sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Jeudi 8 mars 2012 à 19:57

De quoi vais-je bien pouvoir vous parler aujourd'hui ? J'hésite à pousser ma gueulante, mais j'estime en même temps que me retenir de le faire ici m'évitera de craquer demain et de foutre en l'air l'exposé, ce qui ne serait vraiment pas sympathique pour les deux autres personnes qui passent avec moi, dont mon coloc' d'amour. Donc à la place je vous dis quelque chose qui me fait plaisir (même si ça devrait pas) : mardi j'ai craqué sur Amazon (c'est de leur faute, ils n'ont qu'à cesser de proposer des centaines d'articles qui m'intéressent !) et je me suis offert le coffret de la saison 1 du Trône de fer dont je vous parlais l'autre jour, le DVD de The Duchess, l'un de mes films préférés, et le bouquin pour la réunion du club de lecture de mars, et tout ça arrive demain ! Je sais à quoi je vais occuper mon week-end... Tiens, je vais vous parler d'Eragon, puisque je l'ai relu récemment.

Eragon, c'est le premier tome du cycle de L'héritage, écrit par Christopher Paolini. Trois tomes sont sortis, le quatrième est en attente et il y aura peut-être même un cinquième. C'est de la littérature jeunesse, de style fantasy. Eragon est un jeune garçon qui vit en Alagaësia, une terre où l'on peut croiser non seulement des humains mais aussi si l'on est peu chanceux des Urgals et des Ombres et si l'on est plus chanceux, des Elfes et des Nains. Eragon est orphelin et a été élevé par son oncle, le frère de sa mère, avec son cousin. Un jour, alors qu'il chassait dans la Crête, une chaîne de montagnes jugée peu fréquentables par les habitants du village où il vit, Eragon trouve une étrange pierre bleue qui va faire basculer sa vie. Car il s'agit en réalité d'un oeuf, qui fera éclore pour lui un Dragon. Accompagnée de Saphira, sa Dragonne, il va partir dans une longue aventure.

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/3/0/4/9782747014403.jpg
J'avais lu ça au lycée, et je n'en avais pas gardé un souvenir impérissable, et pour cause. Vous devez vous dire que je suis méchante dans mes critiques, non ? Je vais essayer de tempérer. Déjà, c'est un livre écrit par un très jeune auteur (il avait 19 ans à la parution de ce premier tome, même s'il en a aujourd'hui 28) pour un public jeune, donc je savais à quoi m'attendre. Je crois me souvenir que les tomes suivants sont plus passionnants, et puis j'espère qu'en mûrissant, l'auteur a fait mûrir son écriture et ses personnages avec lui. L'histoire est basique et emprunte pour beaucoup à des romans déjà écrits, mis à part quelques "inventions", notamment pour les mauvaises créatures. Le personnage d'Eragon ne me plaît pas beaucoup, ni Saphira d'ailleurs. Ils restent un peu trop schématisés. Je n'ai vraiment apprécié que Angela et Solembum, j'espère qu'on les reverra souvent par la suite. Malgré les nombreux obstacles qui se dressent sur sa route, tout est trop facile. L'histoire n'est pas assez fouillée, et je trouve aussi qu'elle manque un peu de technicité, dans les descriptions des décors et des combats par exemple. Je crois que tout ça peut être mis en lien avec la jeunesse de l'auteur. Ce n'était pas une relecture déplaisante, mais un peu ennuyeuse car les éléments qui m'intéressent (les Dragonniers et leurs relations avec les Elfes et les Dragons) ne sont que très peu développés. Si je veux être contente, il me faut lire la suite ! Heureusement ma mémoire défaille et je ne sais plus du tout ce qu'il se passe dans le tome 2, donc je redécouvrirai l'histoire. Quant au tome 3, je ne l'ai pas lu, mais on me l'a prêté, c'est pour ça qu'il faudrait que je me magne un peu ! Bref, vous connaissez ces romans ? Vous les avez lu, apprécié ? Oh, et j'ai le film en attente aussi, qu'il faut que je revoie, même si je me souviens que les critiques avaient été très mauvaises. En VO, ça passera peut-être mieux.

Fiche :
Eragon de Christopher Paolini
Collection : Bayard jeunesse
653 pages (grand format ; 698 pages (petit format)
Prix : 19,90 € ; 9,90€

Lundi 5 mars 2012 à 18:05

Avant de vous parler de ce livre qui fait tant parler de lui, je tiens à le dire encore une fois (parce qu'il me semble bien que je l'ai déjà dit) : je HAIS la neige. Vraiment. Viscéralement. Voilà le coup de p*** qu'elle nous a fait aujourd'hui. Hier, la météo ne dit rien, sinon de la pluie. Hier il faisait dans les 13°C. Donc j'ai hurlé d'horreur ce matin en ouvrant le store, parce qu'elle tombait à gros flocons, en mode tempête, et manifestement depuis un moment puisque le sol était déjà bien recouvert. Je me suis pris la tempête dans la tronche ce matin, et ce midi deux fois. Sauf que les températures ne sont pas négatives, donc la neige a vite commencé à fondre. Les trottoirs glissent et les caniveaux débordent, à des endroits j'avais de l'eau jusqu'au bas du mollet. Nan mai regardez-moi ça, en mars quoi ! Je ne veux pas passer mon anniversaire sous la neige, non non non ! En fait, je ne veux pas passer mon anniversaire du tout (même si je veux ce fichu coffret blu-ray du Seigneur des Anneaux avec les quinze DVD de bonus héhéhéhé).

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/DSCN3458.jpg[La vue de notre appartement sur l'arrière.]
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/71eYYFWkJULAA1500.jpg[Mon cadeau que je le veux maintenant mais que je vais attendre pour ne pas me gâcher le plaisir.]

A mon hurlement matinal, chéri a cru que le chat avait encore cassé quelque chose (ma figurine de Mickey magicien de Fantasia n'a plus de nez ni la main tenant la baguette). Ce qui me fait penser que je ne vous ai pas montré la bestiole. Y'est beau hein ?

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/DSCN3450.jpg
Bon, passons aux choses sérieuses. Je le sens, je le sais, je vais décevoir certain(e)s d'entre vous. Surtout DoloresH et Mlle.Moon, qui m'ont poussée à lire ce roman. Autant le dire d'entrée : je n'ai pas trouvé ça terrible. Chez vous ça a été un vrai coup de coeur, chez moi rien de plus qu'une lecture détente. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, mais j'ai vraiment trouvé qu'il ne méritait pas tout le tapage qu'on fait pour lui (en même temps, c'est le cas de tous les succès médiatiques je pense, même ceux que j'aime !). Avant de me lancer dans ma critique, je vais rappeler l'histoire pour ceux et celles qui ne connaissent que de nom. Les Hunger Games sont un évènement organisé chaque année depuis trois quarts de siècle par le Capitole, l'instance dirigeante du pays de Panem, né des cendres de l'Amérique du Nord. Panem était divisé en treize districts, mais le treizième s'est rebellé et cette révolte fut réprimée dans le sang. Pour s'assurer que les autres districts n'essaient pas à leur tour, les Hunger Games viennent chaque année rappeler la toute-puissance du Capitole. A la Moisson, deux tributs de chaque district, un garçon et une fille, sont choisis parmi la population des 12-18 ans. Les 24 tributs sont ensuite réunis dans une arène créée spécialement pour les Jeux et ils doivent s'entretuer, jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un tribut, le vainqueur, qui sera couronné de gloire et de richesses. L'histoire commence à la Moisson qui va voir commencer les 74ème Hunger Games, et c'est Prim, une petite fille de 12 ans qui est tirée au sort. Sa soeur aînée, Katniss, se porte volontaire comme tribut et prend sa place.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/hungergamessuzannecollins-copie-1.jpgA partir de maintenant, je critique, et attention, je préviens, de vais faire des spoils, mais je ne pense pas que ce sera très dérangeant car les personnes qui me liront sur cet article seront surtout celles qui ont déjà lu le roman. Katniss est la narratrice. Manque de bol, dès le début je ne l'ai pas aimée. Je la trouve tellement entêtée, tellement fière, et dans le mauvais sens du terme. C'est manifeste qu'elle est folle de Gale, mais non, ils font comme si de rien. A côté de ça, elle est présentée comme quasi-parfaite. Ses défauts sont masqués, oubliés par sa dévotion pour sa soeur et son habileté à la chasse et à tout un tas de trucs. J'ai beaucoup lu comme éloge sur ce roman son "originalité". Ça me paraissait un peu étrange que jamais personne n'ait eu cette idée.En lisant le roman, j'en parlais à chéri, qui se demandait ce que c'était. Et il m'a tout de suite dit "c'est comme Battle Royal", un gros succès au Japon également très connu en France apparemment (mais je ne connaissais pas du tout). J'ai jeté un oeil, et ce n'est pas tout à fait pareil bien sûr, mais c'est vrai que le thème est déjà traité. Je n'ai pas été estomaquée par l'histoire, par l'idée. Après, le premier tome n'effleure que le fond de l'histoire je pense, car les deux suivants vont sûrement développer le fonctionnement du Capitole, ses magouilles et tout. En tout cas j'espère, sinon ça restera très superficiel. En parlant de superficialité, l'auteure ne s'est pas foulé sur l'histoire d'amour, les sentiments de son héroïne et tout ça. Après, eut-être qu'une fois dans l'arène elle n'a pas trop eu le temps de penser à ça, et vu le court extrait du deuxième tome que j'ai lu, il semblerait que le triangle amoureux soit un élément important dans l'intrigue du tome 2.

Les personnages en général sont assez manichéens je trouve. Les gens des districts sont bons, moches parce qu'ils triment mais beaux quand même, ceux du Capitole sont méchants et refaits de partout, maquillés outrageusement, avec des tenues qui semblent bien ridicules. Il n'y a que Rue que j'ai bien aimé, et c'est a seule à m'avoir tiré une émotion de tout le roman. Cinna me paraît sympathique, il a l'air d'être un "vrai gentil parmi les méchants", mais là encore, c'est un peu facile. C'est mon reproche principal je crois : tout est un peu trop facile. Je n'ai pas douté un moment que Katniss s'en sortirait, qu'elle serait vainqueur des Jeux, sinon il n'y aurait plus d'histoire. Beaucoup de choses sont prévisibles, évidentes. Les Hunger Games sont censés être horriblement cruels, et pourtant on ne ressent pas ça du tout. Pas de peur, pas de tension pour moi. Juste l'envie de savoir comment elle va s'en sortir, par quels moyens. C'est ça qui m'a poussée à lire le bouquin en trois jours. Je me demandais par quel tour de passe-passe elle gagnerait. D'ailleurs, la scène de fin avec les espèces de chiens mutants étaient à mes yeux ridicules. L'auteure n'a pas été assez loin. En visant un public adolescent, elle s'est auto-censurée je pense, en disant "il ne faut pas choquer". Mais j'y aurais davantage cru si j'avais été dégoûtée, révoltée par le sort réservé à tel ou tel tribut. Cato meurt dans d'atroces souffrances, mais c'était le plus méchant, alors on s'en fout ! Si c'était Rue qui était morte ainsi, ça n'aurait pas été pareil... Vous voyez ce que je veux dire ? Par contre, de ce fait, c'est un roman parfaitement prêt pour une adaptation au cinéma. L'écriture du scénario a dû être très aisé car Suzanne Collins ne s'est pas embarrassée à écrire joliment. Elle écrit, c'est tout. Au présent, par la bouche de Katniss, elle dit qu'il se passe ça, ça, puis ça. Ce qui fait que c'est une lecture très accessible, très rapide, ouverte à tous à partir de 10 ans dirais-je.

J'ai bien aimé, mais pour cela il a fallu que je le prenne comme une lecture jeunesse, pour ado, plus vraiment "de mon âge". Ou alors c'est moi qui suis trop vieille dans ma tête (dit celle qui refuse catégoriquement d'avoir 21 ans). J'ai pris l'habitude de lire des romans très longs (Hunger Games fait 400 pages, mais c'est imprimé en gros, et il y a de grandes marges), où l'écriture est autant travaillée que l'histoire si ce n'est plus. Bien sûr j'ai relu récemment deux trilogies de Pierre Bottero et j'ai apprécié de m'y replonger, mais je suis plus critique qu'avant, je ne lis ou relis ce genre de romans que lorsque j'ai besoin de faire une pause dans les bouquins de lecture un peu ardue quoique délicieuse. Il n'y a que les Harry Potter qui échappent à mes critiques négatives, mais c'est dû à ce qui me lie à ces romans. Hunger Games a rempli exactement ce rôle de pause. Je ne me dépêtrais pas des deux gros romans qui sont sur ma table de chevet depui un moment, j'avais besoin de lire autre chose pour pouvoir repartir de plus belle et c'est ce que j'ai fait. Donc si vous vous posez cette question insoutenable, oui, mille fois oui, j'achèterai la suite de Hunger Games et la lirai ! Parce que malgré ce que j'en ai dit de négatif, c'est sympathique à lire, c'est bien fichu, bien mené puisque j'ai envie de savoir la suite. Et j'irai au ciné pour voir ce que donne l'adaptation. S'il y a une bonne musique, y'a moyen que ça pète ! Pas trop déçu(e)s ?

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films/TheHungerGamesPhotoPromoJanvier201200.jpg

Jeudi 8 décembre 2011 à 21:00

Cela fait un moment que je veux faire un article sur les trois trilogies de Pierre Bottero qui se passent dans le même univers, Gwendalavir. Il s'agi de La Quête d'Ewilan, Les Mondes d'Ewilan et Le Pacte des marchombres. J'exclus volontairement L'Autre (si je me souviens bien, la fin de la trilogie n'est pas dépourvue de lien avec les trois autres mais ce lien est mince, et ma lecture remonte à trop longtemps, je ne me souviens plus très bien) et Les Âmes croisées (il me semble que là aussi il y a un lien, mais je ne l'ai pas lu, donc je ne peux en parler). Tout d'abord je souhaite dire que je reste désemparée par la mort de Pierre Bottero, parti trop vite et qui contribuait sans aucun doute à faire de la littérature jeunesse française une littérature intéressante. Mais c'est comme ça, et il nous a tout de même laissé une belle oeuvre, assez fournie.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/botteroewilan1.jpg
Ces trilogies, je les ai suivi depuis D'un monde à l'autre, le premier tome de La Quête d'Ewilan. Je commençais tout juste d'avoir de l'argent de poche, et parce que j'aimais la couverture, j'ai acheté ce livre, au collège. Après j'ai patienté pour la sortie des tomes suivants, et j'ai suivi jusqu'au dernier tome de L'Autre, alors que j'avais depuis longtemps "passé l'âge" de lire ce genre de littérature. Certes, c'est enchanteur, un monde assez merveilleux, avec des chevaliers, des Dessinateurs très puissants (ce qu'ils imaginent devient réalité), des marchombres (je ne saurai même pas expliquer exactement ce que c'est, mais c'est classe), des créatures étranges, et les questions d'une adolescente, Camille, qui sait que le monde normal où elle a grandi n'est pas le sien. Avec Salim, ils vont "passer" en Gwendalavir et Camille va découvrir que son vrai nom est Ewilan, ainsi que bien d'autres choses. Une quête va apparaître petit à petit, et se poursuivre jusqu'à la fin des Mondes d'Ewilan. Mais avec le recul et en comparant avec d'autres sagas du même genre, et pour avoir relu ces deux trilogies l'année dernière, je suis restée un peu déçue. Dans mon esprit, c'était bien plus que ces quelques centaines de pages. Il y a de très bonnes idées, certaines péripéties ou révélations que l'on n'attend pas, mais dans l'ensemble l'histoire est assez faible, elle est vraiment destinée à un public jeune, voire très jeune (je ne trouverai pas bizarre qu'un enfant de sept ans s'y plonge). La logique inventée pour l'histoire n'est pas assez poussée, les choses restent trop roses (mis à part le fait que Salim vienne d'une famille très modeste, et encore tout s'arrange puisqu'il reste avec Ewilan, les pauvres n'existent pas dans ces mondes). La fin de la première trilogie me convenait à peu près, mais je n'ai pas du tout aimé la deuxième, qui se passait beaucoup trop dans le monde normal. Elle était pourtant un peu plus mature, mais l'écriture reste trop basique, et malgré les choses affreuses censées être décrites, je suis restée presque de marbre. Quant à la fin, je trouve vraiment que tout cela aurait pu se terminer autrement, et d'une façon meilleure dans le déroulement des évènements.

Je n'ai pas relu Le Pacte des marchombres depuis longtemps. J'en garde le souvenir d'une histoire plus trépidante, et plus intéressante puisqu'elle écartait des personnages que je n'aimais pas trop pour se recentrer sur ma marchombre préférée, la belle Ellana, qui en plus a eu une vie trépidante. J'avais trouvé déjà à l'époque que c'était plus mature, la mort par exemple était racontée de manière plus réaliste, touchait plus. J'avais aussi beaucoup apprécié de plus en apprendre sur Gwendalavir, on découvre de nouvelles créatures, de nouveaux lieux... De plus, les tomes sont plus gros, il y a donc plus à lire et à dévorer. Je viendrai compléter ce que j'ai à en dire quand je l'aurai relue.

En clair, ce sont de très bons livres jeunesse, faciles et agréables à lire, parfait pour tous les enfants et/ou ados épris de merveilleux et d'histoires qui s'entrecroisent, entre l'amour, la famille les trahisons et l'évolution des personnages assez nombreux. la lecture est également très rapide (une soirée et demie par tome l'an dernier !). Malgré les points négatifs que j'ai pu soulever, je les relirai, car ils font partie de mon histoire personnelle, et j'y suis attachée ! Pour finir, je vous dirai que les couvertures sont magnifiques, très colorées et vivantes. Dessins de Jean-Louis Thouard. Les livres existent en grand et petit format.

Fiches :
D'un monde à l'autre de Pierre Bottero
Collection : Rageot
288 pages
Prix : 14€ - 7,50€

Les frontières de glace de Pierre Bottero
Collection : Rageot
288 pages
Prix : 14€ - 7,50€

L'île du destin de Pierre Bottero
Collection : Rageot
360 pages
Prix : 15€ - 7,50€

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/9782700231700.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/9782700231915.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/9782700231922.jpg

La Quête d'Ewilan, l'intégrale de Pierre Bottero
Collection : Rageot
805 pages
Prix : 25€

http://img.over-blog.com/365x500/1/97/39/36/La-quete-d-Ewilan-integrale.jpg

La forêt des captifs de Pierre Bottero
Collection : Rageot
360 pages
Prix : 15€ - 7,50€

L'oeil d'Otolep de Pierre Bottero
Collection : Rageot
336 pages
Prix : 15€ - 7,50€

Les tentacules du mal de Pierre Bottero
Collection : Rageot
432 pages
Prix : 16€ - 7,90€

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/9782700233025.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/9782700233032.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/9782700233049.jpg

Les Mondes d'Ewilan, l'intégrale de Pierre Bottero
Collection : Rageot
912 pages
Prix : 25€
http://myboox.f6m.fr/images/livres/reference/0016/47/integrale-les-mondes-d-ewilan-pierre-bottero-9782700237559.jpg

Le Pacte des marchombres :
Ellana de Pierre Bottero
Collection : Rageot
432 pages
Prix : 16€ - 7,50€

Ellana l'envol de Pierre Bottero
Collection : Rageot
456 pages
Prix : 16€ - 7,50€

Ellana la prophétie de Pierre Bottero
Collection : Rageot
624 pages
Prix : 19,50€ - 8,50€

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/9782700232707.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/9782700234015.jpghttp://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/9782700234022.jpg

Vale.

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast