sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Samedi 25 octobre 2014 à 19:19

Après un premier échange, Dolores et moi avons organisé une deuxième session, pour notre grand bonheur à toutes les deux je crois !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog2/LogoBC.jpg
Pour rappel, le principe est de mettre dans une enveloppe au moins un petit mot conseillant à votre correspondant un livre, un film, et un album de musique.  Je vous montre la photo, déjà postée sur Facebook, de ce que j'avais reçu :

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog2/DSCN2080.jpg
Cette fois, pas de thème. J'avais à découvrir :

- Océan mer d'Alessandro Baricco
- [500] Days of Summer de Marc Webb
For Emma, Forever Ago de Bon Iver
 
☼☼☼☼☼☼☼
 
Océan mer

Vous l’avez vu il y a quelques semaines, j’ai beaucoup, beaucoup aimé le court roman Soie, de l’auteur italien Alessandro Baricco, qui fut l’un de mes coups de cœur de cet été. Donc, quand j’ai vu que Dolores ‘‘m’imposait’’ la lecture d’Océan mer du même auteur pour notre Bookworm Correspondence, j’étais ravie ! (En plus je venais de l'acheter, c'est pas le destin ça ?)
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres3/Oceanmer.jpg
À la pension Almayer, des personnes étranges, au destin particulier, se trouvent réunies devant la mer. Chacun a une relation très spéciale avec elle, et en attend beaucoup. Les chemins et les histoires se croisent, mais tout cela va-t-il bien se finir ?
 
Ce roman est extrêmement déconcertant, vraiment, mais très différent de Soie. Alessandro Baricco semble avoir le don d’écrire des livres absolument uniques, dans leur construction et dans leur contenu. Océan mer est divisée en 3 parties. Dans la première, on fait la connaissance des personnages, assez nombreux, et notamment des pensionnaires d’Almayer, drôle de pension s’il en est puisque le personnel semble constitué uniquement d’enfants, maintenant que j’y pense. Dans la deuxième, un récit de naufrage a deux vois nous est conté. Dans la troisième, chaque chapitre concerne un personnage en particulier, nous dévoilant son destin.
 
Que dire des personnages, en plus qu’ils sont très singuliers... Pour vous donner quelques exemples, il y a Plasson, peintre qui souhaite représenter la mer au mieux sur ses toiles, qui cherche la meilleure façon de s’y prendre, notamment en peignant avec de l’eau de mer, et qui s’avère incapable de finir une phrase trop longue ; Bartleboom, le scientifique qui cherche à détermine où finit la mer ; Elisewin, jeune fille atteinte d’une étrange maladie qui l’empêche de vivre et de mourir...
 
Souvent dans la première partie, le récit semble se perdre. On passe d’un personnage à un autre, on ne voit plus les liens entre eux, on n’est d’ailleurs plus du tout au même endroit, l’histoire est complètement différente, la narration aussi parfois. Je craignais de me perdre et de ne rien comprendre au final mais rassurez-vous, la majeure partie de l’histoire s’éclaire avec la fin et nous laisse pantois devant la construction du roman.
 
Ce livre est étonnant aussi parce qu’il relève de tous les genres ou presque. Roman d’amour, comique (j’ai ri plus d’une fois avec Bartleboom et Plasson !), tragique, d’aventure, policier, conte, théâtre, que sais-je encore. Il est en fait très complet, touche à tout. Si cela paraît désorganisé au début, au final on s’y retrouve très bien parmi les personnages et leurs histoires respectives.
 
L’écriture est magistrale, usant les rouages de l’esprit, les possibilités offertes par la typographie, pour soutenir un récit déjà très original. J’ai reconnu sans problème son style par rapport à Soie, mais l’ambiance est tout à fait différente, si mouvante qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre en tournant la page. Tout peut arriver avec ce roman, et il m’a été impossible de deviner ou pressentir quoi que ce soit des événements.
 
Même pas trois cents pages, mais une expérience de lecture passionnante, qui ne déclenche pas un coup de cœur mais une admiration certaine pour cet auteur, que je ne vais pas manquer de continuer à découvrir ! Quelqu’un pour m’offrir Novecento ?

"En équilibre sur le bord de la terre, à un pas de la mer déchaînée, reposait, immobile, la pension Almayer, plongée dans l'obscurité de la nuit comme un portrait, gage d'amour, dans l'obscurité d'un tiroir."

☼☼☼☼☼☼☼

[500] Days of Summer

Dolores me connaît drôlement bien. Elle pensait que ce film me plairait, et en effet, je l’avais déjà vu il y a plusieurs années et j’avais adoré. Je venais justement de racheter le DVD pour revoir le film... Le destin, j'vous dis !

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films2/Fivehundreddaysofsummer.jpgC’est l’histoire de Tom et Summer. Tom croit ferme comme tout au grand amour, quand Summer en a une vision pessimiste.
 
J’aime de plus en plus ces petits films indépendants, sans autre prétention, qui nous faire passer un bon moment hors des sentiers battus et des clichés des comédies romantiques (je n’en ai pas apprécié beaucoup...). Le narrateur le dit : "This is a story of boy meets girl, but you should know upfront, this is not a love story." Il est difficile d’expliquer pourquoi cette phrase a tout son sens, tout en étant paradoxale d’ailleurs, sans vous révéler un élément clé du film. Même s’il intervient tôt, je préfère ne pas vous le dire.
 
La construction du film repose sur ces 500 jours. Les scènes voyagent d’un jour à l’autre dans un désordre apparent, pour mieux conduire le spectateur à la fin. Le personnage principal est bien Tom, interprété par Joseph Gordon-Levitt. Summer (Zooey Deschanel) n’est perçue que par son point de vue. Ils sont rigolos et mignons ensemble, et à ce deuxième visionnage, j’avais l’impression de pouvoir lire dans leurs pensées. J’ai trouvé que leur duo fonctionnait très bien. En dehors de ce film, je connais peu ces deux acteurs et ne les apprécie pas plus que d’autres (en particulier, je n’avais pas accroché à New Girl lors de la diffusion de la première saison, j’avais arrêté après quelques épisodes).
 
J’aime ce film parce qu’il est réaliste sur la vie amoureuse du XXIème siècle. Il y a les hauts et les bas, il y a l’idéal et la réalité, il y a les différences de personnalité, les embûches de la vie... Tout cela est dosé comme il faut, et dédramatisé par la même occasion. On compatit, mais le film pousse aussi à réfléchir, et à se dire : « est-ce si terrible que cela se passe de cette façon ? » Je ne sais pas si d’autres spectateurs auraient voulu une autre fin, mais moi pas du tout. Elle est ouverte, elliptique, nous laisse imaginer ce qu’on veut. C’est plus un film sur l’amour et la vie qu’un film d’amour. Comédie romantique ? Non, je dirais vraiment un film indépendant, bien travaillé sur la photographie, avec une bande originale que j’adore (c’est comme ça que j’ai découvert Regina Spektor !), qui touche simplement et fait rire tout aussi simplement avec des personnages vrais, légèrement cassés sur les bords, en tout cas un peu fêlés (tant les principaux que les secondaires). Comme je viens de voir Begin Again, je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement dans le genre (mais Begin Again a vraiment été un coup de cœur intersidéral, [500] Days of Summer n’a pas atteint ce niveau même si j'aime beaucoup).

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Films2/500days.jpg
 
Mes passages préférés (sans spoil, mais histoire que ceux qui l’ont déjà vu sachent de quoi je parle) : la fête chez Summer (I’m the hero of the story/Don’t need to be saved ♫♪) et la fin.
 
☼☼☼☼☼☼☼

For Emma, Forever Ago

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog2/Boniveralbumcover.jpg
Bon Iver est un groupe américain mené par Justin Vernon (chanteur et musicien). Le groupe est originaire du Wisconsin, État du nord des États-Unis, et apparemment le nom de groupe vient du français "bon hiver".

For Emma, Forever Ago est leur premier album, sorti en 2008. Je connaissais le groupe seulement de nom, et en écoutant l'album j'ai tout de suite compris pourquoi j'en avais déjà entendu parler. Birdy s'est fait connaître en reprenant leur chanson Skinny Love. Leurs chansons ont été reprises dans de nombreux films et séries.

Je n'ai pas eu l'occasion de réécouter l'album récemment, mais après avoir reçu la lettre de Dolores, on l'avait écouté plusieurs fois à la maison et ça nous a beaucoup plu puisqu'on a aussi récupéré leur album de 2009, Bon Iver, Bon Iver.

C'est une musique très agréable en fond sonore, douce mais pas ennuyeuse, parfois pleine d'espérance, d'autres fois de mélancolie. C'est assez "éthéré" par moments. Il faut que je mette les albums sur mon Ipod, même si je n'ai pas le temps de l'écouter en ce moment. En tout cas ça me plaît beaucoup, donc merci Dolores de m'avoir donné l'occasion d'écouter leur musique !
 

☼☼☼☼☼☼☼


Encore un très bel échange, encore plein de mercis à ma correspondante ! Je vous conseille vivement de tenter ce genre d'expérience, ça ne coûte pas grand-chose et ça apporte plein de bons moments !

Choses � dire

Dire quelque chose

Par DoloresH le Samedi 25 octobre 2014 à 15:13
Aaaah je suis contente de ton article parce que dans l'ensemble tu as tout aimé, et ça me fait super plaisir ! Je ne savais pas trop ce que tu allais penser d'Océan mer au final, et j'appréhendais un peu, vu que pour moi c'est un coup de coeur intersidéra! Je suis contente qu'il t'ait plu, et que tu aies aimé la construction, le petit bricolage de l'auteur. Tu devrais essayer son dernier, Mr Gwyn, qui est top top top. Bon le film, les musiques sont trop chouettes, j'ai vu que tu avais cité Regina Spektor, j'aime beaucoup sa voix. En tout cas, j'aime cette correspondance !
Par Demoiselle-Coquelicote le Samedi 25 octobre 2014 à 17:10
Oui oui, je te confirme que j'ai tout aimé ^^ J'aime cette correspondance aussi :D
Par Scarlett Julie le Samedi 25 octobre 2014 à 22:57
Le roman me laisse un peu perplexe, je ne sais pas si je le tenterai un jour... Le film me tente depuis quelques temps déjà, je vais finir par craquer ;) La musique, je ne connais absolument pas, une raiosn pour la découvrir !
Par Demoiselle-Coquelicote le Dimanche 26 octobre 2014 à 11:16
Puisque tu as aimé Soie, je ne vois pas pourquoi tu devrais te priver ^^ Je pense que le film a toutes les chances de te plaire ! La musique est très jolie, on l'a encore écoutée ce matin.
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3269523

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast