sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Lundi 17 mars 2014 à 8:50

J’étais étonnée et ravie en découvrant il y a plusieurs mois qu’une austenerie en français allait sortir, mais pas suite à une traduction : l’auteure est francophone ! Lorsque le livre est paru, j’ai hésité devant son prix, avant de me résigner : j’allais finir par l’acheter de toute façon… Il faut dire aussi qu’il s’agit d’une réécriture moderne d’Orgueil et préjugés, et ce n’est pas ce que je préfère, vu mes expériences désastreuses avec Bridget Jones et Lost in Austen (qui marie plusieurs types d’austeneries mais bref). J’avais donc un peu peur de lâcher des sous pour une déception… J’ai craqué pour Amour, Orgueil et Préjugés de Jess Swann, et je ne regrette pas !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres2/AOP.jpg
Cassandra Nothfield est étudiante en littérature à la faculté de Limerick, où elle vit avec ses parents et ses trois sœurs. Lors d’une soirée cocktail, elle fait la connaissance de Matthew Lorley, qui possède une chaîne de magasins de vêtements, et de son ami Damon Drayton, à la tête d’un important groupe. Alors que sa sœur aînée Brittany tombe amoureuse de Matthew, Cassandra a bien du mal à supporter son ami hautain et prétentieux.
 
Je vais commencer avec les points que j’ai moins appréciés, parce qu’ils sont nettement minoritaires ! J’ai eu du mal avec un certain nombre de prénoms qui font très américains et qui font partie de ceux que je ne trouve vraiment pas jolis du tout. Cassandra, ça va, mais Brittany pas du tout… Matthew OK, mais Damon non ! Concernant les prénoms des sœurs Nothfield, il y a une justification dès le début du livre que je trouve très pertinente vu la transposition moderne de Mrs Bennet, mais j’avoue être déçue pour le nom de Darcy…
 
J’ai vraiment passé un excellent moment avec ce roman. Dès les deux premiers chapitres, j’ai été stupéfaite de voir à quel point j’appréciais ma lecture. Jess Swann ne s’est pas contentée de prendre l’histoire d’O&P et ses personnages et de les transposer de nos jours, elle a aussi fait des efforts pour apporter de l’humour à son texte, du sarcasme, de l’ironie et une critique de notre société d’aujourd’hui. Ce dernier aspect est particulièrement bien exploité au début du roman. Les riches comment les plus modestes en prennent pour leur grade et ce pour notre plus grand plaisir ! J’aurais aimé que ce côté soit encore plus travaillé, mais je trouve que ce qui a été fait est déjà super et manque cruellement à la majorité des productions austenesques. Quelques changements ont été faits par rapport au livre de Jane Austen, mais rien que de très normal.
 
Je ne vois pas de raison particulière pour placer l’histoire en Irlande, mais ça colle bien, alors ça ne m’a pas dérangée du tout. Ça aurait été encore mieux d’avoir plus de détails sur les différents lieux où passe Cassandra, car on la suit à Dublin, à Galway, en Ecosse, à Londres… C’est d’ailleurs Cass qui est narratrice. L’écriture est très moderne mais pas trop familière. L’héroïne a de l’éducation et j’ai beaucoup aimé la voir converser sur la littérature, notamment avec un certain personnage… J’ai bien retrouvé Lizzie en elle, comme j’ai retrouvé Jane en Brittany. La plupart des personnages sont remarquablement retranscrits. Je garde une tendresse particulière pour le père de Cassandra et Brittany. Mr Bennet reste l’un de mes personnages fétiches ! J’ai trouvé son épouse encore plus insupportable que dans la version originale (j’en venais même à espérer des choses peu charitables…). Stanley-Mr Collins m’a également tuée plus d’une fois, il est terrible. Comme d’habitude, je n’apprécie pas du tout Emily-Charlotte.
 
Le livre a un côté chick-lit qui plaira à certaines lectrices. En effet, Matthew et Damon (surtout Damon) sont très riches, et plus on avance dans le roman, plus on peut le constater. Jess Swann a su se retenir d’en faire trop et à reste globalement crédible. C’est agréable de pouvoir lire ce type de roman en ayant une héroïne qui n’est pas une bécasse ne pensant qu’à la mode. Il y a également des scènes où un soupçon (voire plus) d’érotisme est présent, et j’ai trouvé ça croustillant juste ce qu’il faut ! La relation entre Cassandra et Damon a un côté vraiment explosif qui n’est pas désagréable. Par contre, le passage à l’ère moderne réussit mieux à Lizzie qu’à Darcy : je trouve qu’on le « reconnaît » un peu moins que sa bien-aimée.
 
J’ai ri et pouffé de nombreuses fois, j’ai tourné les pages à toute vitesse, essayant chaque fois d’anticiper comment Jess Swann allait aborder telle ou telle péripétie de l’histoire originale. J’ai été surprise plus d’une fois et j’avais toujours hâte de retourner à ma lecture. Certes, ce roman a quelques défauts, mais je les trouve vraiment négligeables tant le divertissement qu’il m’a procuré est bienvenu. C’est un vrai plaisir à lire et je vous le conseille ! J'ajoute que le livre est un bel objet, soigné, et qu'il y a peu de fautes et coquilles. A présent, je me demande si je ne vais pas m’intéresser davantage à la maison d’édition des Roses Bleues. En tout cas, j’attends la prochaine austenerie de l’auteure – Constance et Séduction, qui va reprendre mon adoré Raison et sentiments ! – et son autre roman en préparation, La dame aux papillons.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/ChallengeAustenien1.jpg
 

Choses � dire

Dire quelque chose

Par DoloresH le Lundi 17 mars 2014 à 9:03
Oh, c'est chouette une austenerie réussie. Je n'arrive pas à me lancer dans les adaptations, j'en ai lu deux (journal de Mr Darcy et O&P&Zombies et j'ai été super déçue à chaque fois ) . Je me dis qu'un jour il y en aura une qui sortira du lot, j'espère ! En attendant je me régale de tes chroniques !
Par Jane Austen and her world le Lundi 17 mars 2014 à 12:19
Ahh j'attendais ton avis avec impatience! Moi aussi j'hésitais à me le procurer pour le prix mais après avoir lu ta chronique, je pense que je vais me lancer. Si tu as aimé, je devrais aimer aussi :)
Par Demoiselle-Coquelicote le Lundi 17 mars 2014 à 13:50
Vraiment très déçue du Journal de Mr Darcy ? Ce n'était pas parfait mais je l'ai trouvé sympathique quand même. Par contre, je n'ai pas lu O&P&Zombies. AOP n'est pas parfait non plus mais dans son genre je le trouve vraiment très bien fait. Je peux te le prêter si tu veux. Tant mieux si mes chroniques te plaisent =D
Par Demoiselle-Coquelicote le Lundi 17 mars 2014 à 13:50
Je pense que ça peut te plaire oui :)
Par azona le Lundi 17 mars 2014 à 14:13
Tiens un livre qui me changerait bien de mes lectures actuelles! A voir ce que ça donne.
Par Jess Swann le Lundi 17 mars 2014 à 17:43
Ah merci beaucoup, je vais essayer de répondre aux éléments qui te chipouillent ^^
Pour Brittany et les autres prénoms américains des filles : c'est la faute de Dora et des Feux de l'amour, il me fallait des prénoms de la série
Pour Damon : ok je plaide coupable, mais je me suis tellement imaginé mon héros sous les traits de Ian Somerhalder que je voulais lui faire un clin d'oeil ^^
Sur les descriptions, la vérité c'est que je déteste écrire des descriptions donc je fais le minimum syndical ( en fait je n'aime pas non plus en lire... si je veux une description je regarde un guide touristique mdrrr) : du coup mon côté lecteur influence beaucoup mon côté auteur et je comprends que ça frustre les lecteurs qui n'ont pas les mêmes gouts :(
Le personnage de la mère est imbuvable mais je la vois comme ça mdrrr
Sur le côté chick-lit (que j'appelle bling bling perso) euh ce n'est pas que je me sois retenue mais je ne suis pas fan du côté bling bling justement, mais Darcy étant millardaire (si on transpose ses revenus en équivalent moderne) je me devais de mettre en avant ce côté
Pour Darcy... dur dur de le transposer parce que sa personnalité va avec son époque,du coup certains côtés étaient durs à transposer, donc je l'ai fait vraiment comme moi je le ressentais ( c'est le cas pour tous les persos du roman, j'ai essayé de coller au plus près de ma vision des originaux )
En tous les cas, merci pour la chronique et contente que tu aies trouvé le roman agréable à lire et amusant ^^
Par Julie Scarlett le Lundi 17 mars 2014 à 22:04
Ohhh, tu me tentes vraiment là ! J'ai déjà plusieurs billets positifs dessus, je vais finir par craquer je crois ;) Et le second de l'auteur m'attire bien aussi si elle réécrit Raison et Sentiments <3
L'as-tu trouvé en librairie?
Par Demoiselle-Coquelicote le Mardi 18 mars 2014 à 10:13
Je ne voulais pas spoiler dans la chronique, c'est pour ça que je n'ai pas détaillé sur les prénoms, mais en effet je comprends ce choix ^^
Ah, je connais mal l'acteur, j'avoue ne pas avoir accroché à Vampire Diaries donc je n'ai pas creusé !
Pour m'essayer à l'écriture, j'avoue que les descriptions ne sont pas très faciles !
Tout à fait, Mrs Bennet doit être insupportable, je l'ai dit parce que ça se remarque particulièrement bien à la lecture x)
C'est ce que je me disais aussi sur Darcy : sorti du XIXème siècle, il perd beaucoup de son charme malheureusement =(
Par Demoiselle-Coquelicote le Mardi 18 mars 2014 à 10:13
Non, je l'ai acheté par Amazon. Mais j'imagine que tu peux le commander sur le site de l'éditeur ou le demander en librairie, ils te le commanderont ;)
Par Marie et Anne le Mardi 18 mars 2014 à 13:21
Tu me donne drôlement envie avec ton avis!!! Faut que je le lise.
Par Fanny Danslemanoirauxlivres le Mardi 18 mars 2014 à 20:18
Ah je suis heureuse de lire cette chronique. Ce que tu en dis fait envie... C'est malin!
Par Demoiselle-Coquelicote le Mercredi 19 mars 2014 à 17:52
Hihi ^^
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3262228

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast