sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Jeudi 3 janvier 2013 à 11:05

Comme pour Hunger Games, je me suis lancée dans le phénomène de la saga des Chroniques des enchanteurs avant la sortie en salle du film adapté de la saga, prévue en février je crois. Je ne m’attendais pas à un tel pavé (plus de six cents pages), mais c’était l’occasion de tester à fond mon cadeau de Noël : la Kindle Paperwhite ! J’avais peur d’être toute perturbée, mais une fois que je lis, pas du tout, tant que je ne pense pas que je n’ai pas de vraie couverture (généralement j’aime avoir la couverture d’un livre, surtout si elle n’est pas moche) et que je ne peux pas utiliser de marque-page. Mais sinon c’est vraiment agréable pour les yeux, plus reposant même qu’un livre le soir grâce à l’écran rétro-éclairé juste ce qu’il faut. Et l’appareil en lui-même est tout doux je trouve. Et pis j’adore mon étui. Bref, suis contente.

http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/Garcia.jpg

16 Lunes donc, premier tome de la saga, j’ai pas réussi à savoir si elle en comptait 4 ou 5 en tout, mais je crois 4 plus une nouvelle. Premier constat : c’est un mec qui parle ! Révolution ! Au lieu d’avoir une ado ou une jeune femme qui parle, nous avons un ado, et le changement est appréciable. C’est Ethan Wate qui raconte comment il rêvait depuis des mois de la même fille, ou plutôt comment il la voyait dans des cauchemars récurrents. Il vit à Gatlin, une bourgade légèrement attardée de la Caroline du Sud. Il s’ennuie profondément, coincé dans une vie inintéressante depuis le décès de sa mère, malgré la présence de sa gouvernante Amma et de son meilleur ami Link. Lorsque Lena Duchannes, 15 ans, arrive à Gatlin pour vivre avec son oncle Macon à Ravenwood Manor, il comprend rapidement qu’il s’agit de la fille de ses rêves/cauchemars, et que le lien qui les unit n’est pas ordinaire.
 
Le titre de la saga étant « Chroniques des Enchanteurs », je ne vais pas vous faire un dessin. Pas de vampire ici donc, pas de bit-lit, mais bien de la jeunesse, avec des protagonistes ados un peu paumés et des pouvoirs magiques. Littérature jeunesse, par conséquent ça se lit vite malgré le très grand – trop grand – nombre de pages. Il faut bien l’avouer, c’est souvent un peu longuet. Je pense que les auteures, Kami Garcia et Margaret Stohl, auraient pu condenser davantage les évènements pour donner plus de dynamisme au roman. Elles ont bien assez de tomes pour tout raconter sans devoir faire des pages et des pages où i ne se passe pas grand-chose je pense…
 
Au niveau des personnages, je n’en ai trouvé que trois réellement intéressant : Lila Evers, Marian Ashcroft et Macon Ravenwood. Tous les autres sont assez creux, certains m’ont pas mal énervée (Link par exemple… ou même Lena à certains moments). L’histoire change de ce qu’on lit tout le temps, mais reste malheureusement assez prévisible (j’ai quelques idées très précises sur des « révélations » à venir dans les tomes suivants), trop jeunesse quoi. Quelques bonnes idées, notamment tout ce qui tourne autour de la guerre de Sécession (avec le médaillon…), mais plusieurs horripilantes (cet absence de choix, le manichéisme omniprésent, les renversements de situation qu’on sent venir à des kilomètres à la ronde…). Néanmoins, quelques portraits rendent bien compte de la noirceur humaine face à la différence, et ce livre est une vraie baffe dans la gueule des Etats du Sud, comme peut l’être Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, dont on entend d’ailleurs beaucoup parler dans le roman. Les nombreuses références littéraires sont d’ailleurs plutôt sympathiques (voilà pourquoi j’apprécie Marian…). La fin ne m’a vraiment pas plu par contre. J’ai trouvé nulle la façon de résoudre le problème de Lena, c’est trop facile !
 
Je crois que je commence à me faire vieille quand même, parce que je suis certaine que plus jeune j’aurais vu moins de défauts. Je n’aurai pas remarqué le manque de style (c’est d’un plat, à part deux ou trois moments, et encore on sent que c’est forcé, que ça ne coule pas sous la plume) ni certains choix de traduction un peu malheureux. Par contre, merci aux éditeurs français pour les notes sur les références américaines qui m’auraient échappées sans cela !
 
Je me laisserai peut-être tenter par la suite, je n’en sais trop rien encore. Là je suis à chaud, je viens de finir le roman, on verra le souvenir que j’en garde avec le recul.
 

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Grignoteuse le Jeudi 3 janvier 2013 à 11:41
Il est dans ma PAL mais je ne suis plus vraiment motivée pour l'en sortir après ton avis ^^. Tu me fais réfléchir à quelque chose : je pense que "jeunesse" n'est pas une excuse pour faire un livre plat et prévisible. Jeune (oula je me sens vieille à 23 ans du coup), j'ai adoré Racine, Le seigneur des anneaux, Rousseau, etc. et ce n'était pas simple. Sans aller jusque là (parce que Rousseau, c'est quand même bien gratiné), je pense que la jeunesse (public de ces livres) pourraient apprécier des livres plus "complexes".
Par Demoiselle-Coquelicote le Jeudi 3 janvier 2013 à 11:45
Tout d'accord ! Comme toi j'ai commencé à lire de grands auteurs au lycée et même au collège. Je ne les ai pas tous aimé sur le coup, mais je ne faisais pas la gueule quand il s'agissait de lire quelque chose de plus évolué que ma littérature de l'époque... J'imagine que ça dépend des jeunes, mais si ce genre de livre se vend bien, c'est que c'est ce que ce public attend...
Par azona le Jeudi 3 janvier 2013 à 12:05
J'ai lu les deux premiers tomes. Comme tu le dis, ça traine en longueur. Franchement, j'ai toujours du mal à accrocher au début, et je me force limite à le lire... Pourtant, quand j'y pense avec du recul, la série me plait bien, même si ce n'est pas transcendant!

Moi aussi j'aime beaucoup le personnage de Macon, que je trouve mil fois plus intéressant que les deux héros qui sont vraiment lourds par moment... Cependant j'aime aussi la gouvernante Amma, je ne saurais dire pourquoi...

Je pense que je finirais la série, mais je ne la lirais pas d'une traite et je ne suis pas à trépigner d'impatience pour lire 18 lunes...
Par Cassie le Jeudi 3 janvier 2013 à 18:41
*Toujours coincée en décembre*
Tu m'as un peu refroidie pour la fin. J'espère que ça ira, enfin d'ici février... xD
Par Demoiselle-Coquelicote le Vendredi 4 janvier 2013 à 11:37
On discutera de la fin quand tu auras fini ^^
Par Se1ena le Samedi 5 janvier 2013 à 17:37
Génial que tu ai recu une liseuse ;) Je lis 16 Lunes, en lecture commune un peu spéciale : Chaque chapitre au jour donné. J'attends le 19 Janvier pour continuer ma lecture loll. Pour l'instant, j'aime bien!
Par Demoiselle-Coquelicote le Samedi 5 janvier 2013 à 19:28
Je connais cette LC, Cassie fait la même ^^ Tant mieux si tu aimes bien =)
Par Cassie le Samedi 5 janvier 2013 à 19:34
Et moi j'ai fait cette LC grâce à toi Se1ena. Je l'ai découvert sur ton blog ;)
La boucle est bouclée !
Par Maia le Samedi 19 janvier 2013 à 14:56
Ne lis pas le deuxième si tu n'as pas aimé le premier, çà sera encore pire! Bon moi je suis une fan de cette saga, elle compte bien 4 livres plus une nouvelle qui se situe entre le 2ème et 3ème mais qui n'a pas encore été traduite en français.
Au niveau des personnages, j'adore Ethan, je me suis attachée à ce narrateur. Au niveau de la fin je comprend, c'est sûr c'est facile, çà leur permet d'écrire un deuxième tome mais je te rassure la fin du deuxième tome n'est pas identique, quoique c'est facile aussi ^^
Bisous!
Par Demoiselle-Coquelicote le Samedi 19 janvier 2013 à 20:08
Au moins me voilà prévenue, merci Maia !
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3223807

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast