sans-grand-interet

Qu'il est bon d'être futile !

Dimanche 22 septembre 2013 à 14:22

Cet été, on a beaucoup entendu parler d’une nouvelle parution chez 10-18 : Un intérêt particulier pour les morts d’Ann Granger. Le résumé me plaisait franchement, la couverture est très belle, et donc j’ai craqué dessus au détour d’un rayon. Sur une impulsion, je l’ai commencé le week-end dernier et pouf !, le voilà fini ! En plus, c'est ma première participation pour le challenge XIXème siècle, je suis contente !
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Livres2/Uninteretparticulier.jpg
Nous sommes à Londres, au printemps 1864. Miss Elizabeth Martin arrive à la gare, prête à démarrer sa nouvelle vie. A vingt-neuf ans, sans argent suite à la mort de son père, elle a pris la place de demoiselle de compagnie de Mrs Parry, la veuve de son parrain. Très vite, elle apprend que la précédente demoiselle de compagnie, Madeleine Hexham, a disparu du jour au lendemain, et son cadavre est retrouvé alors que Lizzie vient à peine d’arriver. Son intelligence et sa bonté la poussent à s’interroger sur cette affaire, et elle n’est pas la seule. L’inspecteur de Scotland Yard Benjamin Ross tient également à comprendre ce qui est arrivé à Madeleine, et Lizzie pourra compter sur lui.
 
Ce roman est paru en Grande-Bretagne en 2006. Pourquoi avoir attendu sept ans avant de le traduire en France ? C’est un petit bijou ! J’ai été prise dedans dès le début. Première surprise : le roman est narré à la première personne et à deux voix (Lizzie et Ben, mais il y a plus de chapitres avec Lizzie). Dès les premières lignes, je me suis trouvée propulsée à Londres en 1864. Les descriptions sont si précises et pleines de vie, sans s’étaler sur des paragraphes, que nous sommes plongés directement dans l’ambiance, comme si nous y étions. L’écriture est très agréable, soignée sans être compliquée, et comme je l’aimais beaucoup, j’ai été déçue de voir des erreurs de français de-ci de-là.
 
Dès le début également, le caractère de Lizzie m’a énormément plu. Elle a la tête sur les épaules, elle est pleine de bon sens, gentille avec ceux qui le méritent, n’a pas la langue dans sa poche, ne manque pas d’humour et se montre à l’occasion impertinente. Il lui arrive de parler trop vite, ce qui lui cause parfois des ennuis, mais cela ne l’empêche pas de réfléchir correctement. J’ai apprécié qu’elle ait vingt-neuf ans et ne soit pas une petite minette. Je ne serais pas étonnée si Ann Granger est une grande fan de Jane Austen et d’Elizabeth Bennet, car sa Lizzie a de nombreux communs avec cette Lizzie-là. Ben m’a plu également, pour des raisons assez similaires. Il est honnête, cherche à bien faire son travail, il est lucide sur le monde qui l’entoure mais il ne manque pas non plus de gentillesse et il peut se montrer maladroit dans certains circonstances. En bref, des héros qui m’ont beaucoup plu et que j’ai hâte de retrouver dans des prochains romans !
 
Les personnages secondaires sont également tous intéressants et en quelques mots Ann Granger les rend palpables, on se les imagine parfaitement, au niveau du physique comme du psychique. On ne peut s’empêcher de chercher le coupable parmi eux et personnellement, l’auteure m’a bien bernée ! Elle détourne habilement l’attention du lecteur du personnage concerné, nous perd sur de fausses pistes en même temps que ses deux héros grâce à sa mise en scène des travers de l’être humain. Car oui, on a tous nos défauts, et dans un contexte d’enquête pour meurtre, chacun peut devenir suspect à cause de l’un de ses travers. La seule chose qui m’a paru un peu étrange, c’est que Londres est quand même une ville énorme, et pourtant Lizzie tombe souvent sur quelqu’un, au meilleur comme au pire moment, ce qui à mon avis manquait un peu de réalisme.
 
C’était une excellente lecture, très divertissante et enrichissante à la fois, et je pense que la suite atterrira directement dans ma bibliothèque dès sa parution !

 
"Telle une vieille dame desserrant son corset, la locomotive émit un long soupir, puis elle enveloppa tout et tout le monde dans un linceul de vapeur et de fumée. La nuée tourbillonna au tour du quai et monta jusqu'au plafond de la gare où elle resta piégée."
 
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/images/Pourleblog/ChallengeXIXeme2.jpg

Choses � dire

Dire quelque chose

Par Fantastique Cerise le Dimanche 22 septembre 2013 à 15:12
Wouhou, voilà qui donne envie! Et si l'aventure se tentait en VO?
Par toutcequiestchou le Dimanche 22 septembre 2013 à 15:13
Tu me donnes envie.. je file de ce pas voir ce que ça donne sur Amazon ;-)
Pinky
Par Demoiselle-Coquelicote le Dimanche 22 septembre 2013 à 15:20
La traduction est assez "confortable", et je vais parier sur le fait qu'il n'y aura plus aucune faute dans les prochains livres, donc je pense rester au français ! Il y a tout de même beaucoup de vocabulaire qui rendrait la lecture en anglais assez difficile, enfin je pense.
Par DoloresH le Dimanche 22 septembre 2013 à 18:31
Gniii, je crois que mon commentaire à buggué. Je te disais que ton avis et ton article me font plaisir. Je me doutais un peu que ce roman te plairait, vu les goûts communs que l'on peut quelquefois avoir. J'attends la suite avec impatience !
Par Le Chat du Cheshire le Dimanche 22 septembre 2013 à 19:01
Un livre très sympathique, qui se lit très bien, j'ai beaucoup aimé :)
Par Demoiselle-Coquelicote le Lundi 23 septembre 2013 à 14:30
Pareil ! Je n'ai pas trouvé d'infos sur une prochaine sortie, ça m'inquiète un peu =/
Par Jess Swann le Mercredi 25 septembre 2013 à 19:36
Entièrement d'accord avec ta chronique, j'ai aussi adhéré à fond sur ce premier tome ... J'aime bien ta dernière remarque, je n'avais pas remarqué mais maintenant que tu le dis ...
Par Demoiselle-Coquelicote le Mercredi 25 septembre 2013 à 19:56
Laquelle de remarque ?
Par Emjy le Mercredi 25 septembre 2013 à 23:08
Difficile de résister à ta chronique, je me laisserai bien tenter ! La couverture est très jolie et je suis un peu dans ma période polars en ce moment :)
Par Demoiselle-Coquelicote le Jeudi 26 septembre 2013 à 17:08
En tout cas moi il m'a comblée ;)
Par Carolivre le Mercredi 2 octobre 2013 à 14:13
Tout comme toi j'ai adoré non seulement l'intrigue mais aussi les personnages. L'auteur fait preuve de beaucoup d'humour. J'ai hâte que la suite sorte en France.
Par Demoiselle-Coquelicote le Mercredi 2 octobre 2013 à 15:14
Je n'en entends pas du tout parler pour l'instant, ça m'inquiète...
Par Scarlett Julie le Vendredi 7 mars 2014 à 11:21
Nous sommes entièrement d'accord sur ce titre :)
Comme toi, j'ai apprécié le fait que son hérïne ne soit pas une midinette de 20 ans à peine, ça donne plus de poids et de réalisme à ses réflexions !
Vivement la suite :)
 

Dire quelque chose









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://sans-grand-interet.cowblog.fr/trackback/3251088

 

<< Je l'ai dit après... | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | ... Et ça je l'ai dit avant. >>

Créer un podcast