sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Mardi 29 janvier 2013 à 8:34

Souvenez-vous, lorsque je suis allée au Val Jol’Imaginaire, j’ai rencontré l’auteure Chloé Delalandre, dont j’entendais parler depuis la sortie de son premier livre, Le deuil de l’ignorance, premier tome d’une saga appelée Alsorvampred. Elle était tellement sympathique que mon amie Cassie avait acheté son livre à ce moment-là, et pour ma part je l’ai reçu à Noël par mon chéri. Nous avons donc décidé de faire une lecture commune pour découvrir ce roman. Ceux qui me lisent souvent ou me connaissent savent que je suis très franche. Ce ne serait pas aider l'auteure que d'enjoliver les choses, j'ai donc décidé de donner mon ressenti avec honnêteté.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres/alsorvampred.jpg
Je vais commencer par les points positifs. Premier constat : sublime couverture, j’aime beaucoup ce qu’a fait Miesis. A l’intérieur du roman, les entêtes des chapitre sont stylisés, c’est très sympa. Ensuite, il y a les points originaux du roman. C’est un roman français, et l’histoire se passe en France, plus précisément en Normandie. Ça me change des histoires aux Etats-Unis ! Ensuite, l’héroïne n’est pas une adolescente, elle a 22 ans. Il y a aussi des éléments que je n’ai jamais rencontrés dans d’autres romans, par exemple le fait qu’il existe deux espèces différentes de vampires. J’ai aussi apprécié l’idée du symbole de l’Alsorvampred et de l’alliance. C’est une lecture rapide et facile, vraiment détente.
 
Les points négatifs… Malheureusement j’en ai relevé beaucoup. Ça tient peut-être, voire sûrement, du fait que je suis très exigeante en général. Les fautes disséminées un peu partout dans le roman (orthographe, conjugaison, vocabulaire) m’ont beaucoup embêtée, ainsi que l’écriture, trop simple à mon goût. Quant à l’histoire, elle fait beaucoup trop penser à un mélange entre Twilight et Harry Potter et manque de cohérence. De nombreux passages sont mal construits. J'ai beaucoup tiqué sur les mots inventés par l'auteur, ils sonnent mal et ne font pas "vrai".
 
J’ai vu des chroniques de plusieurs lectrices qui vantaient l’atmosphère du roman. J’ai trouvé au contraire qu’il n’y avait pas d’ambiance, parce qu’il n’y a pas de détail. L’histoire et l’ambiance restent trop superficielles. De même, les personnages ne sont pas du tout assez creusés. Lorsqu’ils étaient tous réunis, j’avais du mal à dire qui est qui car leurs caractères n’étaient pas suffisamment distincts, Emy comprise. Je l’ai trouvée fade et ennuyeuse, pas du tout convaincante. Elle a 23 ans mais se comporte comme une ado. Elle est censée avoir vécu quelques moments difficiles, avant même le début du roman, et pourtant elle ne s’inquiète de rien et ne pose que très peu de questions quand elle entre dans sa nouvelle vie.
 
Ce livre n’est pas assez adulte pour moi. Quelques scènes à la fin semblent nous pousser à croire que si, mais à mon avis absolument pas. La relation d’Emy et Alex n’est pas du tout celle qu’auraient deux adultes. Les méchants non plus ne font franchement pas peur. Pas de suspens, pas de tension... La fin ne donne pas envie de se précipiter sur la suite. Toutefois, je suis une grande curieuse, alors si j’ai l’occasion de lire le tome 2, je le ferai, mais je ne l’achèterai pas. J’espère que l’auteure parviendra à faire grandir sa saga dans les tomes suivants. Beaucoup de choses sont à améliorer et à développer dans Le Deuil de l’ignorance, à partir des quelques bonnes idées qu’on y trouve.
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/ChallengeNoel-copie-1.jpg
 
 

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Cassie le Mardi 29 janvier 2013 à 9:39
=)
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3227938

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast