était Sex friends je crois), avec Justin Timberlake. Revenons à nos oursons. Ted est une peluche. Pour moi, une peluche, c’est innocent, tout gentil et tout ça. Or, le réalisateur a joué sur ce postulat en faisant de Ted un trentenaire rentre-dedans, qui ne pense grosso modo qu’à la picole et aux filles. De ce fait ça choque, et ça déclenche les rires. Beaucoup de mots vulgaires, d’argot américain. Pour l’humour est assez facile, assez lourd, mais les nombreux « guest stars » du film (je ne vous dirai pas qui, il ne faut pas gâcher la surprise) contrebalancent bien cet aspect. Beaucoup de passages creepy quand même.
 
En résumé, Ted fait passer un bon moment, mais une seule fois. A ne pas revoir pour moi, et payer la place de ciné quand on n’a pas de carte illimitée n’est pas utile je trouve, dans le canap’ à la maison c’est aussi bien.
 

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Kyra le Lundi 22 octobre 2012 à 16:22
Bref, les deux films sont pour moi ! *_*
Par Cassie le Lundi 22 octobre 2012 à 16:25
Le premier me tente moyen, le second je me doutais que ce n'était pas le film de l'année.
Tu penses aller voir Bachelorettes?
Par petit-caillou le Mardi 23 octobre 2012 à 10:39
ROh oui! Les clients qui viennent voir dans la maison sont super ravis, mais aussi troublés un peu. A chaque fois c'est "Mademoiselle, il ne faut pas rater ça!" ou "vous pouvez le conseiller!"
Par _Dawn_ le Mardi 23 octobre 2012 à 16:17
J'espère aller voir Dans la maison le long weekend de novembre, je croise les doigts pour qu'il y soit encore !
Par contre TED, je me contenterai de le mater dans mon canapé !
Par dasola le Vendredi 4 janvier 2013 à 18:11
Bonsoir, concernant Ted, je n'ai pas boudé mon plaisir mais c'est vrai que j'ai la carte illimitée. Pour "Dans la maison", bien parce qu'il y a Luchini et Scott-Thomas. Le jeune homme, lui, manque un peu d'ambiguïté: dommage.
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3212439

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast